[Terminé] Magda | Faisons comme si de rien n'était ou comment ça se passe ? - Page 2

Revenir en haut
Aller en bas

-47%
Le deal à ne pas rater :
La carte Fnac+ à 7.99€ pour 1 an
7.99 € 14.99 €
Voir le deal
Le deal à ne pas rater :
Sexy Cosplay Doll : Tome 8 Collector de Sexy Cosplay Doll avec artbook
10.80 €
Voir le deal

 

- [Terminé] Magda | Faisons comme si de rien n'était ou comment ça se passe ? -

Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Le reste du monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Demetrio ClarizioLa cerise, fruit de la réussite
Demetrio Clarizio
https://www.ciao-vecchio.com/t9546-demetrio-clarizio#304109 https://www.ciao-vecchio.com/t8892-demetrio-o-34-ans-o-pdg-d-une-multinationale
ID : Sandrine
Pronom : Elle
Faceclaim : Sean O'Pry ©Sandrine
Thème·s abordé·s : violences sexuelles, greffe de coeur
[Terminé] Magda | Faisons comme si de rien n'était ou comment ça se passe ? - Page 2 0d1073bac69f2c51e6c6f8a1d4b7b51e02fb6310
Âge : trente-trois ans.
Métier : multimilliardaire, PDG de plusieurs entreprises. En Italie, il est principalement connu pour sa multinationale de construction navale. Ses bateaux servent le plus souvent aux expéditions, croisières. Il détient également le bar Dolce Vita à Posillipo.
Messages : 1360 Style RP : Pronoms RP : j'écris en Il. Flashback : non. RPs hot : avant/après. Pas le pendant. Longueur : sans pression. Autre : je ne lis pas le "Tu" qui m'est trop intrusif et je n'aime pas qu'on c/c mes dialogues dans les RP. Je n'écris plus avec les hommes que je ne connais pas.
[Terminé] Magda | Faisons comme si de rien n'était ou comment ça se passe ? - Page 2 Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Magda | Faisons comme si de rien n'était ou comment ça se passe ? ( le Ven 30 Juil 2021 - 8:30 )


Revenir en haut Aller en bas
Magda SaddlerLa cerise, fruit de la réussite
Magda Saddler
https://www.ciao-vecchio.com/t8959-magda-saddler#295989 https://www.ciao-vecchio.com/t8992-magda-o-30-ans-o-pdg-d-une-compagnie-de-textiles
ID : Hitirere
Pronom : elle
Faceclaim : Shanina Shaik + draiochta
Thème·s abordé·s : meurtre - viol - deuil - mutilation
[Terminé] Magda | Faisons comme si de rien n'était ou comment ça se passe ? - Page 2 Tumblr_o1kjdirmSV1ssdsuso1_500
Âge : 30 ans
Messages : 196 Style RP : Rp hot : ok selon feelings et contexte -- FB : ok -- Longueur : whatever. Dévoreuse de feels que je suis, j'aime les dramas et les liens compliqués alors hésites pas. Je joue de tout.
[Terminé] Magda | Faisons comme si de rien n'était ou comment ça se passe ? - Page 2 Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Magda | Faisons comme si de rien n'était ou comment ça se passe ? ( le Ven 30 Juil 2021 - 8:30 )
« Vous m’avez très bien comprise » Ses prunelles qui le toisent, le fixent pensant avoir une longueur d’avance. Pensant mener la danse désormais. Le but de cette proposition était de le faire reculer sur ses pas, le faire revenir sur cette idée subite qu’il avait eue. Décision qu’il s’était octroyé de lui-même de lui prendre un rendez-vous sans la consulter, sans lui en parler. Un certain manque de respect qui l’agaçait mais plus que ça, cette sensation que l’homme lui donne : celle de vouloir avoir le contrôle sur quelque chose dont elle seule devrait avoir l’ascendant. Puis en latence, entre les syllabes, c’est vrai que cette proposition avait un second but : celui de grappiller encore quelque instant. D’en voler encore un peu pour se fabriquer d’autres souvenirs à glisser sous son oreiller. Le repousser, le retenir, une dualité qui la perd, qui met un peu plus de bordel là où il y en a déjà. Mais celui qui en rajoute une couche, c’est bien Demetrio. Si Magda pensait avoir une longueur d’avance, elle la perd aussitôt que les doigts de Demetrio partent apprivoiser son chemiser. Perte totale de cette longueur d’avance, de ses pensées et de ce besoin de le faire reculer, sentant son emprise se refermer sur elle comme la mâchoire d’un loup sur sa proie. Sa raison lui hurle de se défaire de lui, de repousser ses doigts qui viennent de faire céder une première frontière, le premier bouton mais son corps se paralyse, son bras ne l’écoute pas et ne le repousse pas. Ses yeux se scellent à nouveau dans la vaine tentative de trouver la force, le courage de se rebiffer, de ne pas s’abandonner aux sensations que l’homme lui arrache en faisant abdiquer le second bouton de son chemisier. La métisse sent le contrôle lui échapper au fur et à mesure que ses lèvres parcourent sa peau, remonte le long de son cou pour venir s’échouer sur son visage. Les battements désordonnés de son cœur résonnent dans son crâne alors que sa main trouve le courage pour se poser au creux de son torse, sans trouver la force de le repousser pour autant. Ses ongles s’enfoncent à travers le vêtement alors qu’elle prend conscience de cette sensation aussi désagréable qu’enivrante : à cet instant précis, c’est lui qui a le contrôle. Qui la contrôle et il pourrait en faire ce qu’il voudrait. Et ça… ça lui est insupportable, refusant que les choses se tournent ainsi entre eux, ne pouvant le tolérer. Retrouvant une certaine autorité sur son corps, ses yeux se ré-ouvrent brusquement pendant que sa main le repousse, l’éloigne de ses lèvres qui en redemandent pourtant. Ses pupilles dilatées, trahissant l’attirance déchaînée qu’elle ressent envers Demetrio, se posent sur lui. Sourcils froncées, la brune accuse le coup de ses mots, des mots qui semblent porter des reproches entre leurs lettres. Elle garde le silence, ne cherche même pas à se défendre, laissant Demetrio supposer, condamner aussi. Parce que si sa remarque a pu le toucher à quelque niveau que ce soit, c’est que le contrôle, elle l’avait encore un peu. Qu’elle pouvait quelque part, peut-être à moindre intensité, avoir un contrôle sur lui : posséder la capacité de pouvoir le blesser. Et à ça, elle s’accrochait farouchement malgré les relents de culpabilité qui lui grimpent à la gorge. Malgré qu’elle sache parfaitement que c'était mal, qu’elle s’était montrée injuste mais un coup bas en réponse à un autre, voilà à quoi ils en étaient rendus pour se dompter. « Non, nous ne sommes pas parfaits » Elle, la première avec cette manie de blesser pour faire reculer les gens, pour les détourner, les dégoûter d’elle. Ce n’était pas la première fois qu’elle usait de cette méthode qui lui avait fait perdre Lana, il y a 5 ans. Sentant qu’elle pourrait céder à cet homme qui gagne de plus en plus de terrain, d’emprise sur elle, Magda se mord la langue pour ne pas lui dire qu’elle accepte ce rendez-vous. Qu’il a gagné. « Ayez le contrôle sur vos pensées et ne vous en posez pas, des questions » Si Demetrio s’échappe de l’ascenseur, la métisse y reste. Accole son corps contre la paroi froide pour se remettre de cet instant, l’air contenant encore des tensions palpables. Demetrio est enclin à laisser tomber ce rendez-vous et à l’annuler : c’est une victoire pour Magda mais bien amère malheureusement. Obtenir gain de cause n’a jamais eu un goût aussi acide. Un long soupire s’échappe de ses lèvres pendant qu’elle reboutonne son chemiser. Putain ! C’est à en perdre la boule, sérieusement ! Ses mains viennent se presser sur son visage pour se recentrer sur le moment présent, sur l’entretien qui va commencer incessamment sous peu. Elle se devait de switcher son état d’esprit pour un autre plus neutre. Se balancer un seau d’eau froide, ça sera l’idéal mais elle n’en a pas à portée de main. Elle n’en a pas le temps. Puisqu’il faut y aller, allons-y. Son corps s’extirpe de l’ascenseur et rejoint à pas plus rapides Demetrio qui a pris de l’avance pendant qu’elle se remettait de ses émotions. Arrivant à son niveau, ses pas se calent aux siens un instant. « J’y réfléchirais… Je vous confirmerai si vous devez l’annuler ou pas » Son regard se pose sur la silhouette de Clara qui se dessine vers le bar. « Après … » Quand exactement ? Elle ne sait pas, Magda, quand elle aura réfléchi loin de l’emprise de l’homme qu’elle laisse derrière elle pour accoster Clara qu’elle sent d’ici tendue. « Bonjour Clara » Un sourire se greffe sur son visage, envoyant valser ce qui vient de se passer pour se centrer sur Clara. Sa main se pose sur son bras juste pour lui montrer qu’elle est là, qu’elle est présente et la soutient. Pour sûr cet entretien ne sera pas facile mais c’est un mal pour un bien.
Revenir en haut Aller en bas
Demetrio ClarizioLa cerise, fruit de la réussite
Demetrio Clarizio
https://www.ciao-vecchio.com/t9546-demetrio-clarizio#304109 https://www.ciao-vecchio.com/t8892-demetrio-o-34-ans-o-pdg-d-une-multinationale
ID : Sandrine
Pronom : Elle
Faceclaim : Sean O'Pry ©Sandrine
Thème·s abordé·s : violences sexuelles, greffe de coeur
[Terminé] Magda | Faisons comme si de rien n'était ou comment ça se passe ? - Page 2 0d1073bac69f2c51e6c6f8a1d4b7b51e02fb6310
Âge : trente-trois ans.
Métier : multimilliardaire, PDG de plusieurs entreprises. En Italie, il est principalement connu pour sa multinationale de construction navale. Ses bateaux servent le plus souvent aux expéditions, croisières. Il détient également le bar Dolce Vita à Posillipo.
Messages : 1360 Style RP : Pronoms RP : j'écris en Il. Flashback : non. RPs hot : avant/après. Pas le pendant. Longueur : sans pression. Autre : je ne lis pas le "Tu" qui m'est trop intrusif et je n'aime pas qu'on c/c mes dialogues dans les RP. Je n'écris plus avec les hommes que je ne connais pas.
[Terminé] Magda | Faisons comme si de rien n'était ou comment ça se passe ? - Page 2 Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Magda | Faisons comme si de rien n'était ou comment ça se passe ? ( le Ven 30 Juil 2021 - 8:31 )


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[Terminé] Magda | Faisons comme si de rien n'était ou comment ça se passe ? - Page 2 Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Magda | Faisons comme si de rien n'était ou comment ça se passe ? ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Terminé] Magda | Faisons comme si de rien n'était ou comment ça se passe ? -
Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Le reste du monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : Précédent  1, 2