(terminé) Under pressure. // Darcy

Revenir en haut
Aller en bas

Le deal à ne pas rater :
Frieren : le Tome 5 édition Collector du manga Frieren en ...
10.95 €
Voir le deal
-47%
Le deal à ne pas rater :
Xiaomi Fan 2 Lite – Ventilateur sur pied intelligent à 38,35€
38.35 € 72.74 €
Voir le deal

 

- (terminé) Under pressure. // Darcy -

Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Peonia Città :: Résidences :: Via Lucciola d'oro
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Martial CraneLa cerise, fruit de la réussite
Martial Crane
https://www.ciao-vecchio.com/t9005-martial-crane https://www.ciao-vecchio.com/t9009-martial-48-ans-doubleur-de-voix
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Idris Elba @Hidden Falls @longanis (<3)
Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Racisme, discrimination, stérilité.
(terminé) Under pressure. // Darcy Tenor
Âge : 48 ans
Métier : Doubleur italien pour film d'animations, il fait de temps des doublures pour des films et séries.
Messages : 92 Style RP : Pronoms RP : Il / Martial
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

(terminé) Under pressure. // Darcy Empty
# Sujet: (terminé) Under pressure. // Darcy ( le Ven 6 Aoû 2021 - 16:10 )
Cela faisait maintenant quelques jours que sa gorge le chatouillait. Chaque gorgée de liquide aggravait le sentiment. Les thés au citron et au miel défilaient sur le bureau sans que cela n'aide. Il savait que le soleil de Naples avait été traître ces derniers jours ! Il ne s’était pas couvert en restant dehors en soirée et voilà le résultat. Martial ne voulait pas que le mal s’aggrave, sa voix étant son gagne-pain. Alors il avait déjà prévu d’aller voir un médecin le lendemain. S’il voulait pouvoir auditionner la semaine prochaine pour un nouveau film d’animation Pixar : il allait devoir prendre les devants et s’assurer que rien n’arrive à ses cordes vocales. Il n’en avait absolument pas envie, ne supportait pas l’idée de se faire ausculter et palper, mais il allait devoir passer par-là. Disons qu’à choisir, il préférait ne pas être malade et compromettre un possible contrat. L’avantage de son travail était probablement qu’il pouvait rester dans leur maison la plupart du temps et de s’occuper des tâches ménagères pour laisser à Darcy le loisir de se reposer le soir venus. Il faut dire qu’en ce moment le stress semblait être à son comble. Les papiers d’adoptions s'empilaient et semblaient être sans fin. De quoi alourdir une procédure déjà conséquente. Si Martial ne souffrait pas trop de cela, il savait que sa dulcinée portait le poids sur ses épaules. L’annonce de sa stérilité avait été un coup dur et Martial jurait encore à Dieu d’avoir fait une telle chose à Darcy. Elle qui était faite pour être maman… Le coeur dévasté, il avait vu, impuissant, sa femme souffrir. Ne pouvant que l’épauler, être là pour elle, il s’était senti désemparé et c’était encore le cas aujourd’hui. Quels mots choisir pour calmer le spleen dans le cœur de la volcanologue ?

Martial se couchant toujours à l’oreille des poules quand ils n’étaient pas en soirée, il fut réveillé par l’absence de Darcy dans le lit conjugal. Il dormait toujours moins bien, voir mal, quand elle n’était pas auprès de lui. Alors, il enfila un bas de pyjama pour partir à sa recherche dans leur maison. Malgré leur revenu, jamais ils n’ont pensé la vendre, en changer. Elle avait son charme et ils l’avaient faite évolué au gré de leurs envies. La chambre d’ami serait changée en celle d’enfant dès que les papiers seront acceptés. Avec leur condition sociale, Martial espérait que tout se passe pour le mieux. Encore fallait-il qu’ils voient le bout de la paperasse. Il y avait chaque jour un nouveau document à remplir, de nouveaux justificatifs à envoyer. Ils n’étaient qu’un couple qui voulait donner une meilleure vie qu’un orphelinat à un enfant. Leur récent voyage en Afrique avait mis du sel sur la plaie qu’était l’absence d’une jeune pousse dans leur couple. Alors, Martial gardait l’espoir pour eux deux. Parce qu’il serait toujours là pour Darcy, toujours.

La trouvant sur la terrasse, il attrapa le châle de sa femme sur la chaise du salon pour la rejoindre et le déposer délicatement sur ses épaules. Les papiers étalés sur la table étaient le témoin physique de l’attente d’une mère pour serrer un enfant et d’un père pour l’aider.

“N’attrape pas froid hm ?” Il savait que le temps pouvait être traître. Se glissant derrière elle, il passa ses bras autour de son corps pour lui passer un peu de sa chaleur. Martial releva pas verbablement l’odeur de cigarette qui restait dans l’air. Ils avaient chacun des petits travers comme ça. Lui c’était de cuisiner. Toujours trop. Il était devenu un habitué de la Croix Rouge à donner des repas. “On va l’avoir notre enfant hm ?” Souffla-t-il en embrassant ses cheveux : “On a fait le plus dur, j’en suis certain.”


Wise men say
Only fools rush in
But I can't help falling in love with you
Take my hand
Take my whole life too
For I can't help falling in love with you


Dernière édition par Martial Crane le Dim 24 Oct 2021 - 12:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Darcy CraneL'abricot, fruit du bonheur
Darcy Crane
https://www.ciao-vecchio.com/t9006-darcy-crane https://www.ciao-vecchio.com/t9008-darcy-o-47-ans-o-volcanologue-archeologue
ID : Maxi, @Cinderella
Pronom : Elle
Faceclaim : Rachel Weisz (@Cinderella)
Sujets sensibles : Les relations toxiques, la zoophilie
Thème·s abordé·s : stérilité; racisme; antisémitisme
(terminé) Under pressure. // Darcy 000997b57def7a0e7fd0970b5b13ac0d4fd92dd5
Âge : 47 ans (01.04.1974)
Métier : Volcanologue-archéologue
Messages : 199 Style RP : Flashback : oui.
RPs hot : avant/après, pas pendant.
Longueur : j'écris sans pression, je m'adapte à mes partenaires, je peux faire du 300/400 mots comme plus de 1000 ! J'écris à l'inspiration, et quand j'écris beaucoup je n'attends pas de même en face, chacun écrit comme il le sent !

(terminé) Under pressure. // Darcy Empty
# Sujet: Re: (terminé) Under pressure. // Darcy ( le Ven 6 Aoû 2021 - 19:38 )

Under pressure

Martial & Darcy

La nuit était bien avancée et pourtant Darcy n'arrivait pas à trouver le sommeil. Oh, elle aurait sans doute pu blâmer la température de l'été qui régnait dans la région napolitaine, mais ça n'aurait été que mensonges: elle avait été habituée à dormir dans des régions plus chaudes, et jamais la chaleur ne lui avait donné d'insomnies. Non, la raison était bien autre, et le mal plus profond: les papiers pour l'adoption, et plus précisément la surprise qui attendait le couple Crane à leur retour d'Afrique: une nouvelle lettre demandant de nouveau papier. En la lisant, la brune avait perdu patience. A nouveau. Voilà plusieurs années qu'ils se battaient pour adopter, mais à chaque fois, il y avait des papiers manquants. Et plus le temps passé, plus c'était une douleur qui s'ajoutait à celle que Darcy ressentait déjà. Comme si elle ne s'en voulait pas assez d'être stérile, elle qui aurait adoré être mère, il fallait ajouter la douleur de l'adoption qui ne se faisait pas. Une douleur qui avait un goût encore plus amer cette fois-ci, alors que durant leur voyage, Martial et elle avaient passé du temps dans un orphelinat, un moment qui n'avait fait que confirmer un peu plus le désir d'adoption de la brune.

Dans le silence de la nuit, la Crane se retourna encore pendant quelques minutes, faisant en sorte de ne pas réveiller son mari qui dormait profondément et paisiblement à en juger par sa respiration, avant de prendre la décision de se lever. Tel un chat, elle quitta le lit. Elle alla se servir un verre d'eau dans la cuisine, avant de rejoindre la terrasse, saississant au passage le paquet de cigarettes qu'elle conservait au fin fond d'un tiroir près de la porte vitrée. Une cigarette contre le stress. Son rituel. Son travers. Celui que beaucoup désapprouvaient autour d'elle mais dont elle ne savait pas se passer quand ça n'allait pas.
Assise sur la première marche de la terrasse, la volcanologue alluma dans le noir sa cigarette, observant le ciel et notamment la lune qui était la source de lumière de la nuit noire. Avec les étoiles. Et c'est à travers ces sources de lumière qu'elle observa son jardin, puis les alentours, et au loin l'ombre du Vésuve, tandis que ses pensées se perdait dans la nuit. La nicotine eut pour effet d'apaiser un peu l'angoisse et le stress qu'elle ressentait. A tel point que quand elle eut fini la première clope après plusieurs minutes, la tentation d'en allumer une seconde, mais elle résista, posant le paquet à ses côtés.

Toujours à sa contemplation, perdue dans ses pensées, ressassant cette histoire de papier, encore et encore, Darcy entendit par la porte vitrée restait entrouverte des pas dans la maison. Malgré sa discrétion, Martial s'était réveillé, et la cherchait. Elle le savait sans même poser les yeux sur lui. Elle le connaissait que trop bien,et ne l'en aimait que plus, enfin si cela était possible. Un léger sourire naquit d'ailleurs sur ses lèvres, instinctivement, alors que son châle était posé sur ses épaules avec douceur. Elle en prit les bouts pour les resserrer sur elle. Il ne faisait pas froid, mais mieux valait prévenir que guérir.

- Non, promis.

Murmura-t-elle doucement en guise de réponse à la première remarque de son époux, avant qu'elle ne laisse aller sa tête contre le torse de ce dernier, fermant au passage les yeux. Un instant de répit dans ses pensées tourmentées. Et il n'y avait que l'homme de sa vie pour le lui apporter, celui qui était resté malgré sa stérilité, celui qui avait toujours été là pour elle depuis presque trente ans maintenant. Trente ans d'amour et de vie conjugal. Dont plusieurs années à tout faire pour adopter. Et si elle, elle n'était pas patiente, lui si. Ils se complétaient à merveille. Vraiment. Ah, et Martial était aussi l'optimiste du couple, plus qu'elle d'ailleurs.

- Je l'espère tellement...

Lâcha-t-elle dans un murmure, ses paupières toujours closes.

- C'est juste que c'est peut-être qu'un papier de plus, mais un papier qui rallonge une procédure déjà bien longue et incertaine...

Se prendre un refus, quelque soit la raison, sa plus grande peur. Darcy ne savait d'ailleurs pas si elle serait capable de surmonter cela, de surmonter un refus... Même si avec Martial, elle était persuadée de pouvoir tout surmonter.





@Martial Crane


Love is everything
Revenir en haut Aller en bas
Martial CraneLa cerise, fruit de la réussite
Martial Crane
https://www.ciao-vecchio.com/t9005-martial-crane https://www.ciao-vecchio.com/t9009-martial-48-ans-doubleur-de-voix
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Idris Elba @Hidden Falls @longanis (<3)
Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Racisme, discrimination, stérilité.
(terminé) Under pressure. // Darcy Tenor
Âge : 48 ans
Métier : Doubleur italien pour film d'animations, il fait de temps des doublures pour des films et séries.
Messages : 92 Style RP : Pronoms RP : Il / Martial
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

(terminé) Under pressure. // Darcy Empty
# Sujet: Re: (terminé) Under pressure. // Darcy ( le Lun 23 Aoû 2021 - 18:27 )
S’approchant de son épouse à pas de loup, son châle à la main : Martial ne pouvait jamais rester bien longtemps loin de Darcy. Ils étaient deux aimants qui se trouveraient où qu’ils soient. Sans réellement savoir cependant s’il trouverait sa compagne sur la terrasse, il fut heureux de la voir. L’enroulant dans le tissu pour ne pas qu’elle attrape froid, il ne tarda pas à s’installer derrière elle pour apporter un peu plus de chaleur, mais surtout de réconfort. Il n’était pas devin, mais il se doutait des tourments qui hantaient Darcy. Lui-même pourrait céder à cet éreintement psychologique, mais il s’y refusait. La vie avait jeté des choses bien plus terrible sur leur chemin, ce n’était qu’une épreuve de plus : un qu’ils surmonteraient. Martial voulait y croire. Cela voulait dire le faire pour deux, mais ce n’était pas un problème.

Embrassant tendrement les cheveux de Darcy dans un geste qui se voulait réconfortant, il se permit de prendre les devants et de prendre le taureau par les cornes. Jouer l’autruche ne changerait en rien leur situation, bien au contraire. Ils devaient continuer de faire le point, d’en parler, de se redonner du courage et surtout de savoir s’ils étaient encore tous les deux sur la même longueur d’onde. Naturellement, Martial ne se faisait pas de soucis sur ce point, il s’inquiétait cependant pour son épouse.

“Longue oui, incertaine pas encore. Tant qu’on n’a pas reçu un non définitif et officiel : je continuerai d’y croire hm ?” Ils avaient tellement à offrir, tellement à donner et il y avait beaucoup d’enfants dans le monde qui ne demandait que ça. “Il vaut mieux qu’ils fassent tous ces checks, pour que les enfants soient dans de bonnes maisons plutôt qu’aucun.” Il ferma les yeux en l’enveloppant un peu plus dans ses bras : “Je le remplirai et lui enverrai demain. Je m'en occupe et je vais voir pour engager un nouvel avocat pour voir si cela peut aider.” Ils avaient les moyens, pourquoi s’en priver. “En attendant, on ne peut que prendre notre mal en patience.” Il sourit, même si elle ne pouvait pas le voir. “Quand j’ai des doutes… J’imagine que celui ou celle qui nous rejoindra ne s’attends probablement à recevoir tout l’amour qu’on lui réserve. On pourra l’emmener dans toutes nos excursions. Nos voyages.” Un rêve qui deviendrait réalité. “Et quand on aura cet enfant, tous les doutes ne seront que de mauvais souvenirs, je te le promets. Toutes ces démarches en vaudront la peine.” Une promesse qu’il ne pourrait pas tenir, mais il était hors de questions que Darcy se blâme encore plus pour cette situation. Il préférait prendre tout dans la figure et laisser à sa compagne le bon soin de lui en vouloir d’avoir fait une telle chose. C’était ça aussi, le mariage, prendre le poids des décisions si nécessaire.


Wise men say
Only fools rush in
But I can't help falling in love with you
Take my hand
Take my whole life too
For I can't help falling in love with you


Dernière édition par Martial Crane le Dim 24 Oct 2021 - 12:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Darcy CraneL'abricot, fruit du bonheur
Darcy Crane
https://www.ciao-vecchio.com/t9006-darcy-crane https://www.ciao-vecchio.com/t9008-darcy-o-47-ans-o-volcanologue-archeologue
ID : Maxi, @Cinderella
Pronom : Elle
Faceclaim : Rachel Weisz (@Cinderella)
Sujets sensibles : Les relations toxiques, la zoophilie
Thème·s abordé·s : stérilité; racisme; antisémitisme
(terminé) Under pressure. // Darcy 000997b57def7a0e7fd0970b5b13ac0d4fd92dd5
Âge : 47 ans (01.04.1974)
Métier : Volcanologue-archéologue
Messages : 199 Style RP : Flashback : oui.
RPs hot : avant/après, pas pendant.
Longueur : j'écris sans pression, je m'adapte à mes partenaires, je peux faire du 300/400 mots comme plus de 1000 ! J'écris à l'inspiration, et quand j'écris beaucoup je n'attends pas de même en face, chacun écrit comme il le sent !

(terminé) Under pressure. // Darcy Empty
# Sujet: Re: (terminé) Under pressure. // Darcy ( le Mar 24 Aoû 2021 - 15:48 )

Under pressure

Martial & Darcy

La chaleur du tabac était certes déstressante mais pas réellement réconfortante, ou sur une courte, bien trop courte durée. Mais Darcy ne pouvait s'en passer dans les rares moments de tension, de désespoir comme cette nuit, assise sur les marches de sa terrasse, profitant de la nuit, de la brise napolitaine, de la faible luminosité de la lune. Ce qui la réconforta vraiment fut l'arrivée de Martial, qui la rejoignit sur la terrasse, posant délicatement sur ses épaules le châle de la brune, avant de s'asseoir derrière elle, permettant à la Crane d'aller se lover contre lui, dans ses bras. Une position qu'elle aimait beaucoup. Encore plus quand elle était en plein tourment comme à ce moment-là, à cause d'une situation dont elle ne semblait pas voir la fin. L'adoption c'était tout ce qu'elle voulait aujourd'hui, mais à force de voir les papiers arriver, semaine après semaine, elle avait l'impression que jamais ils ne verraient la fin de cette procédure. Et elle, elle voyait son rêve de maternité s'éloignait. Enfin, c'est comme ça qu'elle le percevait. Heureusement que Martial était plus optimiste.

- Continuer d'y croire, c'est bien ce qui me permet de tenir et de rester calme quand je vois une lettre de l'agence.

Rester calme. SA vrai dire, elle ne le restait pas vraiment calme mais elle savait que sa colère pouvait être encore plus grande. Un jour, ça risquait d'arriver d'ailleurs, mais elle tentait de se contrôler. Entre dans une fureur noire ne les aiderait en rien.

- Tu es mille fois plus optimiste que moi, j'aime ça.

Murmura-t-elle toujours contre Martial, ses doigts dans les siens. Des doigts qu'elle serra un peu plus en l'entendant, comme souvent, avoir encore les bons mots, même si parfois, prendre son mal en patience était plus facile à dire qu'à faire.

- Merci.

Merci d'être là, merci du soutien, merci de tout. Qu'il s'occupe lui même de ce papier enlevait un poids, une angoisse des épaules de Darcy. Ils se complétaient à merveille tous les deux.

- Qu'est-ce que je ferai sans toi ?

Pas grand chose. Enfin c'est ainsi qu'elle voyait les choses actuellement. Plus de vingt-cinq ans de mariage, de bonheur conjugal, d'entente, de complicité. Des choses bien précieuses que chérissait la Crane. Tout comme elle chérissait l'optimisme et la vision de l'avenir qu'avait Martial: eux, avec leur enfant tant attendu, à lui faire découvrir le monde, l'emmenant dans leurs voyages, l'aimant plus que tout. Car ils l'aimeraient plus que tout. Après tout, c'était déjà le cas pour la brune qui attendait avec tant d'impatience cette nouvelle phase de leur vie. Alors, tout en écoutant Martial parler, elle se mit à imaginer cet enfant vivre avec eux, cette nouvelle vie tant rêver, et son coeur se réchauffa.

- Tu as un don pour réconforter les autres, tu sais ?

Lui demanda-t-elle sur un ton malicieux, avant de tourner la tête vers celle de son mari pour l'embrasser doucement.

- Je souhaite juste avoir cette vie dont on rêve tous les deux, tu sais ?

Et si ça ne se produisait pas, elle s'en voudrait, c'était certain, car c'était elle qui était stérile, elle qui ne pouvait pas avoir d'enfant. Mais il avait raison, quand ils auraient leur enfant, ils oublieraient tous les mauvais souvenirs, toute cette attente et les embûches rencontrées en chemin. Ils pourraient alors se concentrer sur le nouveau membre de leur famille, l'accueillir au sein de leur maison. Et Darcy rêvait de cela, de transformer la chambre d'amis en chambre pour enfant, d'en faire un petit nid douillet, rempli d'amour et de bonheur.

- Tu es mon roc, tu sais ? Même dans mes moments de doutes les plus terribles, dans les moments où je perds patience, tu trouves toujours les mots.

Bon, cela n'empêchait pas Darcy de s'auto-flageller, de s'en vouloir, de crier, de perdre patience, mais lui, il arrivait à la raisonner. Tout contre lui toujours, elle se lova un peu plus dans ses bras.






@Martial Crane


Love is everything
Revenir en haut Aller en bas
Martial CraneLa cerise, fruit de la réussite
Martial Crane
https://www.ciao-vecchio.com/t9005-martial-crane https://www.ciao-vecchio.com/t9009-martial-48-ans-doubleur-de-voix
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Idris Elba @Hidden Falls @longanis (<3)
Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Racisme, discrimination, stérilité.
(terminé) Under pressure. // Darcy Tenor
Âge : 48 ans
Métier : Doubleur italien pour film d'animations, il fait de temps des doublures pour des films et séries.
Messages : 92 Style RP : Pronoms RP : Il / Martial
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

(terminé) Under pressure. // Darcy Empty
# Sujet: Re: (terminé) Under pressure. // Darcy ( le Ven 27 Aoû 2021 - 23:34 )
Évidemment que Martial connaissait les travers de sa compagne. Il n’avait jamais rien dit, il faisait l’aveugle et celui qui ne sent rien estimant qu’elle avait le droit d’avoir son propre jardin secret. De toute façon, pourrait-il seulement dire quelque chose contre cette femme si parfaite et partenaire de crime ? Absolument pas. Il préférait rester silencieux et l’admirer en silence. C’était là son occupation favorite. Il était certainement trop mielleux, trop amoureux peut-être, mais une femme comme Darcy méritait au moins cela. Il avait connu cette femme comme une amie, une amante, une épouse, une âme sœur : Martial avait hâte de la voir être maman. Elle, qui, avait toujours montré une forme d’instinct maternel. Élever un enfant avec elle serait une consécration. Ils devaient se battre pour ça, mais cela allait en valoir la peine. Le doubleur voulait y croire dur comme fer. Parce qu’ils avaient tellement attendu déjà qu’il serait mal venu à Dieu de refuser cela. Darcy souffrait de son infertilité et de facto : son mari également. Non pas parce qu’il voulait à ce point-là d’un enfant ou bien qu’il lui en voulait, juste parce que la voir malheureuse et ne rien pouvoir faire pour l’aider était pire que tout. Il avait juré de la rendre heureuse, de la protéger et de tout lui offrir. Échouer à cause d’un mauvais tour du destin était difficile à vivre pour Martial. Il allait engager une armée d’avocat si cela voulait dire pouvoir avoir cet enfant tant attendu. Rien ne serait trop beau pour cela.

“Une lettre, c’est certes un papier en plus, mais une fois fait : c’est un pas en avant.” Rajouta-t-il en souriant tout en raffermissant son étreinte. “Rien n’est perdu tant qu’on nous a pas dits non. Je continuerai d’y croire.” Et de prier tous les soirs Dieu pour qu’il veuille bien accorder cette bénédiction à ce couple sans enfant. “Je suis là pour ça, j’en ai fait le vœu il y a presque trente ans, je ne compte pas briser ma promesse.” Plutôt mourir que de faire une telle chose. Il apporta la main de Darcy à ses lèvres pour embrasser le dessus de cette dernière. “Je ne sais pas… Je ne peux même pas dire où je serai sans toi. Une vie sans toi n’est pas concevable.” Il rigola doucement : “Je n’ai pas besoin de penser une alternative de toute façon. Je suis bien trop heureux dans cette existence.” Il souffla : “Et puis je ne vais rien faire, en réalité, je vais laisser les hommes en costumes s’occuper de tout ça.”

Pour repartir sur des choses plus joyeuses, il se prit à parler de cet enfant qui les attendait, qui ne savait pas encore qu’il allait parfaire leur vie déjà si incroyable. Pour le meilleur, comme pour le pire.

“Les autres, je ne sais pas, mais tant que je peux te réconforter, c’est le principal.” Martial se donnait corps et âme dans son couple, changeant au gré de ce dernier pour qu’ils ne soient jamais dans une routine monotone qui pourrait sonner le glas de leur amour. Ils avaient changé, mais ils l’avaient fait ensemble : en écoutant l’autre et en laissant des distances là où il en fallait. Il répondit au baiser. “Un enfant serait un heureux changement, un que je prendrai plaisir à mettre en place avec toi. Mais si jamais cela ne devait pas se faire… Tant que je t’ai, je ne peux pas demander plus.” Darcy était la pierre triangulaire de sa vie. Vivre sans elle : impossible. “Tant que je ne suis pas couvert d’algues malgré les années.” Dit-il sur un ton bien plus léger. “Que je ne suis pas tout glissant et visqueux.”


Wise men say
Only fools rush in
But I can't help falling in love with you
Take my hand
Take my whole life too
For I can't help falling in love with you


Dernière édition par Martial Crane le Dim 24 Oct 2021 - 12:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Darcy CraneL'abricot, fruit du bonheur
Darcy Crane
https://www.ciao-vecchio.com/t9006-darcy-crane https://www.ciao-vecchio.com/t9008-darcy-o-47-ans-o-volcanologue-archeologue
ID : Maxi, @Cinderella
Pronom : Elle
Faceclaim : Rachel Weisz (@Cinderella)
Sujets sensibles : Les relations toxiques, la zoophilie
Thème·s abordé·s : stérilité; racisme; antisémitisme
(terminé) Under pressure. // Darcy 000997b57def7a0e7fd0970b5b13ac0d4fd92dd5
Âge : 47 ans (01.04.1974)
Métier : Volcanologue-archéologue
Messages : 199 Style RP : Flashback : oui.
RPs hot : avant/après, pas pendant.
Longueur : j'écris sans pression, je m'adapte à mes partenaires, je peux faire du 300/400 mots comme plus de 1000 ! J'écris à l'inspiration, et quand j'écris beaucoup je n'attends pas de même en face, chacun écrit comme il le sent !

(terminé) Under pressure. // Darcy Empty
# Sujet: Re: (terminé) Under pressure. // Darcy ( le Dim 29 Aoû 2021 - 19:10 )

Under pressure

Martial & Darcy

Un papier de plus à remplir. Vraiment pour Darcy c’était une nouvelle épreuve difficile à surmonter… Elle avait l’impression d’avoir rempli tellement de paperasse depuis le début de la demande, qu’elle ne demande qu’à en voir la fin. Et enfin tenir l’enfant qui viendrait agrandir leur famille. Celui qui lui ferait oublier la culpabilité de son infertilité… Oh, elle savait que Martial ne lui en voulait pas le moins du monde, jamais il ne lui en voudrait d’ailleurs, et rien que pour ça la brune ne l’en aimait qu’un peu plus. Il y avait une telle harmonie dans leur couple, une telle entente qui rendait chaque jour l’un avec l’autre merveilleux aux yeux de la Crane. Et si la situation avait été inversée, elle n’en aurait pas plus voulu à Martial de son infertilité à vrai dire. Elle l’aimait bien trop pour ça. Autant qu’il l’aimait.
Fermant les yeux un instant, la volcanologue l’écouta parler, écouta son optimisme, tentant de se laisser gagner par celui-ci. En vain malheureusement. Alors elle profitait de ses bras, de sa chaleur, de lui tout simplement. Et elle se laisser réconforter, en cette nuit noire illuminée par la lune.

-  Croyons fort.

Murmura-t-elle, presque défaitiste. Pour n’arrivait-elle pas à y croire comme elle le voulait, alors que c’était l’une des choses qu’elle désirait le plus au monde.

- Nous avons fait la plus belle des promesses. Et moi non plus je ne compte pas la briser.

Oh non, car comme le disait Martial, une vie l'un sans l'autre n'était pas concevable. N'était plus concevable désormais. Elle perdrait une partie d'elle-même si elle perdait l'italien. Son éternel soutien, son roc, son pic.

- Moi aussi je suis parfaitement heureuse avec toi, dans cette existence.

En parlant, sa tête posée contre Martial, elle ferma les yeux, se laissant enivrer par l'instant, sa main dans celle de son époux accentuant légèrement sa pression. Et dansa cette position, elle l'écouta imaginer la vie avec cet enfant qu'ils auront adopter. Un avenir encore plus radieux, qui réchauffait son coeur. Tout ce dont elle avait besoin et elle était très reconnaissante à Martial d'avoir trouvé les mots. Il était si doué pour réconforter, et sa remarque la fit doucement sourire, avant qu'elle ne se tourne vers lui pour l'embrasser tendrement. Il savait toujours trouver les mots le Crane, même là en imaginant que leur démarche d'adoption n'aboutisse pas. La remarque n'agaça pas le moins du monde Darcy, alors que ce serait son rêve qui s'écroulerait si on leur disait non. Mais Martial pouvait tout lui dire sans qu'elle ne s'énerve. C'était un de ses pouvoirs sur elle.

- Un changement qui comblerait nos vies d'un nouveau bonheur.

Murmura-t-elle en passant ses bras autour du cou du doubleur, toujours face à lui, plongeant au passage ses yeux dans les siens.

- Et t'avoir auprès de moi est le plus beau des cadeaux également.

Elle l'embrassa rapidement à nouveau, avant de secouer la tête et de rire doucement.

- Ne t'en fais pas, tu es parfait comme tu es Martial. Même en vieillissant. Je dirai même que tu te bonifies avec le temps.

Un sourire amoureux se dessina lentement sur ses lèvres. Il était parfait à ses yeux oui. Depuis toujours d'ailleurs. Et il serait un père parfait, autant qu'il était un oncle parfait avec les neveux et nièces de la jeune femme quand ils les voyaient.

- Il faut vraiment que j'arrête de me mettre dans des états pas possible pour un papier... Je gâche nos nuits...

C'était à cause de son absence que son époux c'était réveillé, elle le savait. Le lit vide, il dormait mal. Après toutes ses années, elle le savait. Quant à elle, elle savait qu'il lui serait impossible de se rendormir. Enfin, de dormir tout court.





@Martial Crane
Revenir en haut Aller en bas
Martial CraneLa cerise, fruit de la réussite
Martial Crane
https://www.ciao-vecchio.com/t9005-martial-crane https://www.ciao-vecchio.com/t9009-martial-48-ans-doubleur-de-voix
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Idris Elba @Hidden Falls @longanis (<3)
Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Racisme, discrimination, stérilité.
(terminé) Under pressure. // Darcy Tenor
Âge : 48 ans
Métier : Doubleur italien pour film d'animations, il fait de temps des doublures pour des films et séries.
Messages : 92 Style RP : Pronoms RP : Il / Martial
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

(terminé) Under pressure. // Darcy Empty
# Sujet: Re: (terminé) Under pressure. // Darcy ( le Lun 30 Aoû 2021 - 15:20 )
La souffrance de sa femme, Martial la ressentait au plus profond de son être. Ils avaient toujours été proches, assez pour parfois subir les émotions de l’autre. Il ne s’en plaignait pas, loin de là. Pourtant, bien souvent il se maudissait de ne pas pouvoir prendre ce mal-être pour lui et ainsi donner la chance à Darcy de souffler. Jamais il ne l’avait blâmé de quoi que ce soit et encore moins de son infertilité. Ce n’était de la faute à personne… Et puis aujourd’hui, il y avait d’autres façons de devenir parent : d’où les nombreux papiers à remplir. Martial voulait croire, il y croyait d’ailleurs, que du bon sortirait de tout ça. Ils trouveraient une solution pour agrandir leur famille. Tant qu’ils étaient ensemble. C’était ça qui importait au comédien. De pouvoir garder Darcy à ses côtés pour de nombreuses années. Des aventures, ils en avaient encore énormément à vivre.

“Ne t’en fais pas, je crois pour nous deux hm ? I’ve got your back !” Nouveau sourire de sa part. Darcy ne porterait jamais tout sur ses épaules, Martial le refusait catégoriquement. Ils étaient une équipe gagnante. Cela voulait dire qu’ils étaient dans le même bateau, donc ils devaient le maintenir ensemble à flots. “Je pense qu’on a pas mal choisi en effet avec qui on allait finir notre vie.” Il était temps de détendre l’ambiance. Comme imaginé une vie à trois. Pourquoi pas ? Comme il l’avait dit : jamais un refus n’était tombé. Ils avaient encore toutes leurs chances d’avoir un enfant. Il répondit avec la même tendresse au baiser donné par Darcy. “Je me prépare depuis des années à ne plus voir la maison rangée.” Il en avait hâte, même s’il ferait probablement de belles angoisses. En entendant sa femme lui dire qu’il était le plus beau des cadeaux, il rigola : “Dois-je comprendre que tu vas m’emballer dans du beau papier avant de le déchirer ?” Sourire aguicheur : “Je ne dis pas non si c’est le cas.” Il leva sa main pour la passer dans les cheveux de Darcy et la couver du regard : “Tu vieillis plutôt bien aussi.”

En l’entendant dire qu’elle devait arrêter de se mettre dans des états comme ça, Martial prit un air un peu plus sérieux pour montrer que la suite n’était pas formulée à la légère :

“Tu as tous les droits, Darcy. Ne t’excuse jamais avec moi. Tes craintes, cette douleur sont plus que légitimes. Tu as toutes les raisons du monde de ressentir tout ça. Tes sentiments sont légitimes et personne ne doit jamais te dire le contraire. Surtout pas moi.” Il se pencha pour embrasser son front : “On en a encore beaucoup devant nous ne t’en fais pas.” Il sourit : “Bouge pas ok ?” Et il se leva pour aller vers la cuisine. Il sortit du congélateur un tupperware et attrapa deux cuillères : “Puis-je te tenter avec de la glace maison, morceaux de pâte à cookies également faite par moi ?” Il l’ouvrit, le lui tendit : “Ça va te faire du bien tu vas voir.” Il attrapa lui-même une cuillère pour la goûter et hocha la tête pour approuver. “Ma cuisine aussi se bonifie plus je deviens vieux.”


Wise men say
Only fools rush in
But I can't help falling in love with you
Take my hand
Take my whole life too
For I can't help falling in love with you


Dernière édition par Martial Crane le Dim 24 Oct 2021 - 12:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Darcy CraneL'abricot, fruit du bonheur
Darcy Crane
https://www.ciao-vecchio.com/t9006-darcy-crane https://www.ciao-vecchio.com/t9008-darcy-o-47-ans-o-volcanologue-archeologue
ID : Maxi, @Cinderella
Pronom : Elle
Faceclaim : Rachel Weisz (@Cinderella)
Sujets sensibles : Les relations toxiques, la zoophilie
Thème·s abordé·s : stérilité; racisme; antisémitisme
(terminé) Under pressure. // Darcy 000997b57def7a0e7fd0970b5b13ac0d4fd92dd5
Âge : 47 ans (01.04.1974)
Métier : Volcanologue-archéologue
Messages : 199 Style RP : Flashback : oui.
RPs hot : avant/après, pas pendant.
Longueur : j'écris sans pression, je m'adapte à mes partenaires, je peux faire du 300/400 mots comme plus de 1000 ! J'écris à l'inspiration, et quand j'écris beaucoup je n'attends pas de même en face, chacun écrit comme il le sent !

(terminé) Under pressure. // Darcy Empty
# Sujet: Re: (terminé) Under pressure. // Darcy ( le Mer 20 Oct 2021 - 22:00 )

Under pressure

Martial & Darcy
"I've got your back !" Un doux sourire s'étendit avec lenteur sur les lèvres de Darcy quand elle entendit cette phrase prononcée par son mari. Il était si parfait, surtout avec elle. Et comme pour montrer à quel point elle était bien, ses yeux se fermèrent pour profiter de la légère brise qui soufflait autour d'eux. Elle restait peut-être défaitiste au fond d'elle, mais ces quelques paroles avaient eu le don de la réconforter. Ils avaient échangé la plus belle des promesses il y a plus de vingt ans maintenant, et pour rien au monde, aujourd'hui, elle la regrettait. Elle aimait toujours autant Martial que le jour de l'union, si ce n'est plus, et c'était la plus belle des sensations. Alors oui, ils avaient très bien choisi avec qui ils allaient finir leur vie.

- On s'est bien trouvé en effet.

Murmura-t-elle doucement avant de refermer ses paupières, pour profiter du moment. Puis, elle se retourna et embrassa son mari avec tendresse. Comme toujours, il avait les mots pour la réconforter. Si jamais on leur refusait cette adoption que la Crane espérait tant, à un point qu'elle ne saurait dire, elle l'aurait toujours lui. Et dans cette pensée douloureuse, c'était plus qu'une joie et un soulagement. Mais pour l'instant, l'esprit de la volcanologue devait se concentrer sur du positif, et que sur du positif. L'adoption de cet enfant, ils l'obtiendraient et leur vie serait encore plus belle.

- C'est surfait une maison rangée.

Un léger rire franchit les lèvres de la brune un instant, ses yeux plongés dans ceux de son mari, non sans se dire qu'une maison en bordel lui plairait autant que cela l'agacerait.

- Je n'avais pas dans l'idée de t'emballer dans du papier cadeau, mais pourquoi finalement !

Dit une moue sur le visage, réfléchissant quelques instants avant de rire et de déposer un troisième baiser sur les lèvres de son mari. Elle non plus, ne disait pas non à cette idée, et le sourire aguicheur qu'elle afficha en retour à Martial était le même que celui sur les lèvres de son époux. Il était parfait. Il se bonifiait avec le temps, tout comme elle selon ses mots.

- J'avoue qu'on est pas mal pour de futurs cinquantenaires !

Toujours aussi jeunes danas leur tête, tout ce qu'il fallait pour bien vieillir. Et ce qui ferait d'eux de bons parents, elle le savait. Maintenant, Darcy devait juste faire preuve d'un peu plus de patience, et surtout, arrêter de se mettre dans des états pas possible pour des papiers. Elle gâchait leurs nuits, et nuisait à ses nerfs. Et tout cela n'aidait en rien à l'avancée de leur demande. Tout cela fit soupirer la brune, et amena à Martial à prendre son air le plus sérieux. Malgré la faible luminosité, Darcy le vit, sachant immédiatement qu'il allait lui sortir des paroles des plus sérieuses, et surtout touchantes. Et ça en loupa pas, au point que quand les lèvres du Crane se posèrent sur son front pour y déposer un baiser, les larmes étaient montées au bord des yeux de la jeune femme, qui mit quelques secondes à pouvoir reprendre la parole, la gorge nouée.

- Je t'aime.

Les trois seules mots qu'elle fut capable de prononcer, la gorge toujours nouée. Au point que quand il se leva, elle hocha simplement la tête, le regardant pénétrer à nouveau dans la cuisine. Elle l'entendit ouvrir le congélateur, ce qui la fit sourire: il était allé chercher des glaces. De quoi lui remonter le moral. Il savait toujours quoi faire. Et son regard resta encore quelques secondes posé sur la baie vitrée, avant que la brune ne se rassied pour observer la lune et le paysage dans la nuit. L'ombre du Vésuve l'apaisait un peu plus après cette conversation.
Quand Martial revint, il avait un tupperware de glace maison à la pâte à cookies. Une chose à laquelle la volcanologue ne disait jamais non. Bien trop gourmande pour ça. Sans compter que c'était toujours délicieux.

- Me tenter, c'est bien le mot !

Tout en parlant, elle attrapa une cuillère, regardant d'un regard brillant la glace qui s'approchait d'elle. Une fois à portée, elle y plongea son couvert qui en resortit bien plein de glace.

- Ah ça oui, ça me va faire du bien ! Tu sais très bien comment remonter mon petit moral.

Elle lui sourit en disant cela, avant de déguster la glace doucement, profitant de chaque seconde. C'était un véritable délice. A tomber par terre.

- Elle se bonifie aussi bien que toi !

Rétorqua-t-elle tout en prenant à nouveau de la glace. Puis une troisième et une quatrième fois. Plus les minutes passaient, plus elle avait envie de finir le pot.

- Enlève vite moi ça, ou je vais tout manger. Et plus du tout dormir.

Elle rit doucement, mais elle était sincère. Surtout que calmée, elle avait encore une chance de récupérer un peu de sommeil, entre les bras de Martial. Ou si elle ne dormait d'au moins se reposer entre ses bras jusqu'au petit matin dans leur lit, qui était bien plus confortable que leur terrasse en bois au passage.





@Martial Crane


Love is everything
Revenir en haut Aller en bas
Martial CraneLa cerise, fruit de la réussite
Martial Crane
https://www.ciao-vecchio.com/t9005-martial-crane https://www.ciao-vecchio.com/t9009-martial-48-ans-doubleur-de-voix
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Idris Elba @Hidden Falls @longanis (<3)
Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Racisme, discrimination, stérilité.
(terminé) Under pressure. // Darcy Tenor
Âge : 48 ans
Métier : Doubleur italien pour film d'animations, il fait de temps des doublures pour des films et séries.
Messages : 92 Style RP : Pronoms RP : Il / Martial
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

(terminé) Under pressure. // Darcy Empty
# Sujet: Re: (terminé) Under pressure. // Darcy ( le Dim 24 Oct 2021 - 12:16 )
C’est parce qu’ils s’étaient bien choisis que Martial ne pourrait jamais regretter la folie de lui avoir demandé sa main alors que leur relation était jeune. Comment ne pas succomber à une femme comme Darcy ? Il avait été chanceux que son cœur soit encore libre quand ils se sont rencontrés. Ce genre de personnes aussi belle de l’intérieur ne courrait pas les rues. Cette perle rare était sienne et c’est pour cela qu’il voulait en prendre soin, qu’il souhaitait la faire sentir reine : rien n’était trop beau pour elle. Alors, oui, il portait l’espoir pour deux, parce qu’il y croyait encore dur comme fer. Martial se refusait de penser le contraire. Il avait peur d’attirer le mauvais œil sur eux s’il commençait à faire une telle chose. Répondant tendrement au baiser, il rigola en l’entendant dire que c’était surfait.

“Carrément ! Où est l’avantage de vivre comme dans une maison Ikea hein ?” Bien que leur maison soit toujours rangée, Martial avait appris à laisser prise depuis longtemps et il avait hâte de ne plus pouvoir être capable de la tenir niquel chrome. Entendre Darcy rire mit du baume sur son cœur. Elle semblait être de meilleure humeur, même s’il savait être impuissant contre le doute et la peur de ne pas être mère. Évidemment qu’il souffrait de cette situation, mais il se doutait que pour sa femme cela devait être pire encore. C’est bien parce qu’il n’avait pas de mal à imaginer cette douleur qu’il se mettait en quatre pour la soutenir, à défaut de pouvoir faire plus. “Au moins, si tu fais ça, je n’aurai pas à réfléchir à ton cadeau de Noël !” Ce qui était faux, il avait déjà acheté et prévu ces derniers qui étaient soigneusement cachés. “L’âge n’est qu’un nombre sur le papier, je ne vois pas où est le mal de rester jeune dans la tête hein ?” Il contempla ses traits que la lumière de l’extérieur mettait en valeur : “Aucune chance pour que je devienne un vieux aigrit de la vie qui ne bouge pas du canapé, ne t’en fais pas.” Martial l’espérait tout du moins. Ce n’était pas son genre maintenant, cela ne devrait pas l’être dans les années à venir. Encore plus s’ils peuvent adopter.

Comprenant que les démons n’étaient pas totalement partis, l’acteur prit un air plus sérieux cette fois-ci pour tenter de faire entendre raison à Darcy une bonne fois pour toutes sans pour autant lever la voix. Il faisait appel à sa logique, à son sens du rationnel. Elle avait tous les droits d’être dans cet état, d’avoir ces doutes. C’était une réelle tragédie qui leur arrivait, mais la fin de l’acte n’avait pas encore été écrite et l’espoir subsistait. Embrassant son front pour sceller ces paroles, il souffla également les quelques mots qui témoignaient de son amour pour elle. Martial se leva, à contre-coeur, pour aller chercher de quoi réconforter encore plus la femme de sa vie. C’est qu’après toutes ces années de mariage : il commençait à la connaître. Un peu beaucoup même.

“Que veux-tu… Je n’ai jamais dit que j’étais un ange.” Et c’était vrai. Martial préférait la tenter dans le bon sens du terme à des petites plaisirs comme manger de la glace dans un tupperware sous l’ombre du Vesuve. La laissant prendre la première cuillère, il attendit sa réaction avec impatience. Si elle n’aimait pas, elle le dirait et il pourrait perfectionner la recette. “Tant mieux, un estomac heureux aide dans toutes les situations.” Martial prit à son tour une cuillerée du dessert et sourit en la sentant fondre sur sa langue : “Pas trop mal en effet ! J’ai enfin réussi à bien calibrer le sucre.” Alors oui, il était content, encore plus en voyant l’air satisfait de sa femme. “Si tu n’arrives pas à dormir, on trouvera autre chose à faire va, ne t’en fais pas.” Il n’allait pas l’arrêter non. Il en prit une dernière : “Mais si tu insistes…” Il la laissa reprendre une bouchée avant de refermer le tout. “On pourra en manger au petit-déjeuner va.” Il lui vola un dernier baiser et mit de côté les couverts et la glace pour remettre ses bras autour de Darcy : “Prête pour aller te coucher alors ? Ou tu veux rester ici encore un peu ?” Demanda-t-il tendrement, faisant comprendre en resserrant son étreinte qu’il suivrait le mouvement. “Je peux aller chercher la couette si tu veux et on dort à la belle étoile.” Il faisait encore bon après tout.


Wise men say
Only fools rush in
But I can't help falling in love with you
Take my hand
Take my whole life too
For I can't help falling in love with you
Revenir en haut Aller en bas
Darcy CraneL'abricot, fruit du bonheur
Darcy Crane
https://www.ciao-vecchio.com/t9006-darcy-crane https://www.ciao-vecchio.com/t9008-darcy-o-47-ans-o-volcanologue-archeologue
ID : Maxi, @Cinderella
Pronom : Elle
Faceclaim : Rachel Weisz (@Cinderella)
Sujets sensibles : Les relations toxiques, la zoophilie
Thème·s abordé·s : stérilité; racisme; antisémitisme
(terminé) Under pressure. // Darcy 000997b57def7a0e7fd0970b5b13ac0d4fd92dd5
Âge : 47 ans (01.04.1974)
Métier : Volcanologue-archéologue
Messages : 199 Style RP : Flashback : oui.
RPs hot : avant/après, pas pendant.
Longueur : j'écris sans pression, je m'adapte à mes partenaires, je peux faire du 300/400 mots comme plus de 1000 ! J'écris à l'inspiration, et quand j'écris beaucoup je n'attends pas de même en face, chacun écrit comme il le sent !

(terminé) Under pressure. // Darcy Empty
# Sujet: Re: (terminé) Under pressure. // Darcy ( le Mer 17 Nov 2021 - 20:38 )

Under pressure

Martial & Darcy

Oui, une maison rangée, c’était surfait. Darcy le pensait vraiment, encore plus quand c’était un enfant qui y mettait le bazar. Elle l’avait souvent vu chez ses frères et sœurs avec ses nombreux neveux et nièces, ou encore chez elle, quand ces derniers venaient passer quelques jours en vacances. Et une chose était certaine aux yeux de la volcanologue : le désordre mit par des enfants est quelque chose de beau. Sans compter qu’elle n’était pas forcément quelqu’un de très ordonnée non plus, alors oui, une maison entièrement rangée, c’était surfait. Et Martial trouva, comme toujours les bons mots : vivre dans une maison Ikea, qui en avait envie ? L’allusion eut en tout cas le don de faire doucement rire sa femme. Un rire franc et heureux. Son humeur avait changé, grâce à Martial. Une raison de plus pour laquelle elle l’aimait passionnément.

- J’ai hâte de voir notre jolie maison ne plus ressemblait à un catalogue Ikea.

Murmura-t-elle en souriant, son regard se perdant sur l’ombre sombre du Vésuve au loin devant eux. Oui elle avait hâte. Il lui fallait juste être plus patiente. Beaucoup plus patiente même. Et comment ne pas l’être avec un mari qui trouvait toujours les mots pour la faire sourire ? Et même rire parfois ? Raison pour laquelle elle serait prête à l’emballer dans du papier cadeau pour Noel, même si ce n’était pas prévu au programme.

- Je vois que tous les moyens sont bons pour faire des économies !

Lâcha-t-elle en riant quand elle l’entendit dire qu’il n’aurait pas à réfléchir à son cadeau de Noël si elle faisait ça. Elle riait bien sûr. Et Dieu que c’était si bon. Doucement, elle laissait sa colère s’envolait et son cœur redevenir plus léger.

- On a raison de rester jeune dans notre tête, c’est ce qui compte. Et je te rassure, il n’est pas question pour moi non plus de devenir une vieille grand-mère aigrie et effrayante qui ne quitte plus son domicile, et qui terrorise les enfants !

L’image de la parfaite sorcière moderne en somme. Ce qu’elle ne deviendrait pas non. Elle espère bien qu’ils continueraient de voyager autant qu’actuellement quand ils seraient vieux. Peut-être même un peu plus. Et qu’ils prendraient soin des petits enfants qu’ils auraient, et de toute leur famille au sens large. De belles images qui venaient en tête pour Darcy, des images qui la firent un peu plus sourire. Voilà qu’elle reprenait doucement espoir grâce à son mari. Le meilleur qui soit. Même si des démons persistaient, et à vrai dire, ils persisteraient jusqu’à la fin, jusqu’à la réponse finale de ce dossier d’adoption, la Crane le savait au fond d’elle-même. Tout comme Martial. Il ne la connaissait que trop bien, raison pour lesquels il trouva les mots qu’il fallait.
Raison aussi pour laquelle il la quitta quelques instants pour aller chercher de la glace, faite maison par lui-même. Un des meilleurs remontant de moral. Qu’elle dévora avec plaisir, les bouchées se succédant, régalant ses papilles d’un bonheur incommensurable. Mais comme tout plaisir à une fin, elle finit par y mettre un terme avant de tout dévorer, car elle en serait bien capable. En tout cas, elle s’était régalée, et la recette était parfaite.

- Le sucre, la pâte à cookies, tout est parfait.

Confirma-t-elle en hochant positivement la tête, avant de se laisser aller à nouveau contre son mari, fermant quelques secondes les yeux, profitant de l’instant. Elle est si bien qu’elle n’a pas envie de bouger, ni de vraiment dormir, bien qu’elle commence à sentir la fatigue enfin lui venir.

- Et quelle alternative proposes-tu à dormir ?

Demanda-t-elle malicieusement avant de prendre une nouvelle et dernière, toute dernière, bouchée de glace. Dieu qu’elle était bonne. Elle s’en délectait.

- Au petit-déjeuner, carrément ? Je dois avouer qu’au petit déjeuner, je préfère un bon café à de la glace, mais je ne suis pas contre une nouvelle expérience.


Le café, c’était sa morning routine à elle. Il ne fallait pas lui parler avant qu’elle en ait bu sa première gorgée, sauf quand on s’appelait Martial, parce que l’homme de sa vie, avait tous les droits. Une pensée qui la fit sourire un peu plus, alors que son regard se perdait à nouveau sur le paysage autour d’eux.

- On peut encore rester quelques minutes, mais pas la peine d’aller chercher la couette, je suis prête à retourner avec toi dans notre lit.

Et à tenter de s’endormir dans ses bras, tout contre lui. Ce qu'ils firent au bout de quelquees minutes, se levant de la place qui l'avait accueilli un moment plus tôt, sa main toujours dans celle de son mari. Et avec celle de libre, elle récupéra son paquet de cigarettes, qu'elle remit à sa place une fois dans la maison. Pour la prochaine fois qu'elle en aurait besoin pour se détendre.






@Martial Crane


Love is everything
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(terminé) Under pressure. // Darcy Empty
# Sujet: Re: (terminé) Under pressure. // Darcy ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- (terminé) Under pressure. // Darcy -
Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Peonia Città :: Résidences :: Via Lucciola d'oro
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut