{ CÉLÉBRONS LA PRINCESSE }

Revenir en haut
Aller en bas

Le deal à ne pas rater :
Le Tome 41 de Berserk sort dans une semaine : faut-il craindre une ...
Voir le deal

 

- { CÉLÉBRONS LA PRINCESSE } -

Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Peonia Città :: Rues du village
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Brigitta GhionaVieille fille et blogueuse désespérée
Brigitta Ghiona
https://www.ciao-vecchio.com/t82-brigitta-o-la-blogueuse-d https://www.ciao-vecchio.com/t82-brigitta-o-la-blogueuse-desesperee
ID : Djoan fait vivre Brigitta à travers les articles de son blog.
Pronom : /
Faceclaim : Alison Brie ©Sandrine
Thème·s abordé·s : /
{ CÉLÉBRONS LA PRINCESSE } Tumblr_inline_ppke8ojGXW1uqrddv_250
Âge : Trente-quatre ans, au bout de sa vie à la moindre ride qui s'accumule sur son visage.
Métier : Professeure en école maternelle et blogueuse à son temps perdu.
Messages : 10960 Style RP : /
{ CÉLÉBRONS LA PRINCESSE } Empty
# Sujet: { CÉLÉBRONS LA PRINCESSE } ( le Ven 27 Aoû 2021 - 22:39 )
Célébrons la princesseOctobre, le mois des festivités
EvénementC’est un jour d’octobre que le village a été baptisé la cité des pivoines. Une fleur aux diverses significations. Selon les superstitions des habitant·e·s, leurs humeurs, la poussée d’une pivoine, ou ne serait-ce que la vue, peut être synonyme de bon ou mauvais présage.

Depuis la naissance de la légende entourant la cité, Octobre n’est plus un mois comme les autres. Tout au long de celui-ci, les villageois·e·s célèbrent la princesse disparue. Si sa tombe ne manque jamais de fleurs, c’est à ce moment de l’année qu’elle est la plus fleurie.

De nombreuses soirées sont organisées et pour y assister, la tradition veut que les participant·e·s arborent une pivoine. Vêtements, cheveux, tant qu’elle est fraîche et achetée au fleuriste du coin.

Les festivités sont connues, réputées, si bien qu’avec le temps, elles sont devenues ouvertes au public. L’entrée est néanmoins payante et est de 10 € la soirée. Les fonds sont utilisés pour l’entretien du village et aident les péonian·ne·s à se faire un peu d’argent.
En savoir plus• C'est une grande soirée festive qui a lieu sur la place principale. Les villageois·e·s mettent l'ambiance. Des danses en ronde sont organisées autour de la statue, d'autres, plus classiques, à quelques mètres. Elles sont rythmées par un fond sonore agréable et traditionnel. Les péonian·ne·s, musicien·ne·s, bordent les trottoirs en jouant en groupe. Iels sont accompagné·e·s de leurs instruments : Calascione, Firlinfeus, Mandoloncelle, Organetto, Tamburello, Violon.

• Un unique stand de nourriture et de boissons borde la rue et est tenu par le gérant du café-bistrot. Pas de concurrence. { CÉLÉBRONS LA PRINCESSE } 3616364367

Le Staff ne guide pas. Le sujet est à faire évoluer ensemble, et tu es légitime à ajouter les actions de ton choix. Si celles-ci doivent impacter les autres rôlistes, mets ton texte en souligné.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité
avatar
{ CÉLÉBRONS LA PRINCESSE } Empty
# Sujet: Re: { CÉLÉBRONS LA PRINCESSE } ( le Dim 17 Oct 2021 - 0:35 )
Le mois d’octobre est une période particulière pour Varun, comme pour tou·te·s les habitant·e·s du village de Peonia. C’est là où tout le monde célèbre la princesse disparue. Ca ne dure pas une journée, mais bien le mois entier, durant lequel, les touristes se battent au portillon pour accéder aux soirées organisées, ou pour visiter les alentours. C’est l’un des rares moments de l’année où l’entrée est payante. Et iels ont raison d’en profiter. Les recettes permettent aux commerces de vivre, mais également au patrimoine d’exister, et d’être entretenu. Varun ne vit plus ici depuis la fin de ses études. Après celles-ci, il a effectué des remplacements, s’est rendu dans diverses villes d’Italie, ce qui lui a été nécessaire pour s’éloigner et surtout, se retrouver, ce qu’il ne pensait pas être réalisable. Alors, dès lors qu’il y a eu une place qui s’est libéré dans un cabinet à Naples, l’indien a fait attention à se trouver un logement au centre-ville. La raison qu’il soufflera à tout le monde, c’est qu’il adore l’ambiance de la ville, pouvoir sortir et accéder à certains lieux, comme le cinéma où il y a des films récents à l’affiche, les bars, et d’autres, comme la piscine. Celle qu’il tait volontairement, c’est qu’il désire être à quelques kilomètres de ses parents. Il les adore. Varun a été élevé par cette famille qu’il chérit beaucoup, mais plus les années passent, et plus il ressent le besoin de s’échapper. Les mensonges sur lui, sur sa vie, et le regard d’une mère qui le voit comme le miracle d’une vie, ça l’épuise. Tout ça, c’est de l’énergie qu’il dépense, alors qu’il aimerait la mettre ailleurs. C’est fatiguant d’être un menteur.

Et c’est ce qu’il s’apprête à être, lorsqu’il pénètre dans le village qui l’a vu grandir. Heureusement, il y retrouve Leandro, son ancien voisin et son ami, avec qui le lien est devenu, au fil du temps, de plus en plus solide. Il se souvient encore de son adolescence, lorsque le garçon trouvait refuge chez elleux. Sa mère souhaitait le préserver du chaos qui régnait dans la maison et, auprès des Qureshi, a trouvé des gens sur qui compter. Varun a très vite pris Leandro sous ses ailes, désirant le protéger du monde, des siens. Qu’il soit adulte ne change toujours rien à ça.

La main dans la poche de son jean, Varun se mêle à la foule, saluant les gens qu’il croise au passage. Impossible de passer incognito à Peonia, où tout le monde se connaît, même de vue. Lorsque son regard croise celui de la fleuriste, il sait pertinemment qu’il est foutu. Dans son sac, il trouve son portefeuille et cherche un billet de cinq euros afin de le tendre à la commerçante, en échange de deux pivoines. Celles-ci en sa possession, il jette un oeil autour de lui et tombe enfin nez à nez avec son ami à qui il fait un signe de la main.
- Salut, dit-il, à quelques mètres de lui. Tiens, ça c’est pour toi, si tu ne veux pas qu’on te tombe dessus.
Pourtant, il avait adopté le look demandé et arbore une épingle en pivoine sur sa veste, mais connaissant bien les lieux, il sait pertinemment que ne pas acheter de fleurs à la gérante du commerce, c’est s’attirer ses foudres.
- Ca fait un moment que je ne suis pas venu à l’une de ces fêtes. Toujours autant de monde, autant d’ambiance. Ca va toi ? enchaîne-t-il aussitôt.
Revenir en haut Aller en bas
Leandro BardiL'abricot, fruit du bonheur
Leandro Bardi
https://www.ciao-vecchio.com/t9147-leandro-bardi https://www.ciao-vecchio.com/t9212-leandro-bardi-o-29-ans-o-professeur-de-natation-et-moniteur-de-voile
ID : Maurane. ☆ Moo.
Pronom : Elle.
Faceclaim : Douglas Booth. ☆ Bambi eyes (Avatar).
Sujets sensibles : Violence sur les animaux.
Thème·s abordé·s : Violences conjugales. ☆ Deuil.
{ CÉLÉBRONS LA PRINCESSE } Tumblr_inline_op0mlpOmiU1rifr4k_540
Âge : Il est venu au monde le 10 août de l'année 1992. ☆ Il a 29 ans.
Métier : Il professeur de natation tout au long de l'année et moniteur de voile durant les vacances scolaires au Circolo Nautico.
Messages : 278 Style RP : Pronoms : Il. Elle. ☆ Flash B. ☆ Sujets Hot. ☆ Entre 300 et 1000 mots.
{ CÉLÉBRONS LA PRINCESSE } Empty
# Sujet: Re: { CÉLÉBRONS LA PRINCESSE } ( le Mar 19 Oct 2021 - 13:43 )
@Varun Qureshi  { CÉLÉBRONS LA PRINCESSE } 3407175773 C'est généralement en octobre que les habitants de Peonia ont l'immense chance de croiser la frimousse de Leandro plusieurs jours consécutifs. Sinon, il ne vient que de temps en temps. Plus exactement, lorsqu'il rend visite à Lya. Durant tout le mois, ils célèbrent la princesse disparue. La coutume veut qu'ils viennent déposer des fleurs sur sa tombe. Tout comme, ils doivent venir avec une pivoine fraîche pour célébrer le mois durant lequel ce petit coin de campagne a été baptisé la « Cité des Pivoines. » Comme tous les ans, il compte bien respecter les deux. Pour l'occasion, Leandro a sorti le jean et la chemise noirs. Il a néanmoins pris soin de ne pas oublier le tee shirt blanc pour la laisser complètement ouverte. Il a même pris la peine de s'imprégner le bout de doigts de gel avant de les passer dans ses cheveux pour leur donner un peu de volume. Il n'y a pas à dire, il a fait les choses bien !

C'est le seul moment de l'année durant lequel l'entrée de la Cité des Pivoines n'est pas gratuite. Il sort alors ses dix euros en pièces de monnaie de la poche de pantalon et les donne avant de pouvoir s'avancer doucement mais sûrement jusqu'à la place principale où se déroule la fête. Il semble que beaucoup de monde a fait le déplacement. Comme tous les anciens et les habitants d'aujourd'hui, Leandro espère qu'ils seront aussi voire plus nombreux que l'année d'avant. Ils obtiendront ainsi un gain plus important ce qui leur permettra de faire ce qu'il faut pour l'entretien. Puis, cela permettra aux commerçants de gagner de l'argent. Finalement,  ces festivités ont une importance tant au niveau de l'histoire qu'au niveau de la survie de Peonia.

Rapidement, une tête vraiment connue de Leandro apparaît dans la foule, à quelques mètres de lui. « Eh, Salut ! » le salue t il en s'approchant de lui en souriant grandement. Il est vraiment très heureux que Varun soit de la partie. « Merci ! » dit il en prenant la pivoine. Il marchait justement vers la boutique de la fleuriste de Peonia pour acheter la pivoine voire le bouquet de fleurs pour la princesse disparue. « Oh mon dieu ! Toi, Varun, tu ne passes pas tous tes mois d'octobre ici à faire la fête !? Je suis vraiment déçu. » fait il semblant d'être totalement choqué de l'annonce de son ami avant de rire. Il ne passe jamais toutes ses soirées du mois d'octobre dans les parages mais c'est vrai que ça fait quelques années maintenant que Leandro tient vraiment à y faire un saut, ne serait ce qu'une fois. « Ca va et toi, alors ? Je suis content de te voir Mr le ministre ! » le taquine t il en glissant la pivoine dans la poche de son jeans. Cela fait quelques jours ou semaines qu'ils ne se sont pas vus. Il trouve ça beaucoup plus simple voire drôle de faire porter le chapeau au psychologue plutôt qu'à lui. « On boit un truc ? C'est moi qui paie la première tournée. » dit il déjà en train de tourner sur lui même à la recherche de l'unique stand de nourriture. « N'oublie pas de m'accorder ta première danse. » Il rit de sa bêtise avant de l'entrainer vers la queue de touristes et d'habitants qui ont soif ou faim qu'eux.  





« en construction. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
{ CÉLÉBRONS LA PRINCESSE } Empty
# Sujet: Re: { CÉLÉBRONS LA PRINCESSE } ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- { CÉLÉBRONS LA PRINCESSE } -
Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Peonia Città :: Rues du village
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut