Erio Mazzei

Revenir en haut
Aller en bas

-40%
Le deal à ne pas rater :
-30% sur les Baskets Nike Court Royale
33 € 55 €
Voir le deal

 

- Erio Mazzei -

CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Erio MazzeiToujours frais après un litre de café
Erio Mazzei
https://www.ciao-vecchio.com/t8968-erio-mazzei https://www.ciao-vecchio.com/t8896-erio-o-35-ans-o-lieutenant-de-police
ID : Sandrine
Pronom : Elle
Faceclaim : Jesse Soffer ©Skywalkers
Style RP : Pronoms RP : j'écris en Il. Flashback : non. RPs hot : avant/après. Pas le pendant. Longueur : sans pression. Autre : je ne lis pas le "Tu" qui m'est trop intrusif et je n'aime pas qu'on c/c mes dialogues dans les RP. Je n'écris plus avec les hommes que je ne connais pas.
Thème·s abordé·s : violences sexuelles, personnage grognon
Messages : 1166 - Points : 4268
Erio Mazzei Tumblr_nx7zqlgs061qaa0sjo3_500
Âge : trente-cinq ans.
Métier : lieutenant de police à la brigade criminelle.
Erio Mazzei Empty
# Sujet: Erio Mazzei ( le Lun 12 Juil 2021 - 1:44 )
ERIO MAZZEI
rôle inventé
Thèmes abordés, TW :meurtre, violences sexuelles

Identité :Erio, un prénom qui a failli ne pas être le sien. Sa mère était tombée amoureuse d'Ezzelino et a longtemps argumenté auprès de son mari pour avoir gain de cause. En vain. Erio était plus simple, joli à la prononciation et a donc été adopté. Il arrive cependant que sa mère le nomme Ezzelino, son deuxième prénom.

Naissance :il est né en 1986, à Peonia Città. Il a passé le cap de la trentaine et a déteste l'idée. Depuis, il ne célèbre plus son anniversaire et ronchonne lorsqu'on y songe. Les années qui défilent, les bougies qui s'ajoutent, ça le déprime et il les accueille toujours aussi mal.

Origines :il doit ses origines irlandaises à sa mère qui a tout quitté pour suivre un saisonnier de passage dans sa ville avec qui ça n'a pas duré. Elle aurait pu partir de Naples, mais a fait la rencontre de celui qui deviendra, par la suite, son mari.

Statut :célibataire et il le vit bien. Il se plonge dans les bras d'inconnues avec qui les règles sont établies dès le début. Pas de sentiments, pas de baisers sur les lèvres. Il ne ment pas sur ses intentions, est carré, ça ne l'empêche pas de jouer sur la séduction. Très souvent, il arrive de revoir ses aventures avec qui le feeling passe, en s'efforçant de garder des distances pour ne créer aucun attachement.

Métier :lieutenant de police à la brigade criminelle. Après sa formation, il a été assigné à l'unité, c'était son premier choix et ses résultats lui permettaient d'y prétendre. Les affaires sont cependant difficiles, il les supporte de moins en moins, mais ne se voit pas changer de section. Celle dans laquelle il est, c'est sa vocation.

Argent :il gagne assez sa vie et aime dépenser son argent dans les soirées dans les bars qu'il fréquente pour se détendre, et surtout, dans son abonnement Netflix dont il a besoin lorsqu'il n'arrive pas à dormir.

À Naples depuis :adolescent, âgé de quinze ans, sa mère le place en pensionnat. C'est un changement auquel il ne se fait d'abord pas, mais peu à peu, il s'adapte au climat. Il quitte Naples pour Rome de ses vingt-et-un à vingt-six ans pour ses études, puis y revient définitivement, appréciant l'animation de la ville. La ville napolitaine lui est importante, bien qu'il ne voit plus les rues comme étant belles et apaisantes, mais plutôt dangereuses et insécures.

Borné – Concentré – Egoïste – Fêtard – Franc – Gourmand – Impulsif – Joueur – Moqueur – Paranoïaque – Protecteur – Retardataire – Sans gêne – Sportif – Susceptible – Tendre – Travailleur

chronotype :
soir
permis :
oui
saison :
été


la chanson la plus écoutée en boucle :The reason Hoobastank


Conclusion de ta vie Fragile sur certains pans de sa vie, Erio a encore des difficultés à faire face à un passé douloureux, mais il apprend à se servir de ce qu’il ressent pour avancer comme il peut. Comme son habitude, sa fierté le pousse à cacher ce qui est éprouvant. Parler de son père ? Toujours impossible. Ceux qui tentent ont droit à des heures de boudage, à des insultes. A un Erio grognon au sale caractère.
Ses cauchemars sont de plus en plus réguliers, surtout depuis qu'il a repris l'affaire de l'imitateur de son père. Un tueur en série qui est traqué depuis 2018.

(un) Erio grandit dans un environnement a priori sain. Aux yeux du village, sa famille reflète le modèle parfait. Noreen, une mère aimante, attachante, qui est une très bonne ménagère, mais aussi une très bonne infirmière. Sa profession, elle l’aime par-dessus tout, mais est confrontée aux mauvais horaires. Les soirées, il les passe donc avec son père, Mattia et les choses se déroulent bien. Il se comporte comme un véritable père, prêt à tout pour son fils. Les devoirs se font en sa compagnie, les repas, il y met du coeur pour les préparer, même si la cuisine et lui ne fait pas l'unanimité. Et puis, il l’amène avec lui à chacun de ses déplacements dont il ne comprend pas l’objet, mais qui le mènent vers une vieille bâtisse. Le grand terrain de ses grands-parents. Erio ne pose pas de questions, se contente d'attendre que son père termine de travailler en s'occupant avec une console portable.

(deux) Un jour, alors qu'il a onze ans, il entend des bruits, des hurlements. Une femme s'enfuit de la vieille grange et demande de l'aide. Erio sort du véhicule et s'apprête à interpeller la dame lorsqu'il voit son père sortir, la rattraper et la mettre à terre pour lui asséner de coups. Le gamin, la bouche entrouverte, voit la scène se dérouler sous ses yeux. Une scène atroce qui le choque, le fait pleurer. Son père est confus, lui hurle de monter dans la camionnette, ce qu'il fait sans hésiter, en se posant mille et une question, tandis que Mattia traîne le corps dans la grange pour le cacher. Erio est effrayé. Il aimerait tout raconter à sa maman, mais Mattia le prie de ne rien dire, explique son geste et l'excuse avec des termes durs et misogynes : c'est la faute de ces femmes. Elles se sont mal comportées.

(trois) Le silence devient alors son meilleur ami. Erio le promet à son père, qu'il ne dira rien, partagé par un sentiment de peur et l'envie de protéger l'homme qui l'a toujours soutenu. Un homme qu'il n'observe plus de la même façon à force de grandir. Il lui sourit, le prend dans ses bras, mais dans ses rêves, il devient l'homme violent qu'il a vu en démonstration. Erio perd de sa bonne humeur, passe des nuits atroces. Son état se dégrade et se fait ressentir dans ses notes.

(quatre) Son père passe de plus en plus de temps avec son fils, redouble d'attention envers lui pour remonter le moral de son gamin, mais sent bien que la situation lui échappe. Un soir, alors qu'ils sont en train de ranger les courses dans la camionnette, Erio fait tomber un sac de fruits. Mattia s'emporte, lui dit qu'il ne fait aucun effort, ce qui attire l'attention d'une femme qui s'approche pour leur demander si tout va bien, s'il n'y a pas besoin d'aide. Elle se penche vers les fruits tombés, tandis qu'Erio, après avoir vu son père lui faire signe de remonter dans la camionnette. Il entend un bruit sourd, puis voit Mattia remonter auprès de lui. Il le ramène chez eux, puis repart, sans expliquer pourquoi.

(cinq) Après ça, parfois le soir, alors qu'ils sortent ensemble, son père lui demande des petits services. C'est comme ça qu'Erio demande aux femmes qui lui sont désignées s'il est possible d'aider pour diverses choses, la plupart du temps sans aucune utilité, afin de les attirer jusqu'à la petite camionnette de son père. Ce dernier ayant compris que son fils pouvait l'aider, ne peut s'empêcher de l'utiliser lorsqu'il est hors de contrôle. Erio se sent prisonnier, sent que c'est mal, mais s'exécute, avec ce rituel qui devient habituel, si bien qu'il finit par se comporter comme un automate : l'enfant attire les femmes, laisse son papa discuter et monte dans la camionnette. De là, il entend souvent son père faire basculer les femmes droguées, puis les gémissements, le bruit des poings s'abattant sur la cloison, lorsqu'elles se réveillent.

(six) C'est à l'âge de douze ans qu'il craque. Deux heures du matin, sa mère s'inquiète de l'absence de son mari, commence à se faire des films, à comprendre par les regards de son fils que ce dernier n'est pas dans l'ignorance. Alors qu'elle pensait qu'il allait lui confirmer sa plus grande crainte, l'existence d'une maîtresse, Erio, honteux, baisse les yeux en murmurant des propos choquants. « Il fait du mal aux dames, m’ma. »

(sept) D'abord, elle est convaincue qu'il s'agit uniquement de ses cauchemars, mais son fils qui s'effondre dans ses bras la met en alerte. Il pose les mots qui lui viennent en tête, fait part de ses peurs, raconte tout ce qu'il voit, tout ce qu'il fait pour son père. Noreen est effarée par ce qu'elle entend. Après avoir endormi son fils, avec difficultés, elle hésite entre attendre son mari et agir. Son désir de protéger Erio est plus fort : elle prend son téléphone et appelle la police qui arrive sur place et est présente lorsque Mattia revient avec une chemise en sang. Cette fois-ci, il le sait, c'est fichu. Et sa dernière victime a réussi à s'enfuir. C'est la fin du règne du tueur semant la terreur à Naples.

(huit) Le quotidien devient terrible. Des cailloux au visage, des insultes, crachats, tags sur la porte de la maison, la voiture. C'est épuisant. Qui plus est, Noreen est enceinte, comptait en faire part à Mattia avant que toute cette histoire n'éclate. Et elle ne sait plus si elle en veut vraiment de cet enfant. Comment faire pour en élever deux dans de pareilles circonstances ?

(neuf) La grossesse ne se passe pas très bien. Le stress, les menaces reçues par courrier, les insultes venant de personnes ne comprenant pas pour quelle raison elle souhaite mettre au monde « l'enfant du diable ». Seulement, il n'est pas question d'avorter. Alors elle tente de tenir le coup, fait face à la méchanceté des gens qui lui rendent la vie difficile, qui la dépriment. Elle s'en veut d'aimer encore cet homme qui s'est toujours bien comporté avec elle. Et elle doute quant à l'avenir de ce bébé qui pousse en elle jusqu'au dernier moment, celui de l'accouchement. Noreen prend l'enfant dans ses bras, pleure à chaudes larmes et souffle à son fils de bien observer sa petite sœur qu'elle nomme Ornella avant de lui expliquer que ce sera la dernière fois qu'il aura l'occasion de le faire. Après quelques heures, Ornella finit dans les bras d'une infirmière et le lendemain, Noreen rentre chez elle avec l'aide de ses parents directement venus d'Irlande pour la soutenir.

(dix) Âgé de quinze ans, Noreen envoie Erio dans un pensionnant, l'éloignant ainsi du harcèlement subit dans son école à cause de son statut de fils de tueur en série, mais également des mauvaises fréquentations. Elle espère également qu'il retrouvera un environnement plus sain. Même si elle ne supporte pas l'idée de se séparer de son fils, elle sent qu'il s'agit d'une option qu'il faut essayer. Erio n'est pas ravi, bougonne, mais ne cherche pas à lui faire changer d'avis.
Au début, c'est compliqué. D'ailleurs, il ne se lie à personne. Il est renfermé, n'aime pas les gens, perfectionne ses sarcasmes. Et puis, il fait la rencontre d'Alexandra. Celle-ci, alors qu'il fumait dans un coin, s'apprêtait à faire le mur. Erio lui propose de lui faire la courte échelle. Quelques minutes après, l'adolescent la suit dans la rue pour s'assurer qu'il ne lui arrive rien, avant qu'elle ne le grille et lui suggère de marcher à côté d'elle.

(onze) Alexandra et Erio. Une grande amitié. La seule, même si elle n'en a pas conscience. Un groupe s'est formé, avec des gens qu'il est supposé apprécier, mais il les déteste. Tout le monde fait semblant devant Alexandra, pour ne pas la blesser, mais dès lors qu'elle n'est plus dans le champ de vision, le groupe se défait. C'est eux d'un côté et Erio de l'autre, ce qui explique qu'il ne se gêne pas à dire tout ce qu'il désire, même si c'est méchant. Cette situation lui convient parfaitement. Ca n'a jamais évolué.

(douze) Au fil des années, Erio est tiraillé par des cauchemars et personne, ni même les psychologues, n'arrive à le soulager. Le garçon se renferme, devient violent, a peur de son propre reflet. Il voit à travers le miroir qu'il ressemble de plus en plus à son père et craint d'avoir les mêmes préférences. Parce qu'il ne s'agit pas seulement d'un meurtre. A travers les journaux, il sait qu'il a violé, torturé et tué ces femmes qu'il pleure chaque soir et qui le hantent.

(treize) A vingt-et-un ans, après avoir passé trois ans pour réussir sa licence de droit, il passe un concours qu'il réussit haut la main. La formation de cinq ans qui suit est difficile, longue, notamment parce qu'elle a lieu à Rome, que ce n'est pas à côté de sa mère, mais ce choix est le sien. Un besoin de s'éloigner. Il s'arrange néanmoins pour rentrer tous les week-end, même si le coût est énorme, en train ou en voiture, qu'importe.

(quatorze) A force de persévérance, Erio est admis à la fin de sa formation et entre à vingt-six ans à la brigade criminelle, à Naples. C'est un petit nouveau et n'est pas apprécié de tous, notamment parce qu'il porte le nom d'un homme détesté de tous, un nom qu'il a choisi de garder. Mazzei, ce n'est pas seulement l'identité d'un tueur en série, c'est aussi celle de son père, un homme qui l'a aimé, il l'espère.

(quinze) Ornella. Cette jeune sœur qui grandit loin de lui. Jamais il ne l'a oubliée et a fait des recherches menant jusqu'à elle. Il a longtemps hésité, mais âgé de vingt-huit ans, Erio lui envoie une lettre en lui indiquant que si un jour, elle a besoin d'informations sur elle, qu'elle peut le contacter, tout en laissant ses coordonnées.

(seize) En juillet 2018, une affaire tombe. Il est aussitôt mis de côté pour une raison évidente : le tueur qui en est à son premier meurtre, imite la signature de son père. Il s'agit du même mode opérateur. La seule chose qui est ajoutée, c'est un symbole en lettre romain. Au début, ils s'interrogent, puis comprennent qu'il s'agit d'une numérotation de victimes. L'homme a ajouté ça, parce que ses premières victimes ne s'étaient pas faite remarquées. Et c'est ce qu'il désire : de l'attention, qu'on parle de lui.

(dix-sept) Même si ce n'est pas son enquête, il ne peut s'empêcher de prendre contact avec Magda Saddler. Sa soeur est la première victime connue. Il se sent concerné. Il essaie d'obtenir des informations pour elle, avec qui il noue une amitié, très forte. En février 2020, iels trouvent du réconfort dans les bras l'un de l'autre. Une aventure qui est sans lendemain.

(dix-huit) En mars, une victime, Aisha, échappe au tueur. Du moins, elle a de la chance. L'homme a été dérangé dans son crime et a dû prendre la fuite. C'est Erio qui prend sa déposition.

(dix-neuf) En juillet 2021, voyant que l'enquête n'avance pas, le Chef convoque Erio dans son bureau, ainsi que Dario, son collègue et partenaire, pour les informer de son souhait de transférer le dossier à leur équipe, en mettant en avant qu'Erio est la bonne personne pour ça. Etant donné qu'il s'agit d'un imitateur, il aurait dû penser à lui plus tôt, au lieu de vouloir le tenir éloigner d'une enquête qui l'implique trop.

(vingt) Il ne dort pas énormément et quand il dort, il dort mal, fait des cauchemars qui le réveillent la nuit et dont personne n'est témoin. Erio ne laisse personne dormir à ses côtés.

(vingt-et-un) Lui et son équipe de l'unité font partie d'une équipe de baseball, amateur. Iels rencontrent parfois d'autres équipes de police de différentes unités, ou villes.

(vingt-deux) Il a la cicatrice d'une balle perdue sur son abdomen, mais aussi des traces d'une arme blanche, un couteau sur l'intérieur de l'avant-bras.

(vingt-trois) Il n'a encore jamais été voir son père en prison. Celui-ci n'a jamais avoué tous ses meurtres. Erio est partagé, tiraillé entre ce le bien qu'il ressent pour lui et le mal. Il aime l'homme qui a pris soin de lui, le père, mais il déteste celui qu'il est devenu, celui qui l'a utilisé.

(vingt-quatre) Enfouit au plus profond de lui, il y a un souvenir qui peut bien changer des choses. La trappe dans le grand terrain, qui n'a jamais été trouvée, celle du bunker où se trouve des mèches de cheveux, ainsi que certains objets des victimes de son père, mais également de nombreux articles le concernant.

(vingt-cinq) Il aime le café et boit une bière ou un verre de cognac chaque soir. Il a commencé à fumer à l'âge de dix-sept ans et ne s'est plus arrêté depuis. Le nombre de cigarettes varie en fonction de sa tension.

(vingt-six) Erio parle le napolitain, l'italien, l'anglais, mais aussi le gaélique.

(vingt-sept) Il porte une gourmette et une chaîne en argent qu'il ne quitte jamais.

(vingt-huit) Il mesure 1m81 et aucune de ses aventures, ou ex, n'a jamais dépassé sa taille.

(vingt-neuf) Il déteste les fêtes de fin d'année ou même les fêtes commerciales comme la Saint-Valentin. S'il lui est arrivé de faire des exceptions, il n'a aucune envie de recommencer.
ton groupe :MACCHIATOton avatar (crédit) :écrire ici (crédit)


pseudo, prénom :Sandrinecombien de bougies ?/d'où viens-tu ?/comment t'as atterri ici ?/




Don't make it bad, take sad song and make it better. Remember to let her into your heart, then you can start to make it better. And anytime you feel the pain, refrain. Don't carry the world upon your shoulders, by making his world a little colder.


Dernière édition par Erio Mazzei le Mar 13 Juil 2021 - 3:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aisha NjoyaBon pour te remonter le moral
Aisha Njoya
https://www.ciao-vecchio.com/t5857-aisha-emancipate-yourself-from https://www.ciao-vecchio.com/t5868-aisha-bigger-than-the-picture-they-framed-us-to-see
ID : wanderlust.
Pronom : Elle
Faceclaim : Berta Vazquez : hiden falls
Style RP : Pronoms RP : Elle
Flashback :Non
RPs hot : avant/après. Pas le pendant.
Longueur : sans pression.

Sujets sensibles : Clandestinité
Thème·s abordé·s : Violences physiques, clandestinité, kidnapping
Messages : 524 - Points : 1115
Erio Mazzei Giphy
Âge : 29 ans
Métier : Femme à tout faire
Erio Mazzei Empty
# Sujet: Re: Erio Mazzei ( le Mar 13 Juil 2021 - 3:08 )
Erio Mazzei Tenor



Step out your estimate
If you feel insignificant, you better think again. You better wake up cause you're part of something way bigger. Not just a speck in the universe, not just some words in the Bible verse. You are the living word. Bigger than you, bigger than me. Bigger than the picture they framed us to see.   ~ byendlesslove.

Revenir en haut Aller en bas
Magda SaddlerTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Magda Saddler
https://www.ciao-vecchio.com/t8959-magda-saddler#295989
ID : boneecho
Pronom : elle/iel
Faceclaim : Shanina Shaik + Hidden falls
Style RP : Rp hot : ok si pas de mots crus -- FB : ok avec plaisir même -- Longueur : ca m'est égale. Tant que tu me donnes de la matière et moi je brode selon mon inspi.
Je suis une joueuse escargot qui aime prendre son temps. Je répond pas souvent du tac au tac, même si ça peut m'arriver. Aussi, dévoreuse de feels que je suis, j'aime les dramas et les liens compliqués alors hésites pas. Je joue de tout

Thème·s abordé·s : meurtre - viol - deuil - mutilation
Messages : 119 - Points : 934
Âge : 30 ans
Erio Mazzei Empty
# Sujet: Re: Erio Mazzei ( le Ven 16 Juil 2021 - 7:04 )
Erio Mazzei 3156031636 Erio Mazzei 3156031636 Erio Mazzei 3156031636 Erio Mazzei 3156031636
Revenir en haut Aller en bas
Flora CasaroliLa jeunesse dorée et éclatante
Flora Casaroli
https://www.ciao-vecchio.com/t7539-flora-_-3-0-liberee-delivree https://www.ciao-vecchio.com/t7690-flora-o-23-ans-o-recherche-d-emploi
ID : Maurane. ☆ Moo.
Pronom : Elle.
Faceclaim : Bridget Satterlee. ☆ Bazzart ( Avatar ). ☆ Tumblr ( Gifs ).
Style RP : Pronoms : Il. Elle. ☆ Flash B. ☆ Sujets Hot. ☆ Entre 300 et 1000 mots.
Thème·s abordé·s : Prostitution. ☆ Violences physiques et psychologiques.
Messages : 5501 - Points : 4370
Erio Mazzei Tumblr_ow8ru4Vept1usw302o1_400
Âge : Elle a 24 ans (17.05.1997).
Métier : En recherche d'emploi et ne songe pas à s'inscrire à une quelconque formation dans l'immédiat.
Erio Mazzei Empty
# Sujet: Re: Erio Mazzei ( le Sam 17 Juil 2021 - 21:23 )
Erio Mazzei 337465618 Erio Mazzei 309882823


« la seule réelle prison est la peur et la seule vraie liberté est de se libérer de la peur. »
Revenir en haut Aller en bas
Demetrio ClarizioTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Demetrio Clarizio
https://www.ciao-vecchio.com/t7575-demetrio-o-la-terre-tournera- https://www.ciao-vecchio.com/t8892-demetrio-o-34-ans-o-pdg-d-une-multinationale
ID : Sandrine
Pronom : Elle
Faceclaim : Sean O'Pry ©art acide
Style RP : Pronoms RP : j'écris en Il. Flashback : non. RPs hot : avant/après. Pas le pendant. Longueur : sans pression. Autre : je ne lis pas le "Tu" qui m'est trop intrusif et je n'aime pas qu'on c/c mes dialogues dans les RP. Je n'écris plus avec les hommes que je ne connais pas.
Thème·s abordé·s : violences sexuelles, greffe de coeur
Messages : 1273 - Points : 5121
Erio Mazzei Tumblr_ngr5g8BQiO1u2hh13o9_250
Âge : trente-trois ans.
Métier : multimilliardaire, PDG de plusieurs entreprises. En Italie, il est principalement connu pour sa multinationale de construction navale. Ses bateaux servent le plus souvent aux expéditions, croisières. Il détient également le bar Dolce Vita à Posillipo.
Erio Mazzei Empty
# Sujet: Re: Erio Mazzei ( le Ven 30 Juil 2021 - 6:33 )


Je le sens, je le sais, quand t'as mal à l'autre bout de la terre. Quand tu pleures, pendant des heures, sur mon cœur. Je pourrais hurler, le jurer même si je ne vois rien. D'où je suis, je sens ton chagrin. Quand je me vois sans tes mains, sans tes bras, je ne peux plus respirer. Et j'entends si souvent le chant du vent qui vient pour me ramener vers tes Landes. Quitter ma vie sans préavis, je le ferais. Si tu m'aimes.
Revenir en haut Aller en bas
Diana BeaufortTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Diana Beaufort
https://www.ciao-vecchio.com/t8923-diana-beaufort https://www.ciao-vecchio.com/t8929-diana-o-38-ans-o-pompier#295013
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Sonequa Martin-Green @creationofcinderella
Style RP :
Pronoms RP : Elle
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : racisme, discrimination, pauvreté, meurtre.
Messages : 1489 - Points : 2747
Erio Mazzei Tumblr_nwf9b5Fc9Q1unz0ero8_r1_250
Âge : 38 ans
Métier : Vigile del fuoco coordinatore dans la Caserne NSA de Naples
Erio Mazzei Empty
# Sujet: Re: Erio Mazzei ( le Ven 30 Juil 2021 - 21:19 )
Erio Mazzei 155541286 Erio Mazzei 155541286 Erio Mazzei 155541286 Erio Mazzei 155541286 Erio Mazzei 155541286




if you can dream it you can do it

(c)Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Dante GaleoneTu te bonifies avec l'âge… ou pas
Dante Galeone
https://www.ciao-vecchio.com/t8545-dante-galeone https://www.ciao-vecchio.com/t8890-dante-o-36-ans-o-commandant-de-bord
ID : Sandrine
Pronom : Elle
Faceclaim : J. Dornan ©Longanis
Style RP : Pronoms RP : j'écris en Il. Flashback : non. RPs hot : avant/après. Pas le pendant. Longueur : sans pression. Autre : je ne lis pas le "Tu" qui m'est trop intrusif et je n'aime pas qu'on c/c mes dialogues dans les RP. Je n'écris plus avec les hommes que je ne connais pas.
Thème·s abordé·s : deuil
Je suis absent-e : En pleine relance des personnages
Messages : 16265 - Points : 12080
Erio Mazzei Tumblr_inline_p7xbkxK5ji1selhrj_250
Âge : trente-cinq ans.
Métier : commandant de bord pour la compagnie aérienne Alitalia.
Erio Mazzei Empty
# Sujet: Re: Erio Mazzei ( le Dim 1 Aoû 2021 - 13:56 )


Je sens quelque chose qui ne se dit pas, dont j’ignore la cause. C’est dans tes sourires, un je-ne-sais-quoi qui s’arrête au bord du désir. Quelle est cette voix, qui nous entraîne à renoncer sans regarder l’un vers l’autre ? Si c’est un choix, il faut qu’on s’aime, sans se lasser pour se garder l’un et l’autre. L’un près de l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Erio Mazzei Empty
# Sujet: Re: Erio Mazzei ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Erio Mazzei -
CIAO VECCHIO :: Gestion des Personnages :: Présentations :: Terminées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut