L'agréable sensation de vivre. // Cecilia

Revenir en haut
Aller en bas


 

- L'agréable sensation de vivre. // Cecilia -

CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Hôpital de Maria di Loreto Nuovo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Diana BeaufortTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Diana Beaufort
https://www.ciao-vecchio.com/t8923-diana-beaufort https://www.ciao-vecchio.com/t8929-diana-o-38-ans-o-pompier#295013
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Sonequa Martin-Green @creationofcinderella
Style RP :
Pronoms RP : Elle
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : racisme, discrimination, pauvreté, meurtre.
Messages : 1489 - Points : 2747
L'agréable sensation de vivre. // Cecilia Tumblr_nwf9b5Fc9Q1unz0ero8_r1_250
Âge : 38 ans
Métier : Vigile del fuoco coordinatore dans la Caserne NSA de Naples
L'agréable sensation de vivre. // Cecilia Empty
# Sujet: L'agréable sensation de vivre. // Cecilia ( le Mar 15 Juin 2021 - 21:35 )
Diana était de garde avec ses collègues. Ils s'entraînaient en attendant de recevoir un appel. Avec le Vésuve qui n’arrête pas de bâiller comme elle dit et le tueur en série : ils n’avaient pas le temps de s’ennuyer. Ils devaient se tenir prêts à tout, surtout au pire car ce genre de choses ne faisaient que s’ajouter aux tâches et missions quotidiennes. L’Américaine était prête cependant pour ça. Jamais elle n’avait refusé un entraînement. Jamais elle n’avait refusé de travailler. Elle était brave, c’était pour ça qu’elle aimait le plus ce travail : elle pouvait être ce qu’elle voulait et le soir se couchait avec le sentiment du travail accomplis. Diana aimait son métier plus que tout au monde. Au quotidien, c’est ce qui la satisfaisait le plus. Elle n’avait pas besoin de compagnon de vie, elle n’avait pas besoin de richesse : qu’on lui donne la liberté de parole et de protéger les siens. Voilà tout ce qu’elle demandait.

Après une heure d’entraînement, Diana sortit pour prendre l’air. En s’épongeant le visage, elle entendit des petits gémissements. Fronçant les sourcils, elle chercha autour d’elle jusqu’à voir un petit couffin au pied de la porte où ils sortaient les camions. Elle n’avait pas besoin d’être devin pour savoir ce qui allait suivre. C’est donc le cœur lourd que la jeune femme mit la serviette autour de son cou pour s’approcher. Elle attrapa l’enfant. Il était encore humide. La mère ne devait pas être loin.

“Alfredo ? Kiara ?” Les deux lieutenants arrivèrent. “Chercher les environs. Un nouveau né nous a été donné. Je vais contacter l’hôpital.” Et elle rentra. Diana déposa la petite fille avec un des urgentistes qui travaillaient avec eux et appela les urgences. Quand ses deux lieutenants arrivèrent avec dans leur bras une femme inconsciente : les choses s’accélérèrent. Les premiers soins furent donnés tandis qu’ils se dirigeaient vers l’hôpital.

Le bébé déposé, la femme prise en charge, Diana se permit de rester un peu derrière pour attendre Cecilia. Elle aimait tellement passer du temps avec elle. Cependant, leurs emplois du temps chargés n’aidaient pas. Alors, elle décida d’attendre la doctoresse. Dans la salle d'attente, elle se servit un café et enleva son uniforme. La plupart des autres étaient rentrés, même si certains étaient également restés. C’est que les pompiers et les médecins se côtoyaient fréquemment. Diana, depuis son arrivée, avait même tissé des liens avec la plupart d’entre eux.

En voyant enfin la sage-femme rentrer, elle se leva : “Hey…” Elle sourit : “Comment va la femme ? Elle va s’en sortir ? On a fait le plus vite possible.”




if you can dream it you can do it

(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Cecilia LanzoniBon pour te remonter le moral
Cecilia Lanzoni
https://www.ciao-vecchio.com/t8173-cecilia-lanzoni https://www.ciao-vecchio.com/t8181-cecilia-o-35-ans-o-sage-femme#271795
ID : Kara Canary
Pronom : Elle
Faceclaim : Stefania Spampinato
Style RP : Pronoms RP : Elle
Flashback : Oui
RPs hot : avant, pendant, après
Longueur : 300 à 1300/1400 selon l'inspiration

Sujets sensibles : cannibalisme, séquestration, viol
Thème·s abordé·s : sexualité, deuil, homophobie
Messages : 153 - Points : 392
L'agréable sensation de vivre. // Cecilia 949c7dc786ec1957a25eb4937666a7af
Âge : 35 ans
Métier : Sage femme
L'agréable sensation de vivre. // Cecilia Empty
# Sujet: Re: L'agréable sensation de vivre. // Cecilia ( le Mer 7 Juil 2021 - 22:26 )
La fin de sa garde touchait à sa fin. Une journée encore riche en émotions et en rebondissements. Sa dernière patiente : une jeune femme à peine majeure, qui avait caché la grossesse à ses parents, accouché en douce et tenté d’abandonner son enfant devant une caserne de pompier, avant de perdre connaissance quelques mètre plus loin. Ce genre de cas ne laissait jamais indifférent. Heureusement, la jeune maman avait été amené à temps et le pire avait pu etre évité de justesse. C’est exténuée que Cecilia avait quitter la salle de soin pour traverser la salle d’attente et rejoindre les vestiaires.

Soudainement, une voix familière attira son attention. Diana. Une pompier, devenue son amie avec le temps, c’était toujours un plaisir de la croiser dans les couloirs de l’hôpital. Sa présence avait quelque chose de rassurant, d’apaisant. « Hey, Diana. » répondit la Lanzoni, un sourire éclairant à son tour son visage. « Elle est tirée d’affaire, vous lui avez sauvé la vie en la trouvant rapidement. » répondit-elle immédiatement pour la rassurer. Il n’était pas courant pour les pompiers de connaitre le destin des patients qu’ils conduisaient ici, Cecilia savait que c’était important de leurs faire savoir quand elle le pouvait. Du moins, quand il s’agissait d’une bonne nouvelle, elle le faisait avec plaisir.

« Elle a pris peur, sa famille vient d’arriver et d’apprendre la grossesse et l’accouchement de leur fille. Je n’imagine même pas le choc que ça à du leur faire. » Prononça-t-elle passant la main dans ses cheveux nerveusement. « D’après ce que j’ai entendu, le bébé va bien aussi, j’étais trop occupée avec la maman pour aller le voir. » L’avenir du nourrisson ne dépendait désormais que du choix final de la mère de le garder ou non, même si ce qu’elle avait tenté de faire pourrait lui porter préjudice.

« Et toi comment tu vas ? Tu as un peu de temps libre devant toi ? J’ai fini ma journée, si ça te dit d’aller boire un verre ? Je n’ai pas Charlie ce soir, il est avec sa tante, autant en profiter. » prononça-t-elle naturellement. Les sorties du soir après ses services lui manquaient, depuis l’arrivée de Charlie dans sa vie, rare était les moments qu’elle arrivait à prendre pour elle et pour décompresser.


"“You can love someone so much...But you can never love people as much as you can miss them.”" John Green
Revenir en haut Aller en bas
Diana BeaufortTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Diana Beaufort
https://www.ciao-vecchio.com/t8923-diana-beaufort https://www.ciao-vecchio.com/t8929-diana-o-38-ans-o-pompier#295013
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Sonequa Martin-Green @creationofcinderella
Style RP :
Pronoms RP : Elle
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : racisme, discrimination, pauvreté, meurtre.
Messages : 1489 - Points : 2747
L'agréable sensation de vivre. // Cecilia Tumblr_nwf9b5Fc9Q1unz0ero8_r1_250
Âge : 38 ans
Métier : Vigile del fuoco coordinatore dans la Caserne NSA de Naples
L'agréable sensation de vivre. // Cecilia Empty
# Sujet: Re: L'agréable sensation de vivre. // Cecilia ( le Mar 27 Juil 2021 - 21:17 )
Ce genre de cas n’était pas isolé, bien trop souvent il y avait des personnes qui pensaient qu’abandonner leurs enfants devant la caserne était la solution. Quelque chose de commun dans tous les pays, de ce que Diana pouvait savoir. Après tout, elle n’avait vécu qu’aux Etats-Unis et en Italie, elle ne pouvait donc pas parler pour les autres. Qu’importe au fond, ce n’était facile pour personne : surtout pas les pompiers qui devaient gérer les papiers, mais aussi la charge émotionnelle. C’est probablement pour cela qu’elle ne voulut pas rentrer tout de suite sur le lieu de travail. Certaines étaient retournées, Diana avait décidé de rester dans la salle de repos et d’attendre Cecilia. Elle pourrait utiliser l’excuse qu’elle voulait prendre des nouvelles de la jeune maman amenée plus tôt, en réalité, elle voulait s’assurer que le docteur tenait bon. C’est pourquoi elle se leva avant de lui demander comment elle allait.

“Bon… Tant mieux.” Et si elle souriait, elle le perda progressivement. “J’imagine… Cela doit être beaucoup mine de rien. Je n’ose même pas imaginer.” Elle n’avait jamais été dans cette situation et espérait ne jamais l’être. “Espérons qu’ils trouvent tous les deux une bonne vie maintenant.” Diana et Cecilia ne pouvaient rien faire de plus.

Le pompier prit une gorgée de café et quand elle fut invitée à boire un verre : elle releva vivement la tête. Cela faisait une éternité qu’elle n’était pas sortie et encore moins en Italie. Elle n’avait pas encore beaucoup d’amis en dehors de ses collègues. Même avec eux ce n’était pas facile des fois. C’est donc sans réellement hésiter qu’elle répondit :

“Bien sûr.” Un rapide coup d’œil sur sa montre lui permit de savoir qu’elle avait effectivement bientôt terminé son service. “Avec plaisir même, je passe juste me changer et je te retrouve en ville ? Il y a un bar en particulier où tu veux aller ?” Elle posa sa main dans sa nuque : “C’est que je ne connais pas encore la ville par cœur.” Avec toutes les heures supplémentaires faites ces dernières semaines, elle pouvait bien prendre un peu de temps pour elle. “Charlie va bien d’ailleurs ?” Elle ne l’avait vu qu’une fois, mais il était un petit garçon plein de vie même si Diana n’était pas friande des enfants : il y avait toujours des exceptions.




if you can dream it you can do it

(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
L'agréable sensation de vivre. // Cecilia Empty
# Sujet: Re: L'agréable sensation de vivre. // Cecilia ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- L'agréable sensation de vivre. // Cecilia -
CIAO VECCHIO :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Hôpital de Maria di Loreto Nuovo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut