[Terminé] Magda | Les dernières 24 heures

Revenir en haut
Aller en bas

-38%
Le deal à ne pas rater :
Ventilateur de table Rowenta VU2310F0
19.91 € 31.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -47%
FEBER Happy House – Maison de jeux pour enfants ...
Voir le deal
47.93 €

 

- [Terminé] Magda | Les dernières 24 heures -

Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Le reste du monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Demetrio ClarizioLa cerise, fruit de la réussite
Demetrio Clarizio
https://www.ciao-vecchio.com/t9546-demetrio-clarizio#304109 https://www.ciao-vecchio.com/t8892-demetrio-o-34-ans-o-pdg-d-une-multinationale
ID : Sandrine
Pronom : Elle
Faceclaim : Sean O'Pry ©Sandrine
Thème·s abordé·s : violences sexuelles, greffe de coeur
[Terminé] Magda | Les dernières 24 heures 0d1073bac69f2c51e6c6f8a1d4b7b51e02fb6310
Âge : trente-trois ans.
Métier : multimilliardaire, PDG de plusieurs entreprises. En Italie, il est principalement connu pour sa multinationale de construction navale. Ses bateaux servent le plus souvent aux expéditions, croisières. Il détient également le bar Dolce Vita à Posillipo.
Messages : 1360 Style RP : Pronoms RP : j'écris en Il. Flashback : non. RPs hot : avant/après. Pas le pendant. Longueur : sans pression. Autre : je ne lis pas le "Tu" qui m'est trop intrusif et je n'aime pas qu'on c/c mes dialogues dans les RP. Je n'écris plus avec les hommes que je ne connais pas.
[Terminé] Magda | Les dernières 24 heures Empty
# Sujet: [Terminé] Magda | Les dernières 24 heures ( le Ven 30 Juil 2021 - 9:30 )




Dernière édition par Demetrio Clarizio le Ven 30 Juil 2021 - 9:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Magda SaddlerLa cerise, fruit de la réussite
Magda Saddler
https://www.ciao-vecchio.com/t8959-magda-saddler#295989 https://www.ciao-vecchio.com/t8992-magda-o-30-ans-o-pdg-d-une-compagnie-de-textiles
ID : Hitirere
Pronom : elle
Faceclaim : Shanina Shaik + draiochta
Thème·s abordé·s : meurtre - viol - deuil - mutilation
[Terminé] Magda | Les dernières 24 heures Tumblr_o1kjdirmSV1ssdsuso1_500
Âge : 30 ans
Messages : 196 Style RP : Rp hot : ok selon feelings et contexte -- FB : ok -- Longueur : whatever. Dévoreuse de feels que je suis, j'aime les dramas et les liens compliqués alors hésites pas. Je joue de tout.
[Terminé] Magda | Les dernières 24 heures Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Magda | Les dernières 24 heures ( le Ven 30 Juil 2021 - 9:31 )
Sur son agenda ouvert, la date du lendemain est entourée en rouge, colorée par un stabilos dans une couleur flashy. Magda se souvient du jour où elle a marqué cette date pour ne pas l’oublier, ayant hâte que ce jour arrive. C’était le soir de leur entente, quand tout fut mis en place dans des règles qu’ils n’ont, au final, jamais suivi correctement. Depuis ce jour, une relation s’était nouée. Forte. Tendre. Intense. Impossible à mettre de côté mais à partir de demain, elle devra le faire, la brune. L’envie n’est pas là, son cœur se serre et semble déjà pleurer un contrat, qui, il y a trois mois, l’horripilait. Au fil du temps, la Saddler s’était surprise à vouloir que le temps s’étire en longueur. A vouloir grappiller la moindre heure, minutes aux côtés de Demetrio. Vouloir que le temps forme une boucle sans fin pour que ce jour encerclé d’un rouge vif n’arrive pas. Du moins, pas avant qu’elle soit prête mais le pouvait-elle ? Être prête à dire au revoir ? Au revoir à des sensations retrouvées, qu’elle ne pensait pas revivre. Au revoir à des moments qui la faisaient respirer mieux, comme un souffle de vie nouveau et surprenant. Au revoir à cette envie, à cette curiosité de voir demain, voir ce qu’il lui réserve. Au revoir à ce cœur qui semblait battre à nouveau, se réveillant d’un long sommeil. Dire au revoir tout simplement à Demetrio. Le bon moment pour dire au revoir, il n’y en avait sûrement pas. L’âme en peine, Magda erre dans sa demeure, passant d’une pièce à l’autre sans savoir ce qu’elle cherche vraiment. Si, au fond, elle sait exactement ce qu’elle recherche, ce dont elle a besoin mais la magie n’existe pas et Demetrio ne peut pas apparaître comme par enchantement dans une des pièces de sa maison. Même si elle le souhaite tellement fort. Pourrait en faire un vœu sincère en faisant une croix sur son cœur. En parler à un proche, à un ami pourrait l’apaiser mais la métisse s’en empêche, désire respecter les clauses de son contrat et pourtant, elle voudrait, aurait besoin de réconfort. Magda se tourne vers les moyens du bord et enfile son pyjama fétiche : une combinaison toute douce d’un lapin tout rose. Comme chaque fois qu’elle a besoin de se consoler, la jeune femme s’installe devant la télévision, Dirty Dancing défilant devant ses yeux sans qu’elle suive vraiment le fil de l’action. Le bruit de son téléphone la sort de ses pensées et immédiatement l’espoir gonfle son cœur qui bat soudainement plus vite, Demetrio en tout écho entre les battements saccadés. Magda a la réponse que ses espérances désirent ardument : Demetrio qui propose de venir la chercher pour la soirée sans donner plus d’information. Un sourire étire ses traits mais comparé aux autres fois, ce soir, il est teinté d’une tristesse silencieuse car la jeune femme sait que c’est la dernière fois qu’elle recevra ce genre de sms, de surprise nocturne. C’est fini après ce soir. C’est fini et rien que cette pensée transforme les étoiles qu’elle touchait du bout des doigts ces trois derniers mois en papillons noirs qui s’envolent. La force et la motivation ne sont pas là pour troquer sa combinaison confortable pour une autre tenue plus attirante. A quoi bon de toute façon ? Se faire belle pour qu’il la trouve attirante ? Elle l’a déjà perdu. Non, elle gardera son pyjama et tant pis pour le reste. Impatiente de le retrouver, Magda sort de chez elle, l'attend sur le trottoir au moment même où un sms de Demetrio arrive, lui disant de l’attendre en bas de chez elle, qu’il y arrive. Déjà fait, monsieur Clarizio. Quelque minutes à peine s’égrènent avant que la voiture de l’homme d’affaire perce l’horizon, ses yeux reconnaissant directement la silhouette de Camillo derrière le volant. La voiture n’a pas le temps de s’arrêter que Demetrio s’en extirpe pour se retrouver en face d’elle, un rire franc résonnant. Un rire qui parvient, à lui seul, à chasser toutes ses pensées noires. « Seriez-vous entrain de vous moquer de mon pyjama, Monsieur Clarizio ? » Le brun la contourne, inspecte sûrement cette tenue dans laquelle il ne l’a jamais vu jusqu’à ce jour. Magda peut sentir son regard sur elle, lui brûlant le dos jusqu’à qu’il reprenne place en face d’elle. « Bonsoir » lui répond-t-elle sur le même ton, faisant une moue déconfite face à sa remarque. Finalement, elle aurait mieux fait de se changer et enfiler une autre tenue. « Je vous trouve bien moqueur ce soir mais si ça vous fait rire, tant mieux » Un premier et dernier rire pour la route. Au moins, aura-t-elle eu l’occasion de l’entendre et d’en mémoriser le son. Magda sent le bras de Demetrio s’enrouler autour d’elle et ce seul contact suffit à lui graver un sourire sur le visage. Ce simple contact ou la question qu’il lui pose. Ses mains se posent sur son torse, ses yeux se plongeant dans les siens. « Je suis prête, oui » Ses yeux se plissent, intriguée par ce qu’il lui réserve. Sa curiosité est piquée et elle trépigne déjà d’impatience. « Je peux avoir des indices ? C’est un lapin tout mignon qui vous le demande. Vous n’allez pas refuser, n’est-ce-pas ? » Ses cils battent rapidement comme pour tenter de le convaincre de lui lâcher quelque indices.
Revenir en haut Aller en bas
Demetrio ClarizioLa cerise, fruit de la réussite
Demetrio Clarizio
https://www.ciao-vecchio.com/t9546-demetrio-clarizio#304109 https://www.ciao-vecchio.com/t8892-demetrio-o-34-ans-o-pdg-d-une-multinationale
ID : Sandrine
Pronom : Elle
Faceclaim : Sean O'Pry ©Sandrine
Thème·s abordé·s : violences sexuelles, greffe de coeur
[Terminé] Magda | Les dernières 24 heures 0d1073bac69f2c51e6c6f8a1d4b7b51e02fb6310
Âge : trente-trois ans.
Métier : multimilliardaire, PDG de plusieurs entreprises. En Italie, il est principalement connu pour sa multinationale de construction navale. Ses bateaux servent le plus souvent aux expéditions, croisières. Il détient également le bar Dolce Vita à Posillipo.
Messages : 1360 Style RP : Pronoms RP : j'écris en Il. Flashback : non. RPs hot : avant/après. Pas le pendant. Longueur : sans pression. Autre : je ne lis pas le "Tu" qui m'est trop intrusif et je n'aime pas qu'on c/c mes dialogues dans les RP. Je n'écris plus avec les hommes que je ne connais pas.
[Terminé] Magda | Les dernières 24 heures Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Magda | Les dernières 24 heures ( le Ven 30 Juil 2021 - 9:31 )


Revenir en haut Aller en bas
Magda SaddlerLa cerise, fruit de la réussite
Magda Saddler
https://www.ciao-vecchio.com/t8959-magda-saddler#295989 https://www.ciao-vecchio.com/t8992-magda-o-30-ans-o-pdg-d-une-compagnie-de-textiles
ID : Hitirere
Pronom : elle
Faceclaim : Shanina Shaik + draiochta
Thème·s abordé·s : meurtre - viol - deuil - mutilation
[Terminé] Magda | Les dernières 24 heures Tumblr_o1kjdirmSV1ssdsuso1_500
Âge : 30 ans
Messages : 196 Style RP : Rp hot : ok selon feelings et contexte -- FB : ok -- Longueur : whatever. Dévoreuse de feels que je suis, j'aime les dramas et les liens compliqués alors hésites pas. Je joue de tout.
[Terminé] Magda | Les dernières 24 heures Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Magda | Les dernières 24 heures ( le Ven 30 Juil 2021 - 9:33 )
Pas dans ses habitudes, c’est sûrement vrai. En trois mois, ils n’avaient jamais réellement partagé un rire ensemble ou un fou rire. Pourtant, ce soir, c’est bien des sourires et un éclat de rire dont Magda est témoin. Si elle avait su, peut-être qu’elle aurait sorti sa panoplie de pyjama digne d’un zoo plus tôt. Rien que pour le voir sourire, l’entendre rire, avoir cet éclat dans le regard, mirer cette fossette qui le rend encore plus séduisant. Magda le trouve beau, magnifique, encore plus depuis qu’ils se seront rapprochés mais avec un sourire éclairant son visage, c’est un tout autre homme. Un homme qui fait battre son cœur plus rapidement, qui la fait complètement craquer. Retour à l’adolescence, quand les filles se retrouvent face à leur crush et qu’elles savent plus quoi faire de leur corps devenu tout à coup trop grand pour elles, à pas savoir quoi dire : Magda se retrouve dans le même état. Son étreinte qui se resserre autour d’elle la fait frissonner, pourrait faire croire à une première fois. C’est un peu ça, oui. C’est la première fois d’une dernière fois. Aussi triste que cela puisse être. « Vous savez bien que je n’ai aucune patience » Lâche-t-elle en plissant le nez, perdue entre le ravissement de se laisser porter et l’envie de savoir ce qu’il lui réserve afin d’avoir un certain contrôle. Son corps quitte le trottoir pour s’engouffrer dans la voiture, voir Camillo lui décroche un large sourire sur le visage. Cet homme qu’elle ne pensait pas finir à apprécier à ce point. En faite, elle n’aurait jamais cru faire de si belles rencontres en signant ce contrat. « Camillo ! » Exclamation ne cachant pas sa joie, sa main venant presser l’épaule de l’homme en guise de salutation. « Je suis très contente de vous voir aussi » Un sourire qui s’efface aussi rapidement qu’il est venu alors qu’elle attache sa ceinture. Lui aussi, c’est ce soir, la dernière fois qu’elle le verra, qu’elle montera sûrement dans cette voiture bercée par la présence des deux hommes. Elle ne passera plus des après-midi avec lui, à trouver la tenue parfaite qui la mettrait en valeur et qui plairait à Demetrio. Tout cela, à partir de demain, c’est fini. Pour de bon. La main que Demetrio lui tend fait diversion, fait blocus à ses pensées et à cette peine qui monte en elle en silence. La brune fait glisser sa main dans le creux de celle de son bienfaiteur et la serre contre sa paume en faisant le souhait que la nuit dure. Que ce soit la plus longue nuit possible pour pouvoir profiter de lui. « L’aéroport ?! J’aurais dû m’en douter avec votre demande mais à cette heure de la nuit, j’aurais pas pensé … Je savais que j’aurais dû me changer ! » Sa réaction pourrait paraître superficielle mais ça ne l’est pas. La brune tient juste à son intimité, à ne pas partager avec des inconnus ce qu’elle est dans le confort de sa forteresse et sa tenue met à mal toutes les frontières qu’elle a érigées autour d’elle, la montrant comme quelqu’un de plus humain qu’elle ne veut le montrer. Soit, puisqu’elle ne peut retourner en arrière, Magda profite du trajet pour lâcher prise, serrant la main de Demetrio contre elle. A l’arrêt de la voiture, malgré le baiser que Demetrio dépose sur sa main, une boule se forme dans son ventre. Ce n’est pas l’appréhension de l’inconnu, bien qu’il y en a une part mais c’est de faire un premier au revoir. A Camillo. Une fois seul, la métisse hésite puis se penche vers Camillo, ose poser son menton contre son épaule, ses yeux n’osant croiser les siens dans le rétroviseur. « Vous allez me manquer, Camillo » « Vous allez me manquer aussi, Mademoiselle Saddler … Et pas qu’à moi … » Magda n’a pas le temps de le questionner sur ce qu’il sous entend que sa portière s’ouvre. « Au revoir, Camillo » « Au revoir, Mademoiselle Saddler. Prenez soin de vous » Elle s’y essaiera. La brune lui glisse un dernier regard puis sort de la voiture, sa main retrouvant celle de Demetrio alors que ses yeux cherchent diversion pour retenir des larmes en se posant sur le jet privé qui s’impose face à elle aussi majestueux qu’un aigle. Elle en avait déjà vu à la télévision, dans les magazines mais un vrai, là, à portée de main, non jamais. C’est comme une gamine émerveillée qu’elle y grimpe, observant tout autour d’elle. « Détrompez-vous, j’ai pris l’avion, une fois. A mes 12 ans, quand nous avons quitté Londres pour Naples mais le voyage a connu beaucoup de turbulence, mon cœur n’a pas trop apprécié alors ma mère a juste décidé que je ne monterai plus dans aucun avion. J’imagine que j’ai toujours continué à suivre cette règle malgré moi » Magda avait beau s’être émancipée de l’influence de sa mère, elle restait toujours dans un coin de sa tête à dicter sa vie. « Combien d’heure de vol ? Vous pouvez me dire au moins ça. Juste ça. » Pour savoir, se faire une idée. Parce que l’idée de rester dans les airs sans savoir quand elle pourrait poser un pied à terre l’effraye un peu. « Et par la douceur ? » S’y risque-t-elle, lui jetant un regard en biais en s’installant sur le lit qui, à son grand étonnement, lui semble bien confortable. Demetrio la rejoint et leur proximité lui fait du bien, apaise cette aura de tristesse qui ne la quitte pas. Ses yeux se ferment alors que les doigts du brun glissent sur son pyjama, remontent à son visage pour finir leur voyage sur ses lèvres. Sa voix, ses mots qui font ré-ouvrir les yeux pour se noyer dans son regard océan, cette teinte qu’elle ne trouvera nulle part ailleurs, elle le sait. « J’ai fait ça, moi ? » Son manque de confiance n’est jamais bien loin, la faisant toujours douter de faire des choses biens pour qui que ce soit, surtout depuis la fusillade. « Je suis ravie si j’ai pu faire quoique ce soit de bien pour vous. Vous avez changé mon quotidien du tout au tour » Il lui a offert trois mois de paix, trois mois de légèreté où sa vie lui paraissait moins lourde, moins noire. Où vivre pleinement son existence avait un sens, tout prenait un sens à ses côtés. Tout. « Au moins, ainsi, peut-être que vous ne m’oublierez pas » Souffle-t-elle en caressant son visage du bout de son nez, avant de se caler dans le creux de son cou. Dans une semaine, un mois, il l’oubliera sûrement, elle et les moments qu’ils ont partagé et c’est peut-être très égoïste de souhaiter qu’il ne l’oublie pas mais c’est ce qu’elle souhaitait : avoir assez impacté sa vie pour y laisser sa trace, même juste une petite. Même si les choses qu’elle a fait naître en lui comme il le dit, c’est une autre qui en profitera. Qui en prendra pleinement conscience. Une autre et pas elle. Malgré elle, la brune ressent un sentiment d’injustice, couvrant à peine cette sensation d’être laissée tomber. Aussi incongrue soit cette pensée. C’est juste la fin de leur entente comme c’était prévu, écrit noir sur blanc mais alors pourquoi ne cesse-t-elle de le ressentir ainsi, ouais, comme un abandon ? Ca passera, ça passera. Dans une semaine, un mois ...
Revenir en haut Aller en bas
Demetrio ClarizioLa cerise, fruit de la réussite
Demetrio Clarizio
https://www.ciao-vecchio.com/t9546-demetrio-clarizio#304109 https://www.ciao-vecchio.com/t8892-demetrio-o-34-ans-o-pdg-d-une-multinationale
ID : Sandrine
Pronom : Elle
Faceclaim : Sean O'Pry ©Sandrine
Thème·s abordé·s : violences sexuelles, greffe de coeur
[Terminé] Magda | Les dernières 24 heures 0d1073bac69f2c51e6c6f8a1d4b7b51e02fb6310
Âge : trente-trois ans.
Métier : multimilliardaire, PDG de plusieurs entreprises. En Italie, il est principalement connu pour sa multinationale de construction navale. Ses bateaux servent le plus souvent aux expéditions, croisières. Il détient également le bar Dolce Vita à Posillipo.
Messages : 1360 Style RP : Pronoms RP : j'écris en Il. Flashback : non. RPs hot : avant/après. Pas le pendant. Longueur : sans pression. Autre : je ne lis pas le "Tu" qui m'est trop intrusif et je n'aime pas qu'on c/c mes dialogues dans les RP. Je n'écris plus avec les hommes que je ne connais pas.
[Terminé] Magda | Les dernières 24 heures Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Magda | Les dernières 24 heures ( le Ven 30 Juil 2021 - 9:33 )


Revenir en haut Aller en bas
Magda SaddlerLa cerise, fruit de la réussite
Magda Saddler
https://www.ciao-vecchio.com/t8959-magda-saddler#295989 https://www.ciao-vecchio.com/t8992-magda-o-30-ans-o-pdg-d-une-compagnie-de-textiles
ID : Hitirere
Pronom : elle
Faceclaim : Shanina Shaik + draiochta
Thème·s abordé·s : meurtre - viol - deuil - mutilation
[Terminé] Magda | Les dernières 24 heures Tumblr_o1kjdirmSV1ssdsuso1_500
Âge : 30 ans
Messages : 196 Style RP : Rp hot : ok selon feelings et contexte -- FB : ok -- Longueur : whatever. Dévoreuse de feels que je suis, j'aime les dramas et les liens compliqués alors hésites pas. Je joue de tout.
[Terminé] Magda | Les dernières 24 heures Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Magda | Les dernières 24 heures ( le Ven 30 Juil 2021 - 9:34 )
Magda hoche la tête, prend note de l’information non sans une surprise qui se greffe sur son visage. Neuf heures, c’est long et fait surtout une longue distance. Silencieuse, sa tête tente de dérouler une mappemonde dans sa tête pour avoir une idée du pays où il l’emmène au beau milieu de la nuit. Demetrio l’étonnera toujours à l’entrainer dans des projets qu’elle n’aurait jamais fait toute seule, ni même eu l’étincelle d’une idée dans sa tête. S’envoler au beau milieu de la nuit, non, ça jamais elle ne l’aurait fait, même avec Sahar mais avec lui, oui, elle le fait en toute confiance. Elle pouvait voler dans les airs, faire tant de choses aussi comme il le lui dit mais la vérité c’est qu’elle ne pourrait faire tout cela qu’en sa présence, qu’avec lui à ses côtés la rassurant, lui donnant la confiance nécessaire pour oser le pas. C’est lui qui lui donne des ailes et ses ailes, bientôt, elle les perdra en même temps que ce contrat prendra fin. S’en rend-t-il compte ? Le voit-il ? Magda n’est plus la même personne qu’à leur première rencontre. S’est laissée aller tant de fois en sa présence, dégelant cet hiver incessant qui l’entourait pour libérer une spontanéité qu’elle enferme depuis tant d’années, la censurant. Elle avait pu être elle-même pendant ses trois mois, faire tomber le masque qu’elle revêtit pour se protéger du monde extérieur et du pire qu’il lui réserve constamment depuis sa naissance. Avec Demetrio, c’était se sentir en sécurité, avoir l’impression que tout ira mieux, c’était pouvoir espérer un futur plus brillant, moins tortueux mais les belles choses trouvent toujours une fin. C’est injuste. Tellement. « Vous pouvez l’être » Combien pouvait prétendre avoir changé la vie de Magda Saddler ? Personne. Pour la simple raison que la métisse n’avait jamais laissé entrer quiconque depuis Leo. Elle s’était tout bonnement barricadée derrière une forteresse infranchissable jusqu’à que Demetrio s’y présente et arrive à accéder à l’inaccessible. « Je l’espère » Murmure presque inaudible, comme un vœu que son cœur souhaite de toutes ses forces. Qu’il ne l’oublie pas, que Magda reste un écho dans sa tête le hantant, qu’il s’accroche aux souvenirs crées ensemble comme elle le fait. Son bras l’enveloppe, le serre contre lui, la laissant se noyer dans son odeur. Celle qui a su l’apaiser dès leur première soirée, celle qui lui faisait tant adorer sa veste qu’il déposait toujours sur ses épaules. Ses yeux se ferment, se sentant tellement bien et détendue dans ses bras à respirer son odeur. Le sommeil ne tarde pas à l’enrôler, à l’emporter vers un lieu où ce contrat ne rencontrerait jamais de fin. Seulement, la brune n’a pas le contrôle de ses rêves et rapidement, l’état de grâce dans lequel elle était plongée éclate en mille morceaux. Même dans ses songes, Demetrio s’en va au bras d’une inconnue, lui murmurant à l’oreille qu’elle l’a rendu accro. Son cœur se serre alors que son corps essaie de le rattraper, de le retenir mais peu importe la fougue de ses jambes à lui courir après, jamais elle ne parvient à le rattraper. Jamais. Un jamais qui se fait rapidement ébranler par des lèvres qui se posent sur les siennes, la tirant peu à peu hors de cette chimère aux allures de cauchemar. « Hmmm » Ses yeux s’ouvrent à peine jusqu’à que Demetrio dépose un autre baiser contre sa nuque, lui faisant ouvrir les yeux, le regard encore gorgé de sommeil. « Bonjour » Magda émerge avec difficulté, n’étant vraiment pas du matin et si d’habitude, son humeur n’est pas des plus joviales le matin avant d’avoir pris un petit déjeuner, il n’en est rien aujourd’hui. Le contact des lèvres de Demetrio sur sa peau y est pour quelque chose et chasse rapidement les effluves de ce cauchemar. Il n’y a pas meilleur façon que celle-ci de se faire réveiller, ça lui change de la sonnerie stridente de son réveil. « Ok si vous me portez jusqu’à la salle de bain » Dit-elle d’une voix encore remplie de sommeil, sans le penser vraiment, son esprit encore dans les vapes. Ses bras s’enroulent autour de son cou, l’attirant à elle. Sa peau fraîche rencontre la sienne et réveille son corps endormi. Son esprit retrouvant sa vivacité, Magda ne perd pas le nord et fait glisser ses doigts sur son torse, longe sa cicatrice et s'arrête à la naissance de sa serviette, se faisant force pour ne pas la défaire. « De toute façon, il semblerait que vous me déshabillez déjà pour aller la prendre cette douche » La brune capture sa lèvre inférieure, le garde emprisonné près d’elle ainsi. Cette douche était devenue le cadet de ses soucis et pouvait bien attendre. Faire une entorse au programme décidé par Demetrio l’enchante plus, poussée par la crainte que ce soit la dernière fois que l'opportunité se présente.
Revenir en haut Aller en bas
Demetrio ClarizioLa cerise, fruit de la réussite
Demetrio Clarizio
https://www.ciao-vecchio.com/t9546-demetrio-clarizio#304109 https://www.ciao-vecchio.com/t8892-demetrio-o-34-ans-o-pdg-d-une-multinationale
ID : Sandrine
Pronom : Elle
Faceclaim : Sean O'Pry ©Sandrine
Thème·s abordé·s : violences sexuelles, greffe de coeur
[Terminé] Magda | Les dernières 24 heures 0d1073bac69f2c51e6c6f8a1d4b7b51e02fb6310
Âge : trente-trois ans.
Métier : multimilliardaire, PDG de plusieurs entreprises. En Italie, il est principalement connu pour sa multinationale de construction navale. Ses bateaux servent le plus souvent aux expéditions, croisières. Il détient également le bar Dolce Vita à Posillipo.
Messages : 1360 Style RP : Pronoms RP : j'écris en Il. Flashback : non. RPs hot : avant/après. Pas le pendant. Longueur : sans pression. Autre : je ne lis pas le "Tu" qui m'est trop intrusif et je n'aime pas qu'on c/c mes dialogues dans les RP. Je n'écris plus avec les hommes que je ne connais pas.
[Terminé] Magda | Les dernières 24 heures Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Magda | Les dernières 24 heures ( le Ven 30 Juil 2021 - 9:34 )


Revenir en haut Aller en bas
Magda SaddlerLa cerise, fruit de la réussite
Magda Saddler
https://www.ciao-vecchio.com/t8959-magda-saddler#295989 https://www.ciao-vecchio.com/t8992-magda-o-30-ans-o-pdg-d-une-compagnie-de-textiles
ID : Hitirere
Pronom : elle
Faceclaim : Shanina Shaik + draiochta
Thème·s abordé·s : meurtre - viol - deuil - mutilation
[Terminé] Magda | Les dernières 24 heures Tumblr_o1kjdirmSV1ssdsuso1_500
Âge : 30 ans
Messages : 196 Style RP : Rp hot : ok selon feelings et contexte -- FB : ok -- Longueur : whatever. Dévoreuse de feels que je suis, j'aime les dramas et les liens compliqués alors hésites pas. Je joue de tout.
[Terminé] Magda | Les dernières 24 heures Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Magda | Les dernières 24 heures ( le Ven 30 Juil 2021 - 9:36 )
Sa tête se secoue sans un mot, son regard rempli de malice en dit bien plus que son silence. Bien entendu que ça ne la dérangeait pas. Bien entendu qu’elle voudrait se réveiller ainsi tous les matins. Ces autres matins destinés à n’être sans lui et pourtant, la brune voudrait l’y greffer. Voudrait l’importer dans son quotidien, l’embellir de sa présence, du son de sa voix, du contact de sa peau contre la sienne qui en redemande encore et encore. Qui en redemandera sûrement à chaque fois. Comme un besoin qui ne saura jamais se retrouver comblé entièrement. Peut-être que si, ce matin, dans ces bras qui l’emportent avec lui vers la salle de bain tandis que ses bras à elle s’enroulent autour de son cou. Qui ne le lâchent même pas lorsque que Demetrio la dépose sur un meuble. Ses doigts se crispent sur la peau du brun comme une naufragée s’accrocherait à sa bouée de sauvetage. Plus qu’à sa peau, c’est à ses mots qu’elle s’accroche, Magda. Qu’elle laisse chaque syllabe lui effleurer la peau, se graver sur sa mémoire. Se délecter de la sensation que chaque sons lui procurent, à son esprit, à son corps si haï, à ce cœur en fin de vie, à elle tout entière, tout simplement. Des mots que la métisse a souhaité entendre et maintenant qu’ils percent le voile de réalité, le sens prend une toute autre route : plus fort, plus percutant. La voix de Demetrio, son ton, son souffle contre sa peau leur donnent une tout autre dimension. Un réalisme qui la frappe de plein fouet, la touche dans son plus simple appareil : n’est-ce pas là l’effet qu’a la vérité, de toute façon ? Sauf que c’est la sienne, la leur. Celle d’une existence fugace, la leur, au creux de sa main mais qui lui échappe au fil des heures, elle le sait. Alors des mots qui trouvent leurs places entre les interstices de ses failles, qui sonnent justes mais qui sonnent, aussi, comme les aveux d’un au revoir. Ceux qu’on ne murmure qu’à la toute fin, en tout conclusion d’un long et fort paraphe. Ses yeux se ferment lorsque Demetrio s’empare de sa peau, la marque de cette trace qui ne durera que quelque jour à peine. Souvenir éphémère qui lui prouvera un petit temps, qu’elle n’a pas rêvé. Aucun mouvement de recul ou de tentative d’évitement, Magda se laisse faire, mettant à la poubelle elle-même une de ses fameuses règles auxquelles elle tenait : jamais de marque, en aucune façon. Avec ses relations d’un soir ou pas, cette règle avait toujours été énoncée de nombreuses fois : aucun signe d’appartenance et si ses partenaires n’étaient pas enclins à s'y tenir, la brune le faisait pour eux, indomptable. Magda n’était qu’à Magda. Eux lui appartenait peut-être bien dans un sens, mais elle, jamais à eux. Jamais. Jusqu’à qu’aujourd’hui donne des couteaux dans les contrats. Jusqu’à que Magda se cède à l’idée de n’être plus qu’à elle mais à quelqu’un d’autre aussi : à Demetrio. « Ils n’ont pas besoin de ça pour savoir qu’ils n’ont aucune chance » Parce que tout sera insipide après lui. Les couleurs ne vibreront pas autant qu’à cet instant précis. Ses atomes ne réagiront plus de la même façon, c’est l’air entier qui se teindra d’une autre odeur, d’une autre couleur : terne et morne. « Ils n’ont vraiment pas besoin de ça » Murmure qui s’échappe d’une femme qui l’est déjà, chasse gardé, jusqu’à que le temps lui rend sa liberté. Jusqu’à que le temps fasse son œuvre et la fasse passer à autre chose mais là encore, le temps ne se porte pas garant, n’est pas certain de pouvoir faire correctement son travail. Une autre esquisse de promesse s’échappe en même temps que sa combinaison finit son voyage au sol, que Demetrio allie le geste à la parole en embrassant une de ses stigmates. Contact qui a le seul don de faire partir son cœur dans une envolée de battements bordéliques. C’est un goût de trop peu qu’il lui laisse en se relevant, l’encourageant à prendre cette douche qui est devenu le cadet de ses soucis. Sa non-coopération s’impose sans un mot, se traduit dans son bras qui se tend pour éteindre le robinet. Non, elle ne se dépêcherait pas. « Et si c’est ça que je veux ? » Ses bras s’enroulent autour de son cou, quand ses jambes font de même autour de sa taille, le rapprochant d’elle encore plus. « Que vous changiez d’avis ? » Que chaque matin, il la fasse sienne pour qu’aucun autre ne s’y perde, qu’il parcourt son corps jusqu’à l’ivresse, chaque jour encore et encore. Que vers ce passé, il se détourne pour rester ici, avec elle. Qu’il change d’avis sur tout cela à la fois mais son envie de ne pas le faire, elle l’entend. Lui fait l’effet d’un verre d’eau froid en pleine figure, dans un mois de décembre sans le moindre vêtement chaud. La raison ne trouvant aucun appel chez elle : comment lui, Demetrio Clarizio, pourrait de toute façon, ne plus se passer d’elle ? Ca n’est jamais arrivé auparavant avec qui que ce soit, pourquoi cela se passerait maintenant ? Une excuse peu solide à laquelle elle ne croit pas Magda mais dans le désespoir d’une fin, elle tient bon. Bataille d’une certaine façon. A sa façon. « Ce qui était à craindre s’est déjà déroulé, Demetrio. Les limites, on les a déjà outrepassé depuis … un bon moment » Ses mains se plongent dans ses cheveux, l’attirent à elle alors que ses jambes resserrent leur étreinte comme pour l’empêcher de fuir. « Une limite de plus ou de moins, qu’est ce que cela change ? » Ses lèvres s’emparent des siennes, sûrement avec la fougue d’une perdante qui voudrait quitter le banc de touche, qui voudrait encore faire un match pour finir gagnante dans un espoir fou et peut-être vain. « Vous m’avez offert le monde, Demetrio mais aujourd’hui, ce que je veux, c’est vous. Juste vous » Et l’univers entier peut bien aller se rhabiller car la vérité, c’est que le monde, le sien, se tient sûrement en face d’elle, entre ses bras mais qu’elle n’en a pas encore pleinement conscience. Après plaidoirie, Magda se fait l’avocat du diable et tente de rallier la partie adverse à sa cause. Ses lèvres qui parcourent le long de sa nuque, longent sa mâchoire pour s’échouer sur ses lèvres en s’en emparant dans un baiser fiévreux. Magda aussi, le désire. Peut-être un peu trop. Peut-être au point de faire voler les limites. Que pourrait-elle perdre de plus qu’elle ne perdra déjà dès demain ? Alors foutu pour foutu ….
Revenir en haut Aller en bas
Demetrio ClarizioLa cerise, fruit de la réussite
Demetrio Clarizio
https://www.ciao-vecchio.com/t9546-demetrio-clarizio#304109 https://www.ciao-vecchio.com/t8892-demetrio-o-34-ans-o-pdg-d-une-multinationale
ID : Sandrine
Pronom : Elle
Faceclaim : Sean O'Pry ©Sandrine
Thème·s abordé·s : violences sexuelles, greffe de coeur
[Terminé] Magda | Les dernières 24 heures 0d1073bac69f2c51e6c6f8a1d4b7b51e02fb6310
Âge : trente-trois ans.
Métier : multimilliardaire, PDG de plusieurs entreprises. En Italie, il est principalement connu pour sa multinationale de construction navale. Ses bateaux servent le plus souvent aux expéditions, croisières. Il détient également le bar Dolce Vita à Posillipo.
Messages : 1360 Style RP : Pronoms RP : j'écris en Il. Flashback : non. RPs hot : avant/après. Pas le pendant. Longueur : sans pression. Autre : je ne lis pas le "Tu" qui m'est trop intrusif et je n'aime pas qu'on c/c mes dialogues dans les RP. Je n'écris plus avec les hommes que je ne connais pas.
[Terminé] Magda | Les dernières 24 heures Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Magda | Les dernières 24 heures ( le Ven 30 Juil 2021 - 9:36 )


Revenir en haut Aller en bas
Magda SaddlerLa cerise, fruit de la réussite
Magda Saddler
https://www.ciao-vecchio.com/t8959-magda-saddler#295989 https://www.ciao-vecchio.com/t8992-magda-o-30-ans-o-pdg-d-une-compagnie-de-textiles
ID : Hitirere
Pronom : elle
Faceclaim : Shanina Shaik + draiochta
Thème·s abordé·s : meurtre - viol - deuil - mutilation
[Terminé] Magda | Les dernières 24 heures Tumblr_o1kjdirmSV1ssdsuso1_500
Âge : 30 ans
Messages : 196 Style RP : Rp hot : ok selon feelings et contexte -- FB : ok -- Longueur : whatever. Dévoreuse de feels que je suis, j'aime les dramas et les liens compliqués alors hésites pas. Je joue de tout.
[Terminé] Magda | Les dernières 24 heures Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Magda | Les dernières 24 heures ( le Ven 30 Juil 2021 - 9:37 )
Son regard se perd dans le sien. Se noie dans ce bleu profond. Cet océan qui se pose sur elle et qui suffit à jeter cette solitude en latence au loin. Une solitude qui lui colle un peu trop à la peau depuis ces dernières années mais que Demetrio a su faire disparaitre ces trois derniers mois. C’était mieux respirer. C’était sourire un peu plus. C’était avoir moins l’âme en peine. C’était retrouvé un certain goût à la vie, au point de tout remettre en question, au point de douter de ses propres choix. Tout cela prendrait fin dès le lendemain et une peur sournoise s’accroche à elle, à tout son être en entier. C’est avoir déjà envie de pleurer le lendemain, c’est regretter déjà que le temps se file entre ses doigts et Demetrio avec lui. Sa tête se secoue, peu d’accord avec les mots du brun. Quelque battement de paupières plus tard, c’est Magda qui part en bataille pour prêcher sa propre vérité. « Et alors ? » Peut-être bien qu’il ne lui pas offert le monde entier, tout le globe terrestre mais son monde à elle, il l’a étiré, l’a agrandi. Faire tomber des murs pour lui offrir une autre vision. C’est un nouveau monde qu’il lui a fabriqué sans qu’elle le voit venir et ce qui le rend encore plus beau, c’est qu’il s’y trouve en pièce maîtresse au centre. Pilier d’un nouvel environnement auquel la métisse s’est attachée. Énormément. Beaucoup trop s’en rend-t-elle compte à cet instant infirme. « Vous avez changé mon quotidien, ma perception des choses, poussé dans mes retranchements au point que je remets en question certaines choses. Vous m’avez confronté à un tout autre monde, vous avez tout changé et je n’y étais pas prête. Mais aujourd’hui, je ne me sens pas prête à tout cela sans … vous » Parce que le quotidien sans lui, c’est effrayant. Comment revenir à avant ? L’avant Demetrio ? Comment faire marche arrière ? Est-ce possible ? Tant de questions qui ne trouvent aucun écho. Les bras de Demetrio s’enroulent autour d’elle, la portent vers leur point de départ. C’est une victoire. C’est gagner une bataille mais pas la guerre, Magda le sait très bien et son cœur se serre. Voler des minutes, même des secondes, voilà à quoi en est-elle rendu. Peu importe. Sa main passe sur son front puis glisse dans ses cheveux, tendresse qu’elle n’arrive pas à retenir. « C’est parce que vous l’êtes pour moi » Aveu murmuré avec des mots qui ne traduisent pas à l’exactitude ce sentiment qui gonfle dans sa poitrine depuis des semaines. Qui continue de grandir et qui lui fait peur. Quand cela cessera ? Où se trouve la limite ? Car demain en est une mais Magda dévie son attention et la greffe sur Demetrio. Sur ses mots qui semblent sortir d’une prison dont les barreaux s’ouvrent enfin. Des mots restés dans le noir trop de temps et qui trouvent délivrance en ce jour. La brune l’attire à elle, passe ses bras autour de lui, juste lui montrer qu’elle est là, pour lui. Chaque syllabe, elle la récolte, l’imprime en elle. Son regard l’enveloppe, le couvre de compassion et de tendresse. Puis l’émotion la gagne, Demetrio finissant par la toucher en plein cœur, en plein dans le mille. Peut-être qu’il est défaillant dans les battements mais dans les vagues d’émotion, il ne l’est pas. Complet. Il se sent complet à ses côtés et c’est un sentiment qu’elle ressent aussi à ses côtés, un sentiment qu’elle a peur de perdre. « Je suis terrifiée aussi. Plus rien ne sera comme avant » Reprendre sa vie comme si de rien n’était ? Impossible. Ce n’est plus possible. Sa vie d’avant, ça n’a plus de sens désormais, ca veut plus rien dire. Encore plus avec la dernière phrase de Demetrio qui sort de nulle part et à laquelle Magda ne s’y attendait tout bonnement pas. Son regard s’arrondit de surprise pendant les premières secondes avant de se voiler, l’émotion la prenant en otage pour des montagnes russes qui la bouleversent. Son trouble, Magda le planque dans ce baiser passionné pendant que son cœur s’emballe, s’implose dans sa poitrine. Elle avait espéré, avait eu envie d’entendre ses mots tout en sachant que ça n’arrivera pas, que ça ne se peut pas. Du moins, pas avec elle. Maintenant qu’ils sont là, qu’ils existent dans leur monde, Magda perd complètement pied. A cet instant précis, il n’y a pas de meilleure sensation que celle d’un sentiment réciproque. La brune interrompt le baiser de son propre chef, posant son front contre le sien pour reprendre sa respiration, du moins essayer. Le monde tourne soudainement beaucoup trop vite et tout devient plus fort, plus intense comme son rythme cardiaque. « Si c’est bien vrai … » Parce que cette voix au fond d’elle ne la laisse jamais en paix : celle qui lui dit que ce n’est possible qu’elle puisse être aimée, appréciée. Cette voix qui remet toujours tout en doute jusqu’à sa propre valeur. « Restez avec moi » Ose-t-elle dire à haute voix, supplication qui sort de sa gorge nouée. Supplier de ne pas être abandonnée, jamais Magda ne l’avait fait par orgueil, par fierté. Se laissant faire sans lever le petit doigt mais aujourd’hui, elle bataille, s’accroche. « Ne me laissez pas » Les mots les plus durs à prononcer pour la Saddler, des mots qu’elle n’a jamais dit mais qu’elle prononce aujourd’hui. « J’ai jamais retenu qui que ce soit, j’ai toujours laissé sortir les gens de ma vie s’ils le voulaient mais aujourd’hui je vous le demande : restez, s’il vous plaît » Sa voix se trouble autant que son regard qui se voile. Ses doigts se serrent autour des siens avec force comme pour le retenir. « Vous pouvez pas me laisser alors que … moi aussi je suis entrain de tomber amoureuse de vous » Les mots sortent de sa gorge nouée par l’émotion, son regard qui se plonge dans le sien renforce encore plus ses mots. Si sa bouche le lui dit, tout son corps le lui hurle aussi sans chaîne, sans aucune pudeur. Dans le désespoir, c'est toutes les chances qu'elle tente de mettre de son côté, Magda.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[Terminé] Magda | Les dernières 24 heures Empty
# Sujet: Re: [Terminé] Magda | Les dernières 24 heures ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Terminé] Magda | Les dernières 24 heures -
Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Le reste du monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Aller à la page : 1, 2  Suivant