Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -49%
Coffret Hot Wheels Monster Trucks Circuit de course + ...
Voir le deal
25.49 €

 

- Perdons-nous dans les bois | Vasco -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alexandra JacobsenBon pour te remonter le moral
Alexandra Jacobsen
https://www.ciao-vecchio.com/t8134-alexandra-jacobsen https://www.ciao-vecchio.com/t8140-alexandra-o-36-ans-o-institutrice
ID : Proserpine, Aurélie
Pronom : elle/iel
Faceclaim : Shantel VanSanten, © Hidden Falls
Style RP :
Pronoms RP: j'écris en elle
Flashback : oui si cela est utile
RPs hot : avant/après, l'important c'est de s'accorder ensemble
Longueur : c'est sans pression, selon l'inspiration

Thème·s abordé·s : .
Je suis absent-e : En présence réduite jusque fin juillet
Messages : 646 - Points : 1102
Perdons-nous dans les bois | Vasco Tumblr_inline_pdnj1p52Hh1v7dwos_500
Âge : 35 ans (24/03/1986)
Métier : Institutrice dans une école primaire, elle s'occupe d'une classe de troisième degré (8 ans)
Perdons-nous dans les bois | Vasco Empty
# Sujet: Perdons-nous dans les bois | Vasco ( le Mar 18 Mai 2021 - 20:20 )

On avait dit combien déjà, en pourcentage de perte ?
P
ERDONS NOUS
DANS LES BOIS
Le bras tendu en l'air, la tête penchée en arrière, Alexandra était en train de prier pour retrouver sa connexion 3G tout en gardant ses quinze élèves dans son champ de vision. « Enzo, tu restes avec tes camarades s'il te plaît. » Il avait fallu que le plus turbulent de ses élèves s'éloigne avec plusieurs de ses camarades pour que l'institutrice ne les suive pour les ramener avec les autres. Cela faisait maintenant une demi-heure qu'iels cherchaient le bon chemin, mais malheureusement, Alexandra ne savait plus où se trouvait le reste du groupe, à savoir Vasco et les vingt-cinq autres enfants. Il avait fallu qu'elle se focalise quelques instants sur son téléphone pour perdre ses repères. Il faut dire qu'en ce moment, il était difficile pour elle de lâcher son téléphone plus de cinq minutes, elle conversait presque à chaque instant avec son partenaire de rp et elle commençait vraiment à devenir accro à ses échanges, si ce n'était pas déjà le cas. Elle profite d'un moment où elle retrouve sa connexion pour s'excuser auprès de son ami rôliste, lui annonçant qu'elle ne pourrait pas être disponible avant un petit moment et elle range son téléphone dans la poche arrière de son jeans, se concentrant sur les enfants qu'elle se met à compter. « Où est Enzo ? Et Gabriel ? » Alexandra fait son possible pour rester calme, elle ne les avait sûrement pas vus, ils devaient très certainement se cacher derrière un arbre pour l'embêter. Mais leurs camarades ne semblent pas savoir où les deux garçons étaient partis et l'estomac de la blonde se serre. Est-ce qu'elle venait de perdre deux enfants, dans une forêt pendant une sortie scolaire ? Apparemment oui.

Elle entend du bruit, tout près et elle aperçoit Vasco et le reste du groupe qui n'étaient en fait pas si loin de là où iels se trouvaient, un soulagement, mais de courte durée. Alors que les enfants qui accompagnaient la jeune femme retrouvaient leurs petits camarades, Alexandra garde le sourire, mais un sourire qui trahissait son angoisse et comme si rien était, elle s'approche de son collègue, essayant de garder une attitude tout à fait normale, mais quand Alexandra essayait de paraître sereine, c'était tout l'inverse qui se passait. « Vasco, je peux te parler une seconde ? » Ce dernier était apparemment en pleine conversation avec l'un de ses élèves, mais elle ne lui laisse même pas le temps de répondre que déjà, elle tirait sur sa manche pour l'attirer plus loin. Une fois que les oreilles des enfants sont hors de portée, mais toujours dans leur champ de vision, elle le regarde d'un air grave, sans pour autant lâcher son bras, c'était un moyen pour elle de se rassurer peut-être. « Si je te dis que sur un pourcentage de perte de 10%, j'ai réussi à faire seulement 2% tu le prends comment ? » C'était pas le moment de jouer aux devinettes ou à faire des mathématiques, en plus ce n'était même pas au programme. « Deux élèves sur quarante, tu crois que ça se voit s'ils manquent à l'appel ? » La jeune femme se mord les lèvres avant de sortir son téléphone pour vérifier son niveau de batterie et sa connexion. 10% et une connexion à peine potable pour pouvoir chercher un tutoriel sur wikiHow sur la recherche d'enfants disparus en forêt. « Tu me dénonceras pas hein ? J'ai eu l'esprit ailleurs, même pas deux minutes.. » Elle lâche son bras et fait une moue, elle commençait à culpabiliser, si elle n'avait pas tant tenu à parler avec son ami sur Discord, elle n'en serait peut-être pas là.
MADE BY @ICE AND FIRE.



    That you've got a higher power
    Got me singing evеry second, dancing every hour
    Oh yеah, you've got a higher power
    And you're really someone I wanna know
Revenir en haut Aller en bas
Vasco SoleTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Vasco Sole
https://www.ciao-vecchio.com/t8160-vasco-sole https://www.ciao-vecchio.com/t8215-vasco-o-37-ans-o-professeur-des-ecoles
ID : wanderlust./ doriana
Pronom : Elle
Faceclaim : Aditya Roy Kapur, ealitya + gif de profil : proserpine
Style RP : Pronoms RP : Il
Flashback : Oui
RPs hot : avant/après. Pas le pendant.
Longueur : sans pression.

Sujets sensibles : //
Thème·s abordé·s : Abandon, adoption, racisme, harcèlement scolaire, deuil
Messages : 352 - Points : 305
Perdons-nous dans les bois | Vasco ZibJu7q4_o
Âge : 37 ans
Perdons-nous dans les bois | Vasco Empty
# Sujet: Re: Perdons-nous dans les bois | Vasco ( le Mer 19 Mai 2021 - 17:08 )

On avait dit combien déjà, en pourcentage de perte ?
P
ERDONS NOUS
DANS LES BOIS
La réception était tellement mauvaise là où se trouvait le jeune homme qu’il avait presque fait demi-tour lorsqu’il avait vu son téléphone commencer à chercher un signal. Il avait été l’un des organisateurs de cette excursion mais à mesure que les minutes s’écoulaient, il commençait à regretter son idée. Sur papier c’était bien, c’était cool. Dans la vraie vie, il se faisait assaisonner par les moustiques qui avaient vu de la chair fraiche. Il avait bien essayé de prévenir pour le coup et de porter des manches longues mais la petite marche dans les bois avait donné chaud au jeune homme. Et ces pétasses de moustiques en avaient profité pour foncer sur lui. Il ne savait pas comment le prouver, mais il était certain qu’il y avait un complot contre lui. C’était quelque chose qu’il aurait aimé raconter à son amie rôliste avec qui il discutait de façon plus régulière, mais à chaque fois qu’il essayait de lui envoyer quelque chose sur Discord, ses messages ne se distribuaient même pas. Ce qu’il avait essayé de faire pendant un court instant, c’était de grimper à un arbre tandis que les enfants s’amusaient à jouer avec tout ce qu’iels trouvaient. Il eut juste le temps de lui envoyer un « test » pour voir si ça passait, avant de devoir redescendre parce qu’une dispute était sur le point d’éclater. Le message était passé, mais il n’avait à nouveau plus de signal. Merde alors.

Reprenant son rôle de professeur, il alla s’occuper des enfants avec sa bonne humeur naturelle malgré qu’il soit agacé. Il savait qu’il ne pourrait pas envoyer de message avant un moment, à moins de grimper sur les arbres et d’attendre que tout le monde soit couché. Le problème était qu’il ne pouvait pas abuser de cette technique et que sa batterie ne tiendrait sûrement pas toutes ces tentatives. Dans un soupir, il reconcentra son attention sur les petits. « Alors non, le livre de la jungle n’est pas basé sur la forêt ici… » Il essaya de se lancer dans des explications, amusé, avant qu’une voix ne l’interpelle. « Euh bien sûr, une seconde. » Il se tourna à nouveau vers l’enfant et l’envoya plus loin pour pouvoir converser avec sa collègue. « Tout va bien ? » S’enquit le jeune homme une fois tous les deux. « Je euh… quoi ? » Il n’était pas sûr de comprendre où elle voulait en venir. Pourquoi lui parlait-elle d’un pourcentage de perte ? De plus, les chiffres et Vasco n’étaient pas bons amis. A chaque fois qu’il devait faire des mathématiques son cerveau se mettait à surchauffer. Son niveau n’avait jamais dépassé celui de ses élèves. « Alexandra… » Le ton grave, les sourcils foncés, il attendait qu’elle lui dise qu’il ne s’agit que d’une blague. Mais les secondes étaient longues avant qu’elle ne reprenne la parole. Lorsqu’elle lâcha enfin son bras et qu’il comprit que sa collègue était loin de plaisanter, Vasco ne se sentit pas bien. Son cœur battait à toute vitesse dans sa poitrine, pris entre la panique et la peur il ne savait pas vraiment quoi faire. Est-ce qu’ils avaient été entraînés à annoncer la perte des enfants en forêt à des parents ? Est-ce qu’il allait être viré ? Et le manque de mots là, est-ce qu’il était en train de faire une syncope ? Possible. Dieu, faites que ce soit une syncope pour pas qu’il ait à annoncer à des parents que leurs enfants avaient été perdu. « Ok. Attends. » Sans comprendre comment ni pourquoi, il était essoufflé comme s’il venait de courir un marathon. Il dû se pencher en avant, les mains sur les genoux pour reprendre une respiration normale et remettre en place ses idées. « Ok, d’accord. Voilà ce qu’on va faire. » Il regardait le vide, mais se releva de tout son long pour enfin s’activer. « On va laisser les enfants un instant avec les parents d’élèves là-bas. On ne va rien les dire pour ne pas les alerter. » Il posa une main sur sa tête. « Parce qu’on doit aller les chercher, pas vrai ? On ne peut pas les laisser seuls comme ça… » Il devait se reprendre. « Bien que… c’est qui, qui manque à l’appel ? » Est-ce qu’il avait vraiment besoin de le savoir ? Ca changerait quoi ? Rien. Sauf que dans la panique, il se demandait si la perte était vraiment grande. C’était horrible, il le savait. Mais il n’était pas en mesure de penser convenablement ici.
MADE BY @ICE AND FIRE.


Des images me reviennent comme un souvenir tendre d'une ancienne ritournelle autrefois en décembre. Je me souviens il me semble des jeux qu'on inventait ensemble. Je retrouve dans un sourire la flamme de mes souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra JacobsenBon pour te remonter le moral
Alexandra Jacobsen
https://www.ciao-vecchio.com/t8134-alexandra-jacobsen https://www.ciao-vecchio.com/t8140-alexandra-o-36-ans-o-institutrice
ID : Proserpine, Aurélie
Pronom : elle/iel
Faceclaim : Shantel VanSanten, © Hidden Falls
Style RP :
Pronoms RP: j'écris en elle
Flashback : oui si cela est utile
RPs hot : avant/après, l'important c'est de s'accorder ensemble
Longueur : c'est sans pression, selon l'inspiration

Thème·s abordé·s : .
Je suis absent-e : En présence réduite jusque fin juillet
Messages : 646 - Points : 1102
Perdons-nous dans les bois | Vasco Tumblr_inline_pdnj1p52Hh1v7dwos_500
Âge : 35 ans (24/03/1986)
Métier : Institutrice dans une école primaire, elle s'occupe d'une classe de troisième degré (8 ans)
Perdons-nous dans les bois | Vasco Empty
# Sujet: Re: Perdons-nous dans les bois | Vasco ( le Mar 1 Juin 2021 - 10:44 )

On avait dit combien déjà, en pourcentage de perte ?
P
ERDONS NOUS
DANS LES BOIS
L'institutrice se voyait déjà devant un micro, en conférence de presse, avouant péniblement qu'elle avait perdu deux enfants qui n'ont jamais été retrouvés, du moins en entier, puisque les loups qui rôdaient dans la forêt les avaient dévorés. Tout cela devant les parents sanglotant dans leurs mouchoirs, réclamant justice, fourche à la main. Le cerveau de la jeune femme allait bien trop loin et il fallait qu'elle recentre ses pensées pour éviter de sombrer dans la panique totale. Alors qu'elle retrouve la deuxième partie du groupe, Alexandra voit en Vasco un espoir, au point où elle en était, seul lui pouvait l'aider, au mieux la couvrir si jamais cela tournait mal, du moins elle l'espérait. Faisant bien attention de ne pas interpeller les enfants ou les parents d'élèves qui les accompagnaient, la jeune femme l'éloigne du groupe en le tirant par la manche qu'elle gardera entre ses doigts lors de ses explications. La blonde fait de l'humour, tente de prendre du recul et de dédramatiser, mais on parlait tout de même de deux enfants perdus en forêt. Si l'instant n'était pas si dramatique, Alexandra se serait presque amusée de voir Vasco réagir ainsi, passant toutes les émotions d'un coup avant qu'il ne finisse penché en avant, essoufflé. Un peu honteuse d'être responsable de son état actuel, elle pose un instant sa main sur son bras en guise de réconfort. « Vasco, est-ce que ça va ? » Elle prend une petite voix peu assurée avant de retirer sa main, bien consciente qu'elle était responsable de tout ce qui passait à cet instant. Elle était tiraillée entre vouloir partir à la recherche des enfants et s'asseoir en tailleur ici, dans les feuilles mortes, les bras croisés sur sa poitrine pour bouder et surtout échapper à la honte qui l'attendait.

Alexandra joue avec ses mains, claquant des doigts pour s'occuper, pour laisser penser que tout allait bien alors que son cerveau criait au secours, elle imaginait ses neurones en train de courir dans tous les sens en criant "A l'aiiiide", mais Vasco reprend ses esprits et la parole également. « D'accord.. » De toute manière, ce n'était pas l'heure d'aller contre son sens, s'il trouvait une solution, elle n'allait certainement pas lui dire qu'elle était nulle, c'était tout ce qu'iels pouvaient faire à cet instant. Elle hausse les épaules en prenant un air pensif et hésitant, retrouvant peu à peu son envie de plaisanter maintenant qu'elle savait que Vasco allait l'aider. « Je suppose qu'on devrait les chercher oui... » Elle méritait l'oscar pour son air résigné, bien entendu qu'iels devaient aller à leur recherche, mais c'était plus facile pour elle de prendre les choses à la légère, les responsabilités ça craint. Elle hausse un sourcil à sa question, est-ce que ça voulait dire qu'il était prêt à laisser un enfant dans la forêt s'il le méritait ? La jeune femme secoue la tête, son esprit était vraiment chaotique lorsqu'elle était en panique. « Enzo et Gabriel et ce n'est pas une surprise. » S'il devait y avoir des élèves qui devaient se faire la malle, c'étaient bien eux, c'était même surprenant que ce ne soit pas arrivé avant.

Inventant une excuse bidon auprès des parents d'élèves, Vasco et Alexandra leur confient les élèves essayant de n'éveiller aucun soupçon avant de disparaître dans une partie de la forêt, là où les deux élèves devaient être. La jeune femme marche en silence pendant un moment près de son collègue avant de soupirer, elle en avait déjà marre. « Maintenant, je sais que les parents du Petit Poucet n'avaient aucun mérite, c'est trop facile de perdre des gosses dans un lieu pareil. » Il y a certes une différence entre elle et les parents du Petit Poucet, mais elle se sent maintenant coupable. « Je serai une très mauvaise mère. » Elle rit nerveusement, mais elle le pensait réellement à cet instant, il suffisait d'un rien pour qu'elle perde totalement confiance en elle. Elle sort son téléphone un instant, voulant se rassurer un peu, retrouver le sourire juste l'espace de quelques secondes, mais elle n'avait aucun réseau, donc impossible de joindre qui que ce soit ou même d'ouvrir une seule application. Elle était tentée de s'arrêter ici et crier de frustration et s'enfuir dans les bois en pleurant, mais à quoi bon ? Iels allaient prendre une belle interro surprise à leur retour en classe, c'était certain et elle ne corrigerait même pas les copies en signe de protestation. De mauvaise foi, oui, elle l'était, mais elle était surtout vexée à cet instant. « T'avais raison quand tu disais que c'était pas un métier facile. » Elle se tourne vers lui alors qu'elle continue à marcher à ses côtés. « Je pensais pas que ça ferait partie des risques du métier, en plus tu sais qu'il y a des loups qui rôdent dans le coin ? » Elle devait demander une prime de risque et pour Vasco aussi parce que c'était sûrement le seul, à cet instant, à avoir encore la tête sur les épaules.
MADE BY @ICE AND FIRE.



    That you've got a higher power
    Got me singing evеry second, dancing every hour
    Oh yеah, you've got a higher power
    And you're really someone I wanna know
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Perdons-nous dans les bois | Vasco Empty
# Sujet: Re: Perdons-nous dans les bois | Vasco ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Perdons-nous dans les bois | Vasco -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Autour de Naples
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut