[Terminé] Perdons-nous dans les bois | Vasco

Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -41%
-181€ sur le volant de course LOGITECH G29 ...
Voir le deal
259 €
Le Deal du moment : -40%
-40% GARNIER Ma routine ultra doux avocat karité
Voir le deal
8.99 €

 

- [Terminé] Perdons-nous dans les bois | Vasco -

Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Autour de Naples
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alexandra JacobsenLa pomme, fruit libéré
Alexandra Jacobsen
https://www.ciao-vecchio.com/t8134-alexandra-jacobsen https://www.ciao-vecchio.com/t8140-alexandra-o-36-ans-o-institutrice
ID : Proserpine, Aurélie
Pronom : elle/iel
Faceclaim : Shantel VanSanten, © Proserpine
Style RP :
Pronoms RP: j'écris en elle
RPs hot : Selon le feeling
Longueur : Selon l'inspiration, pas de pression

Thème·s abordé·s : .
Messages : 702 [Terminé] Perdons-nous dans les bois | Vasco Tumblr_inline_pdnj1p52Hh1v7dwos_500
Âge : 35 ans (24/03/1986)
Métier : Institutrice dans une école primaire, elle s'occupe d'une classe de troisième degré (8 ans)
[Terminé] Perdons-nous dans les bois | Vasco Empty
# Sujet: [Terminé] Perdons-nous dans les bois | Vasco ( le Mar 18 Mai 2021 - 20:20 )

On avait dit combien déjà, en pourcentage de perte ?
P
ERDONS NOUS
DANS LES BOIS
Le bras tendu en l'air, la tête penchée en arrière, Alexandra était en train de prier pour retrouver sa connexion 3G tout en gardant ses quinze élèves dans son champ de vision. « Enzo, tu restes avec tes camarades s'il te plaît. » Il avait fallu que le plus turbulent de ses élèves s'éloigne avec plusieurs de ses camarades pour que l'institutrice ne les suive pour les ramener avec les autres. Cela faisait maintenant une demi-heure qu'iels cherchaient le bon chemin, mais malheureusement, Alexandra ne savait plus où se trouvait le reste du groupe, à savoir Vasco et les vingt-cinq autres enfants. Il avait fallu qu'elle se focalise quelques instants sur son téléphone pour perdre ses repères. Il faut dire qu'en ce moment, il était difficile pour elle de lâcher son téléphone plus de cinq minutes, elle conversait presque à chaque instant avec son partenaire de rp et elle commençait vraiment à devenir accro à ses échanges, si ce n'était pas déjà le cas. Elle profite d'un moment où elle retrouve sa connexion pour s'excuser auprès de son ami rôliste, lui annonçant qu'elle ne pourrait pas être disponible avant un petit moment et elle range son téléphone dans la poche arrière de son jeans, se concentrant sur les enfants qu'elle se met à compter. « Où est Enzo ? Et Gabriel ? » Alexandra fait son possible pour rester calme, elle ne les avait sûrement pas vus, ils devaient très certainement se cacher derrière un arbre pour l'embêter. Mais leurs camarades ne semblent pas savoir où les deux garçons étaient partis et l'estomac de la blonde se serre. Est-ce qu'elle venait de perdre deux enfants, dans une forêt pendant une sortie scolaire ? Apparemment oui.

Elle entend du bruit, tout près et elle aperçoit Vasco et le reste du groupe qui n'étaient en fait pas si loin de là où iels se trouvaient, un soulagement, mais de courte durée. Alors que les enfants qui accompagnaient la jeune femme retrouvaient leurs petits camarades, Alexandra garde le sourire, mais un sourire qui trahissait son angoisse et comme si rien était, elle s'approche de son collègue, essayant de garder une attitude tout à fait normale, mais quand Alexandra essayait de paraître sereine, c'était tout l'inverse qui se passait. « Vasco, je peux te parler une seconde ? » Ce dernier était apparemment en pleine conversation avec l'un de ses élèves, mais elle ne lui laisse même pas le temps de répondre que déjà, elle tirait sur sa manche pour l'attirer plus loin. Une fois que les oreilles des enfants sont hors de portée, mais toujours dans leur champ de vision, elle le regarde d'un air grave, sans pour autant lâcher son bras, c'était un moyen pour elle de se rassurer peut-être. « Si je te dis que sur un pourcentage de perte de 10%, j'ai réussi à faire seulement 2% tu le prends comment ? » C'était pas le moment de jouer aux devinettes ou à faire des mathématiques, en plus ce n'était même pas au programme. « Deux élèves sur quarante, tu crois que ça se voit s'ils manquent à l'appel ? » La jeune femme se mord les lèvres avant de sortir son téléphone pour vérifier son niveau de batterie et sa connexion. 10% et une connexion à peine potable pour pouvoir chercher un tutoriel sur wikiHow sur la recherche d'enfants disparus en forêt. « Tu me dénonceras pas hein ? J'ai eu l'esprit ailleurs, même pas deux minutes.. » Elle lâche son bras et fait une moue, elle commençait à culpabiliser, si elle n'avait pas tant tenu à parler avec son ami sur Discord, elle n'en serait peut-être pas là.
MADE BY @ICE AND FIRE.



    That you've got a higher power
    Got me singing evеry second, dancing every hour
    Oh yеah, you've got a higher power
    And you're really someone I wanna know


Dernière édition par Alexandra Jacobsen le Jeu 30 Sep 2021 - 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vasco SoleLa myrtille, fruit obscure
Vasco Sole
https://www.ciao-vecchio.com/t8160-vasco-sole https://www.ciao-vecchio.com/t8215-vasco-o-37-ans-o-professeur-des-ecoles
ID : Cilaos
Pronom : Elle
Faceclaim : Aditya Roy Kapur, ealitya + gif de profil : proserpine
Style RP : Pronoms RP : Elle
Flashback : Oui
RPs hot : avant/après. Pas le pendant.
Longueur :sans pression.

Sujets sensibles : //
Thème·s abordé·s : Abandon, adoption, racisme, harcèlement scolaire, deuil
Messages : 407 [Terminé] Perdons-nous dans les bois | Vasco ZibJu7q4_o
Âge : 37 ans
Métier : Professeur des écoles
[Terminé] Perdons-nous dans les bois | Vasco Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Perdons-nous dans les bois | Vasco ( le Mer 19 Mai 2021 - 17:08 )

On avait dit combien déjà, en pourcentage de perte ?
P
ERDONS NOUS
DANS LES BOIS
La réception était tellement mauvaise là où se trouvait le jeune homme qu’il avait presque fait demi-tour lorsqu’il avait vu son téléphone commencer à chercher un signal. Il avait été l’un des organisateurs de cette excursion mais à mesure que les minutes s’écoulaient, il commençait à regretter son idée. Sur papier c’était bien, c’était cool. Dans la vraie vie, il se faisait assaisonner par les moustiques qui avaient vu de la chair fraiche. Il avait bien essayé de prévenir pour le coup et de porter des manches longues mais la petite marche dans les bois avait donné chaud au jeune homme. Et ces pétasses de moustiques en avaient profité pour foncer sur lui. Il ne savait pas comment le prouver, mais il était certain qu’il y avait un complot contre lui. C’était quelque chose qu’il aurait aimé raconter à son amie rôliste avec qui il discutait de façon plus régulière, mais à chaque fois qu’il essayait de lui envoyer quelque chose sur Discord, ses messages ne se distribuaient même pas. Ce qu’il avait essayé de faire pendant un court instant, c’était de grimper à un arbre tandis que les enfants s’amusaient à jouer avec tout ce qu’iels trouvaient. Il eut juste le temps de lui envoyer un « test » pour voir si ça passait, avant de devoir redescendre parce qu’une dispute était sur le point d’éclater. Le message était passé, mais il n’avait à nouveau plus de signal. Merde alors.

Reprenant son rôle de professeur, il alla s’occuper des enfants avec sa bonne humeur naturelle malgré qu’il soit agacé. Il savait qu’il ne pourrait pas envoyer de message avant un moment, à moins de grimper sur les arbres et d’attendre que tout le monde soit couché. Le problème était qu’il ne pouvait pas abuser de cette technique et que sa batterie ne tiendrait sûrement pas toutes ces tentatives. Dans un soupir, il reconcentra son attention sur les petits. « Alors non, le livre de la jungle n’est pas basé sur la forêt ici… » Il essaya de se lancer dans des explications, amusé, avant qu’une voix ne l’interpelle. « Euh bien sûr, une seconde. » Il se tourna à nouveau vers l’enfant et l’envoya plus loin pour pouvoir converser avec sa collègue. « Tout va bien ? » S’enquit le jeune homme une fois tous les deux. « Je euh… quoi ? » Il n’était pas sûr de comprendre où elle voulait en venir. Pourquoi lui parlait-elle d’un pourcentage de perte ? De plus, les chiffres et Vasco n’étaient pas bons amis. A chaque fois qu’il devait faire des mathématiques son cerveau se mettait à surchauffer. Son niveau n’avait jamais dépassé celui de ses élèves. « Alexandra… » Le ton grave, les sourcils foncés, il attendait qu’elle lui dise qu’il ne s’agit que d’une blague. Mais les secondes étaient longues avant qu’elle ne reprenne la parole. Lorsqu’elle lâcha enfin son bras et qu’il comprit que sa collègue était loin de plaisanter, Vasco ne se sentit pas bien. Son cœur battait à toute vitesse dans sa poitrine, pris entre la panique et la peur il ne savait pas vraiment quoi faire. Est-ce qu’ils avaient été entraînés à annoncer la perte des enfants en forêt à des parents ? Est-ce qu’il allait être viré ? Et le manque de mots là, est-ce qu’il était en train de faire une syncope ? Possible. Dieu, faites que ce soit une syncope pour pas qu’il ait à annoncer à des parents que leurs enfants avaient été perdu. « Ok. Attends. » Sans comprendre comment ni pourquoi, il était essoufflé comme s’il venait de courir un marathon. Il dû se pencher en avant, les mains sur les genoux pour reprendre une respiration normale et remettre en place ses idées. « Ok, d’accord. Voilà ce qu’on va faire. » Il regardait le vide, mais se releva de tout son long pour enfin s’activer. « On va laisser les enfants un instant avec les parents d’élèves là-bas. On ne va rien les dire pour ne pas les alerter. » Il posa une main sur sa tête. « Parce qu’on doit aller les chercher, pas vrai ? On ne peut pas les laisser seuls comme ça… » Il devait se reprendre. « Bien que… c’est qui, qui manque à l’appel ? » Est-ce qu’il avait vraiment besoin de le savoir ? Ca changerait quoi ? Rien. Sauf que dans la panique, il se demandait si la perte était vraiment grande. C’était horrible, il le savait. Mais il n’était pas en mesure de penser convenablement ici.
MADE BY @ICE AND FIRE.


Des images me reviennent comme un souvenir tendre d'une ancienne ritournelle autrefois en décembre. Je me souviens il me semble des jeux qu'on inventait ensemble. Je retrouve dans un sourire la flamme de mes souvenirs.


Dernière édition par Vasco Sole le Mar 26 Oct 2021 - 20:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra JacobsenLa pomme, fruit libéré
Alexandra Jacobsen
https://www.ciao-vecchio.com/t8134-alexandra-jacobsen https://www.ciao-vecchio.com/t8140-alexandra-o-36-ans-o-institutrice
ID : Proserpine, Aurélie
Pronom : elle/iel
Faceclaim : Shantel VanSanten, © Proserpine
Style RP :
Pronoms RP: j'écris en elle
RPs hot : Selon le feeling
Longueur : Selon l'inspiration, pas de pression

Thème·s abordé·s : .
Messages : 702 [Terminé] Perdons-nous dans les bois | Vasco Tumblr_inline_pdnj1p52Hh1v7dwos_500
Âge : 35 ans (24/03/1986)
Métier : Institutrice dans une école primaire, elle s'occupe d'une classe de troisième degré (8 ans)
[Terminé] Perdons-nous dans les bois | Vasco Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Perdons-nous dans les bois | Vasco ( le Mar 1 Juin 2021 - 10:44 )

On avait dit combien déjà, en pourcentage de perte ?
P
ERDONS NOUS
DANS LES BOIS
L'institutrice se voyait déjà devant un micro, en conférence de presse, avouant péniblement qu'elle avait perdu deux enfants qui n'ont jamais été retrouvés, du moins en entier, puisque les loups qui rôdaient dans la forêt les avaient dévorés. Tout cela devant les parents sanglotant dans leurs mouchoirs, réclamant justice, fourche à la main. Le cerveau de la jeune femme allait bien trop loin et il fallait qu'elle recentre ses pensées pour éviter de sombrer dans la panique totale. Alors qu'elle retrouve la deuxième partie du groupe, Alexandra voit en Vasco un espoir, au point où elle en était, seul lui pouvait l'aider, au mieux la couvrir si jamais cela tournait mal, du moins elle l'espérait. Faisant bien attention de ne pas interpeller les enfants ou les parents d'élèves qui les accompagnaient, la jeune femme l'éloigne du groupe en le tirant par la manche qu'elle gardera entre ses doigts lors de ses explications. La blonde fait de l'humour, tente de prendre du recul et de dédramatiser, mais on parlait tout de même de deux enfants perdus en forêt. Si l'instant n'était pas si dramatique, Alexandra se serait presque amusée de voir Vasco réagir ainsi, passant toutes les émotions d'un coup avant qu'il ne finisse penché en avant, essoufflé. Un peu honteuse d'être responsable de son état actuel, elle pose un instant sa main sur son bras en guise de réconfort. « Vasco, est-ce que ça va ? » Elle prend une petite voix peu assurée avant de retirer sa main, bien consciente qu'elle était responsable de tout ce qui passait à cet instant. Elle était tiraillée entre vouloir partir à la recherche des enfants et s'asseoir en tailleur ici, dans les feuilles mortes, les bras croisés sur sa poitrine pour bouder et surtout échapper à la honte qui l'attendait.

Alexandra joue avec ses mains, claquant des doigts pour s'occuper, pour laisser penser que tout allait bien alors que son cerveau criait au secours, elle imaginait ses neurones en train de courir dans tous les sens en criant "A l'aiiiide", mais Vasco reprend ses esprits et la parole également. « D'accord.. » De toute manière, ce n'était pas l'heure d'aller contre son sens, s'il trouvait une solution, elle n'allait certainement pas lui dire qu'elle était nulle, c'était tout ce qu'iels pouvaient faire à cet instant. Elle hausse les épaules en prenant un air pensif et hésitant, retrouvant peu à peu son envie de plaisanter maintenant qu'elle savait que Vasco allait l'aider. « Je suppose qu'on devrait les chercher oui... » Elle méritait l'oscar pour son air résigné, bien entendu qu'iels devaient aller à leur recherche, mais c'était plus facile pour elle de prendre les choses à la légère, les responsabilités ça craint. Elle hausse un sourcil à sa question, est-ce que ça voulait dire qu'il était prêt à laisser un enfant dans la forêt s'il le méritait ? La jeune femme secoue la tête, son esprit était vraiment chaotique lorsqu'elle était en panique. « Enzo et Gabriel et ce n'est pas une surprise. » S'il devait y avoir des élèves qui devaient se faire la malle, c'étaient bien eux, c'était même surprenant que ce ne soit pas arrivé avant.

Inventant une excuse bidon auprès des parents d'élèves, Vasco et Alexandra leur confient les élèves essayant de n'éveiller aucun soupçon avant de disparaître dans une partie de la forêt, là où les deux élèves devaient être. La jeune femme marche en silence pendant un moment près de son collègue avant de soupirer, elle en avait déjà marre. « Maintenant, je sais que les parents du Petit Poucet n'avaient aucun mérite, c'est trop facile de perdre des gosses dans un lieu pareil. » Il y a certes une différence entre elle et les parents du Petit Poucet, mais elle se sent maintenant coupable. « Je serai une très mauvaise mère. » Elle rit nerveusement, mais elle le pensait réellement à cet instant, il suffisait d'un rien pour qu'elle perde totalement confiance en elle. Elle sort son téléphone un instant, voulant se rassurer un peu, retrouver le sourire juste l'espace de quelques secondes, mais elle n'avait aucun réseau, donc impossible de joindre qui que ce soit ou même d'ouvrir une seule application. Elle était tentée de s'arrêter ici et crier de frustration et s'enfuir dans les bois en pleurant, mais à quoi bon ? Iels allaient prendre une belle interro surprise à leur retour en classe, c'était certain et elle ne corrigerait même pas les copies en signe de protestation. De mauvaise foi, oui, elle l'était, mais elle était surtout vexée à cet instant. « T'avais raison quand tu disais que c'était pas un métier facile. » Elle se tourne vers lui alors qu'elle continue à marcher à ses côtés. « Je pensais pas que ça ferait partie des risques du métier, en plus tu sais qu'il y a des loups qui rôdent dans le coin ? » Elle devait demander une prime de risque et pour Vasco aussi parce que c'était sûrement le seul, à cet instant, à avoir encore la tête sur les épaules.
MADE BY @ICE AND FIRE.



    That you've got a higher power
    Got me singing evеry second, dancing every hour
    Oh yеah, you've got a higher power
    And you're really someone I wanna know


Dernière édition par Alexandra Jacobsen le Jeu 30 Sep 2021 - 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vasco SoleLa myrtille, fruit obscure
Vasco Sole
https://www.ciao-vecchio.com/t8160-vasco-sole https://www.ciao-vecchio.com/t8215-vasco-o-37-ans-o-professeur-des-ecoles
ID : Cilaos
Pronom : Elle
Faceclaim : Aditya Roy Kapur, ealitya + gif de profil : proserpine
Style RP : Pronoms RP : Elle
Flashback : Oui
RPs hot : avant/après. Pas le pendant.
Longueur :sans pression.

Sujets sensibles : //
Thème·s abordé·s : Abandon, adoption, racisme, harcèlement scolaire, deuil
Messages : 407 [Terminé] Perdons-nous dans les bois | Vasco ZibJu7q4_o
Âge : 37 ans
Métier : Professeur des écoles
[Terminé] Perdons-nous dans les bois | Vasco Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Perdons-nous dans les bois | Vasco ( le Mer 7 Juil 2021 - 19:28 )

On avait dit combien déjà, en pourcentage de perte ?
P
ERDONS NOUS
DANS LES BOIS
Il était au bord de la syncope et ne savait même pas comment il faisait pour tenir encore debout. Soudainement, il était devenu conscient de sa grandeur et avait le vertige. Pourquoi fallait-il qu’il soit si grand ? Pendant un instant il dû se rapprocher du sol. Est-ce que ça allait ? Bien sûr que non ça n’allait pas. Il allait apparaître au 20h avec tout ce bordel. Dans sa tête, malgré le chaos de la situation, son cerveau se demandait ce que penserait sa partenaire de RP de tout ça. Il se disait qu’elle en rigolerait peut-être, lui moins. Il avait presque envie de lui envoyer un message pour l’avertir qu’elle aurait le plaisir de découvrir à quoi il ressemblait dans les jours qui allaient suivre grâce aux chaines d’infos. Il prit une profonde respiration avant de se redresser doucement de tout son long. « Je vais bien… » Sa voix était montée dans les aigües, l’obligeant à se racler la gorge par deux fois pour se reprendre. « Je vais bien. Je t’avoue que j’ai connu mieux, mais ça va. » Il n’avait pas envie de paniquer plus que nécessaire car il savait que ça ne servirait à rien.

Au bout de longues secondes à essayer de mettre de l’ordre dans ses idées et de trouver un plan rationnel, il émit la solution la plus logique. Iels ne pouvaient pas rester là à attendre que les enfants reviennent. Ce serait encore plus irresponsables que la situation même. Dans le doute, alors que son regard balaya les alentours et qu’il n’y vit que la végétation vaste et dense, il se demanda un court instant si ça en valait la peine. Il n’affichait pas de préférence pour ses élèves, mais c’est vrai que parfois… lorsque la situation s’y prêtait, il se laissait s’imaginer être dans un univers où se débarrasser d’un élève dans la forêt ne serait pas si terrible que ça. Dans un sens, un de ses rêves les plus secret était devenu réalité. Bravo ? Non. Pas le temps de se réjouir de ça. Le jeune homme poussa un soupir lorsque l’identité des enfants furent révélé. Pourquoi est-ce que ça ne l’étonnait pas ? « Pas une surprise, non… » Un autre soupir. « Allez viens, on va chercher les enfants. » Sa voix ne cachait aucune déception, l’heure n’était pas à faire semblant. Vu le choc d’être à deux doigts de faire le tour des journaux télévisés locaux ce soir de toute façon…

Iels prirent la route dans le sens inverse – il espérait d’ailleurs qu’Alexandra ait plus de sens de l’orientation que lui – et sans même s’en rendre compte, il toucha son téléphone dans sa poche avant de se rappeler que non. Déjà, il était avec quelqu’un et la situation était trop sérieuse pour se laisser distraire. Et de plus, il n’avait pas de réseau alors à quoi bon ? « Ouais, pareil. » Répondit le jeune homme au soupir de son amie. Il n’y avait pas besoin de parler pour qu’iels se comprennent ici. « Malheureusement les nôtres sont pas assez intuitifs pour laisser des miettes de pain derrière eux pour retrouver leur chemin. » Et il misait sur ça pour les retrouver. Ces enfants étaient peut-être les plus dissipés du groupe, mais ils n’iraient pas jusqu’à se mettre en danger. Du moins, pas plus que ce qu’ils avaient déjà fait. « Parce que des enfants se sont égarés ? » Il s’arrêta dans sa marche pour se tourner vers la jeune femme. « C’est pas ta faute tu sais… D’une façon ou d’une autre ils auraient trouvé le moyen de nous échapper. Au moins ils ont la gentillesse de le faire au début de l’excursion comme ça on n’aura plus à les chercher après. » Il étira un mince sourire qui se voulait rassurant avant de reprendre la route. Il ne voulait pas que sa collègue se sente mal. C’était des choses qui pouvaient arriver, ça ne faisait pas d’elle une mauvaise personne ni même une potentielle mauvaise mère. Il avait ralenti le pas pour marcher à côté de la jeune femme tandis que son regard continuait à balayer les moindres recoins de cet endroit. « Et encore, les perdre c’est facile mais alors les retrouver… » Il tentait l’humour pour détendre l’atmosphère. « Des quoi ? » Il s’arrêta de marcher aussitôt. Est-ce qu’il avait bien entendu. Des loups ? Impossible. « Des loups, loups ? De vrais loups ? » Lui qui voulait essayer de rester calme commençait à paniquer. Il n’avait pas envie de finir en pâté pour loup. « Ils vont me bouffer en premier je suis sûr, je suis épicé. » Commentaire à la fois drôle et triste qui le ramenait à des remarques qu’il avait entendu plus d’une fois. A cause de son teint bronzé et de ses origines venus d’Orient, on lui disait sentir les épices, ce qui dérangeait les narines des gens autour de lui. Il posa une main sur son front, une autre sur sa hanche, concerné par la suite. Est-ce qu’il oserait se servir d’Alexandra comme d’un bouclier lorsque le temps sera venu de se défendre ? Il ne pouvait pas promettre que les choses se passeraient autrement. « T’es sûre que retrouver ces enfants soient une bonne idée ? C’est pas juste la sélection naturelle là ? »
MADE BY @ICE AND FIRE.


Des images me reviennent comme un souvenir tendre d'une ancienne ritournelle autrefois en décembre. Je me souviens il me semble des jeux qu'on inventait ensemble. Je retrouve dans un sourire la flamme de mes souvenirs.


Dernière édition par Vasco Sole le Mar 26 Oct 2021 - 20:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra JacobsenLa pomme, fruit libéré
Alexandra Jacobsen
https://www.ciao-vecchio.com/t8134-alexandra-jacobsen https://www.ciao-vecchio.com/t8140-alexandra-o-36-ans-o-institutrice
ID : Proserpine, Aurélie
Pronom : elle/iel
Faceclaim : Shantel VanSanten, © Proserpine
Style RP :
Pronoms RP: j'écris en elle
RPs hot : Selon le feeling
Longueur : Selon l'inspiration, pas de pression

Thème·s abordé·s : .
Messages : 702 [Terminé] Perdons-nous dans les bois | Vasco Tumblr_inline_pdnj1p52Hh1v7dwos_500
Âge : 35 ans (24/03/1986)
Métier : Institutrice dans une école primaire, elle s'occupe d'une classe de troisième degré (8 ans)
[Terminé] Perdons-nous dans les bois | Vasco Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Perdons-nous dans les bois | Vasco ( le Ven 27 Aoû 2021 - 15:47 )

On avait dit combien déjà, en pourcentage de perte ?
P
ERDONS NOUS
DANS LES BOIS
Alexandra était plutôt rassurée d'avoir Vasco à ses côtés dans un moment comme celui-ci. Bon, il n'avait pas l'air très rassuré de son côté, mais moins plus moins est égal plus non ? À deux, iels allaient pouvoir se débrouiller et trouver les deux garnements qui avaient disparu. Marchant à ses côtés, cherchant un quelconque indice dans le tapis de la forêt, l'institutrice se rend compte que c'était inutile, elle était déjà incapable de discerner ses propres empreintes de pas, alors celles de deux enfants... Est-ce qu'elle aurait accès à Discord de sa cellule dans la prison pour femmes qui allait finir par l'accueillir ? Elle en doutait sincèrement et cette idée assombrit son esprit un instant avant qu'elle ne se raisonne. Iels allaient les retrouver, c'était sûr, inutile de penser au pire maintenant. L'avantage en prison, c'est qu'elle ne cuisinerait pas et cette idée, cette fois, la fait sourire. « Pas assez intuitifs oui et ils seraient capables de les manger en cours de route les miettes de pain. » Iels n'étaient pas aidé.es, mais c'était le jeu, c'était elleux qui avaient fait carrière dans l'enseignement. Et quelle carrière, les voilà toustes deux lancé.es dans une recherche en pleine forêt, de mieux en mieux. Même si Alexandra préférait dédramatiser en rejetant la faute sur ces pseudos Petit Poucet, elle ne pouvait pas s'empêcher de culpabiliser, tout était de sa faute. Si elle avait été plus vigilante, rien de tout cela ne se serait passé. Alors que son collègue finisse par la rassurer, cela lui fait du bien. La jeune femme finit par sourire elle aussi, un peu, celui de Vasco était plutôt communicatif. « Ouais.. ça me rassure un peu ce que tu me dis là, mais j'aurai préféré qu'ils attendent d'être avec leurs parents pour se perdre. » Une légère moue boudeuse pour accompagner cette nouvelle plainte qui n'avait rien de sérieuse, mais il était hors de question de céder à la panique.

Légèrement revigorée, Alexandra reprend sa marche auprès de son collègue, reprenant peu à peu confiance alors qu'iels s'enfonçaient un peu plus dans la forêt. La jeune femme se rappelle soudainement l'existence de loups dans la région, information qu'elle s'empresse de partager à Vasco, peut-être à tort, sans réfléchir en tout cas et sans penser un seul instant qu'un loup pourrait avoir envie de bouffer l'un des gamins. Noooon impossible, les loups ne s'attaquaient pas aux êtres humains de toute manière. Pas vrai ? Alexandra continue d'avancer avant de se stopper se rendant compte que Vasco, lui, s'était arrêté alors elle le rejoint, un air soucieux sur le visage. « Oui des loups, loups. Ceux avec les dents pointues et qui mangent les mères-grand enfermées dans des cabanes en pleine forêt. Quelle idée aussi, pas étonnant que le Petit Chaperon Rouge fasse Uber Eats. » Alex se permet même de rire de sa propre blague avant de s'arrêter parce que 1) c'était à peine drôle 2) Vasco ne semblait pas trop rassuré et 3) sans rire, ça ferait un super nom de service de livraison. « Mais nooon, si ça peut te rassurer, je les laisserai pas faire, je ferai en sorte qu'ils me mangent en premier pendant que tu grimperas à un arbre. » Alexandra lui donne un coup d'épaule pour le rassurer avec un léger rire. « Ils n'attaquent que s'ils se sentent en danger, ils sont très craintifs, donc y a aucun risque. » Elle se sentait un peu fautive pour le coup, elle ne voulait pas lui faire peur ou l'inquiéter plus qu'il ne l'était déjà sûrement. « Va dire ça à leurs parents ! » L'institutrice ne peut pas retenir un éclat de rire à sa remarque. « Oui bonjour, on a décidé de laisser la sélection naturelle faire son œuvre, vous ne révérez jamais votre enfant qui est parti faire un Hunger Games en forêt. » La jeune femme avait pris une voix plus grave pour imiter une quelconque personne histoire de le dérider un peu parce qu'iels étaient mal s'iels se laissaient happer par la panique. « Donc ouais, je pense que c'est une bonne idée, okay ça dépend du point de vue, mais je ne veux pas avoir une disparition sur la conscience. » La jeune femme se remet en route, l'entraînant à sa suite avant de trouver une casquette rouge dans les feuillages. Pas de sang, c'était déjà ça, elle s'abstenir de faire le commentaire. « On est sur la bonne piste ! » Qu'elle calme son enthousiasme aussi, iels n'étaient pas à une course d'orientation non plus. Après une dizaine de mètres, finalement, Alexandra entraperçoit les deux jeunes élèves en train de se lancer des pommes de pin. La sélection naturelle, donc. « Dites donc vous deux, on vous cherche depuis une heure, allez venez par ici ! » Bon peut-être pas une heure, mais fallait pas pousser.
MADE BY @ICE AND FIRE.



    That you've got a higher power
    Got me singing evеry second, dancing every hour
    Oh yеah, you've got a higher power
    And you're really someone I wanna know


Dernière édition par Alexandra Jacobsen le Jeu 30 Sep 2021 - 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vasco SoleLa myrtille, fruit obscure
Vasco Sole
https://www.ciao-vecchio.com/t8160-vasco-sole https://www.ciao-vecchio.com/t8215-vasco-o-37-ans-o-professeur-des-ecoles
ID : Cilaos
Pronom : Elle
Faceclaim : Aditya Roy Kapur, ealitya + gif de profil : proserpine
Style RP : Pronoms RP : Elle
Flashback : Oui
RPs hot : avant/après. Pas le pendant.
Longueur :sans pression.

Sujets sensibles : //
Thème·s abordé·s : Abandon, adoption, racisme, harcèlement scolaire, deuil
Messages : 407 [Terminé] Perdons-nous dans les bois | Vasco ZibJu7q4_o
Âge : 37 ans
Métier : Professeur des écoles
[Terminé] Perdons-nous dans les bois | Vasco Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Perdons-nous dans les bois | Vasco ( le Dim 5 Sep 2021 - 1:14 )

On avait dit combien déjà, en pourcentage de perte ?
P
ERDONS NOUS
DANS LES BOIS
Vasco aussi aurait préféré que les enfants soient avec leurs parents pour se perdre, au moins ça n’aurait pas été de sa responsabilité. Il en avait déjà assez sur la conscience avec les disparitions d’enfants. Ses parents ne cessaient de lui rappeler le tragique accident qui avait coûté la vie à son frère, il n’avait pas envie que ça se reproduise.

Sans même qu’il ne le sache, la perte des enfants ne seraient plus son soucis principal d’ici quelques secondes. Sans savoir pourquoi – sûrement parce qu’elle tenait à partager cette information primordiale – la jolie blonde mentionna des loups dans la région. Bien qu’il essayait de rester calme et de ne pas montrer sa peur, une petite goutte de transpiration perla le long de sa tempe. Il faisait chaud d’un coup. « Ah ces loups là. » Alexandra essayait de faire de l’humour et peut-être que c’était ce qui était recommandé de faire. Si iels se montraient toustes les deux sérieux, alors ce serait la seule chose à laquelle Vasco penserait et… Non en fait, avec ou sans le côté sérieux d’Alexandra, c’était la seule chose à laquelle il pensait. Discrètement, il sortit son téléphone de sa poche parce qu’il voulait vérifier l’information lui-même. Et il espérait trouver un article qui dirait que tous les loups dans la région sont en fait partis ou qu’il n’y en a jamais eu. Mais il se souvint très vite qu’il n’avait pas accès à son téléphone avec cette couverture de merde dans la forêt. Foutus gosses, il allait peut-être mourir à cause de ces bouffon.ne.s. Au lieu de ça, il lâcha un commentaire inquiet. Ils allaient le bouffer. Comme il essaie d’être chevaleresque, il allait devoir sauver Alexandra et se jeter sur les loups pour faire diversion le temps qu’elle puisse fuir. Lui il ne pourra pas le faire et on retrouvera son cadavre, bouffé par les animaux. Ou on ne le retrouvera pas du tout parce qu’ils l’emmèneraient dans leur clan pour qu’il devienne l’un des leurs. Une histoire à la Tarzan. Oui il allait trop loin, mais c’était la panique qui guidait ses pensées. Il essaya de rigoler pour joindre son rire au sien, mais il était tellement nerveux qu’on l’entendait à peine. « T’as pas peur toi ? » Elle semblait trop sereine. « T’es bien sûre de toi… comment tu sais qu’ils attaquent que quand ils se sentent en danger ? Ca se trouve ils vont me voir moi comme un danger. Je suis grand, fin, avec une grosse tête. » Belle description qui le mettait en valeur.

Sans scrupule pour sauver sa peau, il voulu juste reconfirmer que c’était une bonne idée de chercher ces gosses. Après tout si iels s’étaient perdu.e.s seul.e.s est-ce qu’on ne devrait pas attendre de voir si iels peuvent retrouver leur chemin seul.e ? C’est pas comme ça qu’on apprend l’indépendance aux gosses ? « T’as déjà le discours de prêt donc je te laisserai aller leur dire. » Il ponctua sa phrase d’un petit rire qui voulait montrer qu’il plaisante. Bien que. Est-ce qu’il plaisantait vraiment ? L’histoire ne le disait pas. Heureusement pour elleux, très vite iels trouvèrent un premier indice qui leur indiquait qu’iels étaient dans la bonne direction. Encore heureux. « Pfiou ! » Il se passa une main sur le front pour lier le geste à la parole. Et il en profita pour virer la pellicule de sueur sur son front alors qu’il était peut-être sur le point de mourir. Si pas par les loups, par les parents d’élèves. En voyant les enfants au loin, Vasco poussa un soupir de soulagement avant d’emboiter le pas à Alexandra qui les interpellait déjà. Lui, le temps qu’il ouvre la bouche il se reçut une pomme de pin dans l’œil. « Aie put-..rée. » Il se rattrapa de justesse pour le juron. « Je me suis pris un truc dans l’œil. » Et ça faisait super mal. Sans s’en rendre compte, il avait pris appuie sur Alexandra parce que ne pas voir d’un œil faisait perdre son équilibre, tandis qu’il frottait. « Je crois que ça va. » Avec difficulté, il battit vite des cils en sentant une larme rouler le long de sa joue de l’œil qui avait reçu le projectile. « On rentre et plus vite que ça. On a assez traîné là. » Il avait prit une voix un peu plus dur que d’habitude mais il en avait marre. Il voulait rentrer rejoindre le groupe et retrouver la ville et Discord pour qu’il puisse raconter sa journée à sa partenaire de rp. Bien sûr en omettant quelques détails. « Est-ce que c’est rouge ? » Il s’adressa à la jolie blonde pour qu’elle regarde pour lui. « Je sens bien que y a un truc dedans mais je pense survivre jusqu’à notre retour en ville. » Il essayait de se rassurer. « Je crois. » Mais lui-même n’y croyait pas.  
MADE BY @ICE AND FIRE.


Des images me reviennent comme un souvenir tendre d'une ancienne ritournelle autrefois en décembre. Je me souviens il me semble des jeux qu'on inventait ensemble. Je retrouve dans un sourire la flamme de mes souvenirs.


Dernière édition par Vasco Sole le Mar 26 Oct 2021 - 20:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra JacobsenLa pomme, fruit libéré
Alexandra Jacobsen
https://www.ciao-vecchio.com/t8134-alexandra-jacobsen https://www.ciao-vecchio.com/t8140-alexandra-o-36-ans-o-institutrice
ID : Proserpine, Aurélie
Pronom : elle/iel
Faceclaim : Shantel VanSanten, © Proserpine
Style RP :
Pronoms RP: j'écris en elle
RPs hot : Selon le feeling
Longueur : Selon l'inspiration, pas de pression

Thème·s abordé·s : .
Messages : 702 [Terminé] Perdons-nous dans les bois | Vasco Tumblr_inline_pdnj1p52Hh1v7dwos_500
Âge : 35 ans (24/03/1986)
Métier : Institutrice dans une école primaire, elle s'occupe d'une classe de troisième degré (8 ans)
[Terminé] Perdons-nous dans les bois | Vasco Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Perdons-nous dans les bois | Vasco ( le Jeu 30 Sep 2021 - 18:31 )

On avait dit combien déjà, en pourcentage de perte ?
P
ERDONS NOUS
DANS LES BOIS
La jeune femme avait compris, un peu tard, que ses petites blagues sur la présence de loups dans les environs étaient peut-être de trop. Elle voulait juste détendre l'atmosphère car elle sentait son collègue tendu et surtout, elle voulait penser à autre chose à mesure que la culpabilité grimpait en flèche. C'était sa façon de faire diversion et parfois, Alexandra ne pensait pas toujours aux conséquences. Comme maintenant lorsqu'elle réalise que son histoire de loup était bien plus flippante qu'elle ne l'aurait pensé, du moins pour Vasco. Alors elle se rattrape comme elle peut en se proposant de se sacrifier pour lui, toujours sur le ton de l'humour, pendant que lui s'échapperait. Oui, les contes de fées du vingt-et-unième siècle c'était différent, on était loin de la gentille princesse qui attendait le baiser d'amour véritable du prince charmant, maintenant les princesses se battaient avec les loups, à mains nues. Alex se perd dans ses pensées, imaginant un combat avec des loups et sur le papier, c'est plutôt pas mal, par contre en réalité, elle n'était même pas sûre de pouvoir bouger un orteil si elle tombait nez à nez avec le gros méchant loup. « J'ai plus peur de ne pas retrouver ces morveux, les loups à côté c'est rien. » Et honnêtement, c'était vrai. Se faire bouffer par un loup ça dure quoi, une demi heure ? Elle ne savait pas trop, elle n'avait pas d'expérience en la matière. Mais la colère des parents, elle, serait éternelle. Donc si elle devait choisir entre la peste et le choléra, autant choisir intelligemment. « Je l'ai vu dans une reportage. » Entièrement faux. « Mais ne t'inquiète pas Vasco, je vais la protéger ta jolie grosse tête. » Et puis elle n'était pas grosse sa tête, si ?

Plus iels avançaient dans la forêt, plus Alexandra sentait l’inquiétude monter crescendo. Est-ce qu’iels allaient au moins dans la bonne direction ? Et s’iels avaient finalement retrouvé le groupe ? Techniquement, c’était elleux qui étaient perdu·e·s donc et c’était une information que la jeune blonde refusait de donner à Vasco, inutile de lui faire faire une syncope de plus. Elle avait tout prévu, jusqu’à un discours pour les parents, bien entendu, elle n’en menait pas large derrière son humour, mais au moins elle faisait rire son collègue, même si c’était nerveux, c’était déjà ça de pris. Finalement, iels étaient sur la bonne piste, c’était presque devenu la course d’orientation de l’année, sauf qu’à la clé c’était une punition qui attendait les deux fuyard·e·s qui justement entrent dans leur champ de vision et les deux adultes soupirent de soulagement à l’unisson. Alexandra s’empresse de les réprimander, gentiment quand même, observant de là où elle était s’iels avaient de quelconques traces de blessures on ne sait jamais et alors qu’elle s’apprête à rassurer Vasco avec l’absence de morsure de loup, elle l’entend pousser un début de juron. Les pommes de pin continuaient de voler, les deux élèves s’amusant encore à se les balancer à l’aide de leur pied. Iels auraient mieux de se faire bouffer. « Stop ! Je vous rappelle que vous aurez une punition en rentrant à l’école, donc tenez-vous tranquille si vous ne voulez pas qu’elle s’alourdisse. » Pourquoi est-ce qu’elle faisait ce métier déjà ? « Vasco, est-ce que ça va ? » Alexandra se tourne vers son collègue, appuyé littéralement sur elle, s’étant apparemment pris une pomme de pin dans l’oeil, maudit·e· gamin·e·s ! Elle appuie même si dire avec un hochement de tête alors que sa voix se fait plus dur, iels allaient prendre cher en terme de punition. Prête à reprendre la route, Alex s’arrête néanmoins à sa requête, retenant un petit sourire, pas moqueur, mais un peu amusé. « Laisse-moi voir. » Elle prend un air sûr, un air d’expert qu’elle prenait habituellement avec les enfants. Mais là, on parlait de Vasco, du haut de ses trois mètres et de son air si sûr et sérieux, elle s’en mordait presque les lèvres pour ne pas rire. Le fait qu’il soit plus grand qu’elle d’un bon vingt centimètres n’arrangeait pas vraiment la manœuvre, mais elle allait faire comme elle pouvait. Alexandra lui fait pencher la tête sur le côté, se rapprochant elle aussi pour voir au plus près, faisant bien attention de ne pas lui faire mal alors qu’elle se permet de dégager sa paupière inférieure pour regarder. « Oh mon dieu... » Toujours cet air grave, voire dramatique. « Je pense qu’il va falloir dire adieu à ton oeil, les médecins vont devoir te l’enlever. » Elle pose sa main sur sa bouche pour renforcer son côté dramatique digne d’Actors Studio. « Le mieux je crois, c’est un cache oeil, ça donne un petit côté pirate, ça peut être sympa non ? » La jeune femme se permet même un petit clin d’oeil avant de rire de tout son soûl, les nerfs qui lâchent après cette montée d’inquiétude et puis c’était tentant aussi. « Je plaisaaaaaante ! Tu n’as rien dans l’oeil, tu es juste un peu rouge, ça doit être irrité mais ça passera tout seul tu verras. Par contre, interdiction de frotter, sinon ce sera pire. Donc tu ne touches pas ! Et je ne rigole pas Vasco. Je t’attache les mains sinon. » Elle le relâche doucement, riant encore un peu avant de reposer son regard sur les élèves toustes penaud·e·s. « Allez vous deux, vous ouvrez la marche, on vous suit. Et pas d’entourloupes, vous êtes en première ligne si les loups attaquent. » Cette information fait son petit effet et les calme presque instantanément. Parfait. Iels se remettent donc en marche, en direction de l’autre groupe, les élèves quelques mètres devant leurs instituteur·rice·s. « Ça va aller ? Si jamais tu dois fermer un œil pour marcher, appuie-toi sur moi, je peux être ta canne de borgne. » De toute manière, elle ne lui laisse pas le choix, enroulant son bras autour du sien pour le guider au besoin. « Je réfléchis à une punition. Je pensais à leur faire manger une pomme de pin mais je ne sais pas si les parents seront d’accord. Tu as des idées toi ? » Iels continuent à marcher tranquillement, entendant peu à peu les cris des autres élèves, venant du groupe restant, leur calvaire était presque terminé. Enfin surtout celui de Vasco.
MADE BY @ICE AND FIRE.



    That you've got a higher power
    Got me singing evеry second, dancing every hour
    Oh yеah, you've got a higher power
    And you're really someone I wanna know
Revenir en haut Aller en bas
Vasco SoleLa myrtille, fruit obscure
Vasco Sole
https://www.ciao-vecchio.com/t8160-vasco-sole https://www.ciao-vecchio.com/t8215-vasco-o-37-ans-o-professeur-des-ecoles
ID : Cilaos
Pronom : Elle
Faceclaim : Aditya Roy Kapur, ealitya + gif de profil : proserpine
Style RP : Pronoms RP : Elle
Flashback : Oui
RPs hot : avant/après. Pas le pendant.
Longueur :sans pression.

Sujets sensibles : //
Thème·s abordé·s : Abandon, adoption, racisme, harcèlement scolaire, deuil
Messages : 407 [Terminé] Perdons-nous dans les bois | Vasco ZibJu7q4_o
Âge : 37 ans
Métier : Professeur des écoles
[Terminé] Perdons-nous dans les bois | Vasco Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Perdons-nous dans les bois | Vasco ( le Lun 11 Oct 2021 - 21:04 )

On avait dit combien déjà, en pourcentage de perte ?
P
ERDONS NOUS
DANS LES BOIS
Vasco n’avait cessé de souffrir depuis qu’il était arrivé dans ces bois. Est-ce que c’était un moyen pour l’univers de le faire payer quelque chose qu’il avait fait ? Ne souffrait-il pas déjà pas assez au quotidien ? Visiblement non vu ce qu’il se prenait dans l’œil. Tout ça parce qu’il a voulu aller chercher ces deux gamins qu’il aurait mieux fait de laisser dans la forêt. Non, il ne pensait pas vraiment ça. Mais l’espace d’un instant il se demandait vraiment si ça en valait la peine. Après tout, il pouvait encore faire demi-tour avec Alexandra et laisser ces mioches en pleine nature. Au moins ça donnerait de la nourriture aux loups s’ils avaient faim.

Il laissa la blonde l’examiner alors qu’il essayait de garder un œil sur les deux cancres qui rigolaient de la situation. Qu’ils continuaient. Vasco allait finir par en prendre un pour taper sur l’autre s’ils continuaient. D’habitude il n’était pas comme ça, mais ces enfants arrivaient à le pousser à bout et à jouer avec ses nerfs. Voire même son œil. « QUOI ? » Il réagit aussitôt sur un ton affolé. Est-ce que quelque chose n’allait pas ? Il se rendit bien vite compte qu’elle était en train de se foutre de sa gueule. Elle aussi, il devrait l’abandonner dans les bois tiens. « Haha très drôle. » Lui ne rigolait pas vraiment, il avait mal. C’est que ça sait viser un gosse. Ou alors son œil était tellement gros qu’on ne pouvait pas le rater. Dans tous les cas, il sentait la petite larme rouler le long de sa joue sans qu’il ne puisse la contrôler parce qu’on avait visé dans le mille. « Plus facile à dire qu’à faire ça… » Il poussa un soupir et baissa la main qu’il était prêt à frotter son œil. Mais il n’avait pas envie de se faire attacher les mains par son amie. Il ne savait déjà pas s’il sortirait de ces bois sain et sauf alors bon… « Ouais vous deux, marchez devant ! » Il essayait de s’imposer en reprenant le ton d’Alexandra mais le cœur n’y était pas. Il se demandait même s’il irait raconter cette mésaventure à sa partenaire d’écriture. La réponse était sûrement non. Il n’avait pas envie qu’elle se moque de lui et n’avait pas non plus envie de revivre le moment où on lui a tiré dans l’œil. D’ailleurs, l’Indien se demandait ce qu’elle pouvait faire à l’instant présent. Il espérait qu’elle ne s’inquiète pas trop de son silence. Parfois il arrivait qu’iels ne se parlent pas une journée mais parce qu’iels étaient toustes les deux occupé.e.s. Ici, Vasco n’avait pas prévu de garder le silence aussi longtemps. Dans un soupir, il toucha automatiquement la poche dans laquelle il avait rangé son téléphone qu’il hésita à sortir. Mais il n’avait toujours pas de réseau alors autant laisser tomber. « Non. Je vais perdre un œil t’as dis. » Le jeune homme étira un mince sourire en sentant le bras d’Alexandra autour du sien et joua le jeu sans dire un mot. Le contact était agréable et au moins, il ne risquait pas de se prendre une branche ou de tomber avec la jeune femme qui le servait de guide. « Moi je propose qu’on démarre le bus et qu’on les laisse derrière. Puisqu’ils veulent tellement jouer aux explorateurs seuls, qu’on les laisse. Hein ? » Il avait fait exprès de dire ces mots très fort pour être certain que les enfants les entendent. Au fond, il les aimait bien quand même et savait que dès demain ce ne serait plus qu’un lointain souvenir. Une histoire drôle à raconter. Enfin pas demain, peut-être d’ici deux mois. « De tout façon on est d’accord qu’on va rentrer là ? Parce qu’entre les moustiques qui s’en prennent à moi et mon œil en moins, ça va pas le faire. » Souffla le jeune homme à l’attention de la jolie blonde. Qu’on le sorte de là et vite.
MADE BY @ICE AND FIRE.


Des images me reviennent comme un souvenir tendre d'une ancienne ritournelle autrefois en décembre. Je me souviens il me semble des jeux qu'on inventait ensemble. Je retrouve dans un sourire la flamme de mes souvenirs.


Dernière édition par Vasco Sole le Mar 26 Oct 2021 - 20:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alexandra JacobsenLa pomme, fruit libéré
Alexandra Jacobsen
https://www.ciao-vecchio.com/t8134-alexandra-jacobsen https://www.ciao-vecchio.com/t8140-alexandra-o-36-ans-o-institutrice
ID : Proserpine, Aurélie
Pronom : elle/iel
Faceclaim : Shantel VanSanten, © Proserpine
Style RP :
Pronoms RP: j'écris en elle
RPs hot : Selon le feeling
Longueur : Selon l'inspiration, pas de pression

Thème·s abordé·s : .
Messages : 702 [Terminé] Perdons-nous dans les bois | Vasco Tumblr_inline_pdnj1p52Hh1v7dwos_500
Âge : 35 ans (24/03/1986)
Métier : Institutrice dans une école primaire, elle s'occupe d'une classe de troisième degré (8 ans)
[Terminé] Perdons-nous dans les bois | Vasco Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Perdons-nous dans les bois | Vasco ( le Lun 18 Oct 2021 - 17:32 )

On avait dit combien déjà, en pourcentage de perte ?
P
ERDONS NOUS
DANS LES BOIS
Alexandra avait voulu détendre l'atmosphère devenue pesante à cause de ces horribles gamins fugueurs qui en plus d'être agaçants, avait lancé une pomme de pin en plein dans l'œil de Vasco. S'improvisant infirmière d'un jour, elle avait voulu bien faire en blaguant, lui annonçant qu'il allait perdre un œil. Pas manqué, son ami tombe dans le panneau, pas longtemps certes, mais elle était assez fière du petit effet. Mais Vasco ne semble pas trouver cela drôle vu la tête qu'il faisait et la douleur n'arrangeait sûrement rien. « Désolée, c'était tentant. » Elle esquisse un léger sourire, sincèrement désolée, même si en vrai sa blague était drôle. Elle n'avait pas voulu le tourner en ridicule, mais vu le rire des élèves, c'était ce qu'il s'était passé et Alex se sent un peu con sur l'instant. Mais pas le temps de niaiser, il fallait maintenant retrouver le reste du groupe et après avoir menacé Vasco et son œil, ainsi que les deux fugueurs, iels se remettent en marche. L'institutrice décide de guider le brun qui devait à peine garder son œil ouvert, enroulant son bras autour du sien, prenant ce nouveau rôle très au sérieux. Vasco était beaucoup grand et plus massif, le contraste devait être assez curieux entre elleux deux. Quoiqu'il en soit, elle en profite et il n'y avait rien de mal à ça. Elle repensait à son partenaire de rp à qui elle avait envoyé un message sur Discord, cela devait bien remonter à une heure maintenant, mais elle avait été coupée dans la discussion à cause de ces horribles mioches. N'ayant pas eu le temps de dire qu'elle s'absentait, elle espérait juste qu'il ne s'inquiète pas. Qui sait quand elle lui donnerait des nouvelles désormais ? La forêt, c'était nul. Elle allait fortement râler auprès de la personne qui avait décidé de venir ici pour cette classe verte, oui elle allait faire ça, avant de se souvenir que c'était sa propre idée. Bon. Mais le sourire, même léger de Vasco lui fait du bien à cet instant, il semblait au final bien le prendre, du moins pas si mal. « Il se fait de très jolis yeux de verre maintenant, tu sais ? » La jeune femme se met à rire, en lui donnant un léger coup d'épaule, elle aimait bien le taquiner. Elle jetait également un œil, de temps en temps, vers les enfants qui marchaient devant elleux, plus sérieux cette fois, sûrement conscients qu'ils seraient punis au retour. Et justement, Alexandra réfléchissait déjà à la nature de cette punition, éliminant les loups, c'était bien trop extrême. « Hmm oui, un escape game en forêt en mode Petit Poucet ça peut être bien. Pendant qu'on part siroter un cocktail en ville, je dis pas non. » Oui un cocktail, c'était la récompense pour avoir retrouvé ces deux chenapans, on a ce qu'on mérite. Les ingrats. Bientôt, iels retrouvent l'autre groupe qui n'était au final pas si loin et pendant que les deux élèves retrouvent leurs camarades, Alex s'arrête un instant près de Vasco, la tête relevée vers lui. « Tu veux vraiment rentrer ? On vient juste d'arriver.. Après, la classe verte a à peine débuté que c'est déjà un fiasco alors.. » Elle n'était même pas fichue d'organiser quelque chose qui ne parte pas en vrille. « On peut toujours prétexter un appel urgent de la Direction qui nous demande de rentrer et on fera cours dehors ? » C'était une solution envisageable. « Est-ce que ça va ? Je veux dire pour ton œil ? Je plaisantais tout à l'heure, mais si tu préfères te faire examiner, je peux t'emmener à l'hôpital. » Maintenant que les deux élèves étaient tirés d'affaire, elle se souciait plus de Vasco et son œil qui pleurait, que du reste, elle se sentait redevable bien que pas vraiment fautive.
MADE BY @ICE AND FIRE.



    That you've got a higher power
    Got me singing evеry second, dancing every hour
    Oh yеah, you've got a higher power
    And you're really someone I wanna know
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[Terminé] Perdons-nous dans les bois | Vasco Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Perdons-nous dans les bois | Vasco ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Terminé] Perdons-nous dans les bois | Vasco -
Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Autour de Naples
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut