Daina | Un nouveau colocataire

Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -40%
-40% GARNIER Ma routine ultra doux avocat karité
Voir le deal
8.99 €

 

- Daina | Un nouveau colocataire -

Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Peonia Città :: Résidences :: Via Stelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Tomi LesothoLa pomme, fruit libéré
Tomi Lesotho
https://www.ciao-vecchio.com/t9206-tomi-lesotho#298814 https://www.ciao-vecchio.com/t9209-tomi-o-32-ans-o-chirurgien-cardio-vasculaire#298825
ID : Sandrine
Pronom : Elle
Faceclaim : Trevante Rhodes ©artacide
Style RP : Pronoms RP : j'écris en Il. Flashback : non. RPs hot : avant/après. Pas le pendant. Longueur : sans pression. Autre : je ne lis pas le "Tu" qui m'est trop intrusif et je n'aime pas qu'on c/c mes dialogues dans les RP. Je n'écris plus avec les hommes que je ne connais pas.
Thème·s abordé·s : automutilation, tentative de suicide, violences sexuelles.
Messages : 54 Âge : 32 ans.
Métier : chirurgien cardio-vasculaire.
Daina | Un nouveau colocataire Empty
# Sujet: Daina | Un nouveau colocataire ( le Mer 6 Oct - 22:39 )
Revenir en haut Aller en bas
Daina VeraciLa pomme, fruit libéré
Daina Veraci
https://www.ciao-vecchio.com/t8592-daina-veraci https://www.ciao-vecchio.com/t8679-daina-o-30-ans-o-caissiere#290135
ID : Cilaos
Pronom : Elle
Faceclaim : Denise Mercedes ; bébé
Style RP : Pronoms RP : Elle
Flashback : Oui
RPs hot : avant/après. Pas le pendant.
Longueur :sans pression.

Sujets sensibles : .grossophobie
Thème·s abordé·s : grossophobie, deuil
Messages : 663 Daina | Un nouveau colocataire Haribo-doigt-d-honneur
Âge : 30 ans
Métier : Caissière
Daina | Un nouveau colocataire Empty
# Sujet: Re: Daina | Un nouveau colocataire ( le Ven 8 Oct - 23:46 )
Daina s’était peut-être un peu trop étendue au téléphone. Mais ça avait été plus fort qu’elle. Elle était dans une merde pas possible et pour une fois qu’on lui donnait l’occasion de s’exprimer sur ce sujet elle n’y était pas allée de main morte. Au bout de cinq minutes lorsqu’elle se rendit compte qu’elle était la seule à parler, elle recentra la conversation en ponctuant par des questions pour être sûre qu’on l’écoutait. Elle n’avait pas prévu de se chercher un colocataire aussi rapidement mais force était de constater que son maigre salaire ne suffirait jamais à couvrir toutes les charges. Elle voulait avoir le loisir de payer son loyer, ses factures et pouvoir se commander Uber eats sans qu’elle n’ait besoin de transpirer à grosses gouttes à chaque fois qu’elle essayait de faire passer sa carte. Et comme la jeune femme avait le « on ne vit qu’une fois » très facile…

Elle avait passé toute la journée à faire le ménage et à préparer la maison pour une éventuelle visite. Elle disait éventuelle parce qu’un imprévu était très vite arrivé et peut-être qu’au dernier moment, elle se retrouverait sans potentiel colocataire. On lui avait déjà fait le coup cette semaine mais elle ne voulait pas se décourager et pensait qu’en envoyait de bonnes ondes vers l’univers, l’univers le lui rendrait. Après son ménage elle sauta dans la douche et se prépara afin d’être la plus présentable possible. Pour l’occasion, Daina s’était même habillée en vert, couleur de l’espoir. Cette fois ce serait la bonne. En attendant que l’heure passe, elle se posa devant la télé même si toute son attention était portée sur son téléphone. A l’affut du moindre message de désistement, elle fixait l’heure qui ne passait pas assez vite à son goût. Et chaque notification qu’elle recevait suffisait à la mettre en stress. Mais ce n’était jamais rien de bien intéressant. Ou bien des numéros bizarres l’appelaient pour essayer de faire du démarchage ou alors ses proches lui envoyaient des messages qu’elle préférait laisser de côté. Elle n’avait envie de parler à personne et voulait juste terminer la journée avec un colocataire prêt à emménager. A force d’attendre et de ne rien faire, la fatigue du ménage commence à se faire sentir sur la brunette qui commençait à s’assoupir avec la télé en fond. Quelques coups secs sur la porte la firent sursauter. Son cœur avait démarré en pétarade dans sa poitrine au point qu’elle en perde même un peu l’équilibre. Est-ce qu’elle avait dormi ? Si oui, longtemps ? Est-ce qu’elle était présentable ? Est-ce qu’elle avait bavé ? Ca lui arrivait parfois mais si c’était celui qui venait pour l’annonce passée, elle ne voulait pas lui donner une mauvaise impression. La jeune femme pris quelques secondes pour se recentrer et alla jusqu’à la porte. Elle enfila les premières choses qui lui passèrent sous la main à savoir ses chaussons en éléphants et alla ouvrir.

D’un geste lent qu’elle voulait donner l’air de maîtriser, Daina ouvrit la porte avec un petit sourire aux lèvres mais les sourcils tout de même froncés. Elle ne savait pas vraiment qui était derrière la porte et ne voulait pas non plus sourire à n’importe qui. Elle ne voulait pas donner de noms mais certain.e.s dans ce village ne méritaient même pas son sourire. « Bonjour, vous êtes… » Ses sourcils se défroncèrent et son sourire peina à rester étiré en voyant face à elle un homme qui la surplombait de sa hauteur. Sa beauté frappa Daina. Elle n’aimait pas que le physique attirant de cet homme soit la première chose qu’elle remarqua chez lui. Mais en même temps… Elle déglutit avec difficulté avant de se reprendre. « Vous êtes là pour l’annonce, c’est ça ? » Elle passa une main dans ses cheveux pour cacher sa nervosité. « Je vous en prie, entrez. » Elle se décala pour le laisser passer, son regard avait commencé à fuir le sien. Il ne fallait pas qu’elle le regarde droit dans les yeux au risque de rester figer. C’était la technique qu’elle comptait adopter.


Mariti subsidiis nobilitas virginis cum et patris et filia liberis pauperis Valerius amicorum filia erubesceret adultae diuturnum causa amicorum cum alitur Reguli Reguli nobilitas patris liberis.


Dernière édition par Daina Veraci le Lun 11 Oct - 21:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tomi LesothoLa pomme, fruit libéré
Tomi Lesotho
https://www.ciao-vecchio.com/t9206-tomi-lesotho#298814 https://www.ciao-vecchio.com/t9209-tomi-o-32-ans-o-chirurgien-cardio-vasculaire#298825
ID : Sandrine
Pronom : Elle
Faceclaim : Trevante Rhodes ©artacide
Style RP : Pronoms RP : j'écris en Il. Flashback : non. RPs hot : avant/après. Pas le pendant. Longueur : sans pression. Autre : je ne lis pas le "Tu" qui m'est trop intrusif et je n'aime pas qu'on c/c mes dialogues dans les RP. Je n'écris plus avec les hommes que je ne connais pas.
Thème·s abordé·s : automutilation, tentative de suicide, violences sexuelles.
Messages : 54 Âge : 32 ans.
Métier : chirurgien cardio-vasculaire.
Daina | Un nouveau colocataire Empty
# Sujet: Re: Daina | Un nouveau colocataire ( le Dim 10 Oct - 13:22 )
Revenir en haut Aller en bas
Daina VeraciLa pomme, fruit libéré
Daina Veraci
https://www.ciao-vecchio.com/t8592-daina-veraci https://www.ciao-vecchio.com/t8679-daina-o-30-ans-o-caissiere#290135
ID : Cilaos
Pronom : Elle
Faceclaim : Denise Mercedes ; bébé
Style RP : Pronoms RP : Elle
Flashback : Oui
RPs hot : avant/après. Pas le pendant.
Longueur :sans pression.

Sujets sensibles : .grossophobie
Thème·s abordé·s : grossophobie, deuil
Messages : 663 Daina | Un nouveau colocataire Haribo-doigt-d-honneur
Âge : 30 ans
Métier : Caissière
Daina | Un nouveau colocataire Empty
# Sujet: Re: Daina | Un nouveau colocataire ( le Lun 11 Oct - 21:52 )
Il avait l’air confiant et plutôt sûr de lui tandis que Daina continuait à fuir son regard et essayer de le dévisager le moins possible. Ca ne se faisait pas. Etait-ce une bonne chose qu’il se croit déjà vivre là ? Certes, la jeune femme avait besoin de cette aide financière mais quand même… Tandis qu’elle regardait le sol, elle croisa le regard de ses chaussons éléphants. Peut-être qu’elle aurait dû les changer pour mettre quelque chose de moins… confortable ? Les sourcils légèrement froncés, elle se contenta de lever les yeux en se mettant légèrement sur ses talons pour que les trompes des éléphants se touchent. Non. Elle était chez elle et peu importe qui se présenterait, elle tenait à être un minimum à l’aise lorsqu’elle n’avait pas besoin d’être présentable. Elle ne l’avait pas reçu en pyjama et c’était déjà une petite victoire en soi pour Daina. « Ah ? Ca ne m’étonne pas d’elle. » La jeune femme n’était pas entrée dans les détails lorsqu’elle lui raconta le reste de la conversation mais elle se doutait bien qu’elle avait dû demander quelque chose comme : quelle serait la chose que vous sauverez en premier s’il  y avait un feu ou si vous deviez fuir un tueur en série. Pour Daina ce serait son sac et ses chaussons qui la tiendraient au moins au chaud dans les rues froides de Naples tandis qu’elle fuyait. « Par les temps qui courent, il faut se montrer prudent. » Elle haussa les épaules d’une façon détachée bien qu’elle le pensait vraiment. La jeune femme avait entendu les histoires sordides qui se passaient en ville en ce moment. Un tueur en série qui avait fait pas mal de victimes dont les dernier.ère.s se retrouvaient à l’hôpital après un jeu de course poursuite malsaine. Et un autre qui avait l’air de toujours courir… Ce n’était peut-être pas plus mal qu’elle ait décidé d’emménager dans ce petit village qui avait l’air à l’abri des scandales et des histoires de meurtres depuis des années.

Tandis qu’elle se perdait dans ses pensées, elle observait le jeune homme découvrir l’endroit. Est-ce qu’elle devait intervenir pour présenter les lieux ? Elle n’en savait pas plus sur l’histoire de la maison, elle savait juste qu’elle y habitait. Et lui aussi visiblement vu comment il avait l’air de prendre ses airs. Elle lui avait emboité le pas jusqu’au canapé et retint un petit cri en le voyant s’asseoir sur le canapé. Les doigts sur la bouche comme pour la couvrir, elle essayait toujours de ne pas croiser son regard mais Daina arrivait à sentir ses yeux sur elle. Et ça la décontenançait. Est-ce qu’il avait un problème ? Ou peut-être faisait-il partie de ces personnes qui devaient absolument regarder dans les yeux pour avoir une conversation ? Elle allait devoir se mettre à porter des lunettes de soleil chez elle pour qu’il arrête de la regarder comme ça ? « Euh bah… » Surprise de l’entendre la tutoyer, elle se racla doucement la gorge alors qu’elle était venue se mettre debout à côté de lui, au bord du canapé. « J’ai pas de critères ni de règles. » Du moins elle ne pensait pas en avoir. « Mais vous…enfin tu…Euh, vous… avez pas d’autres questions ? Sur le loyer ? Ou je sais pas trop… » Il était bizarre. Elle tourna la tête dans sa direction furtivement et croisa son regard le temps d’un instant. Elle essaya de soutenir son regard avant de le diriger sur la télé au bout de quelques secondes. Daina n’avait pas le luxe de ne pas accepter qu’il s’installe parce qu’elle trouvait qu’il faisait déjà un peu trop comme s’il était chez lui. Après tout…tant mieux non ? Dans un soupir, elle croisa ses bras sur sa poitrine avant de prendre la parole. « Je cuisine pas ou alors que très rarement, j’ai pas la patience. Donc si vous avez faim, c’est pas moi qui vais vous nourrir. » Critère : qu’il sache s’en sortir dans une cuisine. « Ou alors, très rarement. » Rajouta tout de même Daina le regard toujours fixé vers l’écran. « Et j’aime pas qu’on me fixe, autant prendre une photo ça durera plus longtemps. »


Mariti subsidiis nobilitas virginis cum et patris et filia liberis pauperis Valerius amicorum filia erubesceret adultae diuturnum causa amicorum cum alitur Reguli Reguli nobilitas patris liberis.
Revenir en haut Aller en bas
Tomi LesothoLa pomme, fruit libéré
Tomi Lesotho
https://www.ciao-vecchio.com/t9206-tomi-lesotho#298814 https://www.ciao-vecchio.com/t9209-tomi-o-32-ans-o-chirurgien-cardio-vasculaire#298825
ID : Sandrine
Pronom : Elle
Faceclaim : Trevante Rhodes ©artacide
Style RP : Pronoms RP : j'écris en Il. Flashback : non. RPs hot : avant/après. Pas le pendant. Longueur : sans pression. Autre : je ne lis pas le "Tu" qui m'est trop intrusif et je n'aime pas qu'on c/c mes dialogues dans les RP. Je n'écris plus avec les hommes que je ne connais pas.
Thème·s abordé·s : automutilation, tentative de suicide, violences sexuelles.
Messages : 54 Âge : 32 ans.
Métier : chirurgien cardio-vasculaire.
Daina | Un nouveau colocataire Empty
# Sujet: Re: Daina | Un nouveau colocataire ( le Mar 12 Oct - 15:18 )


Revenir en haut Aller en bas
Daina VeraciLa pomme, fruit libéré
Daina Veraci
https://www.ciao-vecchio.com/t8592-daina-veraci https://www.ciao-vecchio.com/t8679-daina-o-30-ans-o-caissiere#290135
ID : Cilaos
Pronom : Elle
Faceclaim : Denise Mercedes ; bébé
Style RP : Pronoms RP : Elle
Flashback : Oui
RPs hot : avant/après. Pas le pendant.
Longueur :sans pression.

Sujets sensibles : .grossophobie
Thème·s abordé·s : grossophobie, deuil
Messages : 663 Daina | Un nouveau colocataire Haribo-doigt-d-honneur
Âge : 30 ans
Métier : Caissière
Daina | Un nouveau colocataire Empty
# Sujet: Re: Daina | Un nouveau colocataire ( le Jeu 14 Oct - 18:42 )
« Un compte commun ? » Daina leva les sourcils. C’était une proposition qu’elle n’avait jamais envisagé. Et pourquoi elle l’aurait fait ? Malgré l’urgence de la situation elle ne s’attendait à ce qu’elle trouve un colocataire le jour même. Et encore moins quelqu’un qui serait si… avenant. Iels ne se connaissaient pas vraiment alors un compte commun c’était risqué. Ca se trouve c’était un voleur et il attendait juste qu’elle lui donne ses codes pour s’enfuir et ne jamais revenir. Ce ne serait pas la première fois que se passe ce genre de choses. Pas à elle, mais elle avait parcouru un peu les pages de recherches de colocations et elle ne comptait même plus le nombre d’histoires sur lesquels elle était tombée. « Chèque ça me va. » Ne nous emballons pas.

Le regard tourné vers le poste de télévision, Daina avait trouvé quoi lui répondre à ses règles et critères. Elle ne cuisinait que très rarement et elle était plutôt douée lorsqu’elle s’y mettait vraiment. Mais à chaque fois, cuisiner lui prenait tellement de temps qu’elle finissait par ne plus avoir assez faim pour savourer son plat et ça la frustrait. Alors elle improvisait et vivait au jour le jour. « Ca m’arrive. » Elle haussa les épaules. Même si elle avait le « commander » très facile, la jeune femme n’oubliait pas les longues minutes de marches rien que pour rejoindre sa voiture. Et cette pensée l’obligeait souvent à mettre de l’eau à bouillir pour manger des pâtes au lieu de varier ses plaisirs. « Pourquoi ? Vous pouvez pas vous empêcher de fixer les gens ? » Un court instant, elle avait tourné la tête dans sa direction en n’arquant qu’un sourcil. Il avait un problème ? Pourquoi ce besoin de fixer les gens de la sorte ? Lorsqu’on parle avec quelqu’un d’accord. Et encore, Daina n’aimait pas trop qu’on la regarde même lorsqu’elle prenait la parole. Mais lui… Elle n’avait pas dit grand-chose qu’il s’était amusé à la fixer au point de la gêner.

Il trouva un nouveau moyen de la faire rougir lorsqu’il se leva pour la surplomber de tout son long. Ses bras croisés étaient retombés le long de son corps alors qu’elle essayait de soutenir son regard pour ne pas se laisser faire. Elle déglutit difficilement, n’appréciant pas vraiment ce qu’il provoquait chez elle. « Oui c’est… c’est ça. » Merde. Elle venait de se rendre compte qu’elle avait oublié de demander son prénom. Son amie le lui avait dit mais elle avait oublié et même, elle aurait dû vérifier son identité au départ. « Euh, d’accord… » L’atmosphère avait changé. Les jambes de Daina tremblaient légèrement parce que l’énergie que lui renvoyait le jeune homme la perturbait. Mais elle ne le reconnaîtrait jamais et mettrait ça sur le compte de la faim si on lui posait la question. Oui voilà. Elle avait juste faim et n’avait pas encore déjeuné. « Jusque là ça tombe sous le sens. » Répondit la caissière qui venait de regagner un peu de contenance en faisant un pas en arrière pour qu’elle puisse mieux le voir sans pour autant lâcher son regard. « Je fais pas de fêtes. » Au moins c’était clair, net et précis. Et si elle en faisait – ce qui était rare – elle faisait en sorte que ce soit en petit comité et que tout reste bien sous contrôle. Il n’avait pas à s’en faire pour ça. Est-ce que elle, le devait… ? « Et vous ? Je vais avoir le plaisir de voir mon salon envahit tous les samedis soirs ? » La confiance qu’elle laissait paraître en posant cette question l’épata elle-même.

« Nous ? Quel nous ?» Elle répéta ce mot, incrédule. Il y avait un « nous » pour devoir en parler ? A nouveau, son regard parla plus fort que les questions qui tournaient dans sa tête. Face à sa réponse, elle lâcha un rire nerveux avant de baisser les yeux en secouant doucement la tête. Il n’en ratait vraiment pas une. En sentant son regard sur elle, Daina commença à rougir mais elle ne venait pas lui donner ce plaisir. « Finalement j’ai un critère pour que cette colocation se passe bien. Et c’est sûrement la plus importante. Evitez de tomber amoureux de moi. » Sur ces mots, elle leva la tête et planta son regard dans le sien. Elle sentait qu’il faisait exprès de la dévisager de la sorte et même si elle n’appréciait pas vraiment ça, elle se disait que ce serait peut-être mieux que d’avoir un colocataire qui la fuyait comme la peste, non ? Puis bon, elle avait besoin de l’argent sur tout. « Et je sais que ce sera très difficile mais bon. C’est pour ça que je ne cuisinerai jamais pour toi… » Premier tutoiement. Iels étaient parti.e.s pour vivre ensemble alors autant commencer. « Ma cuisine enchante les hommes et les font tomber raide dingue. » Ce n’était pas prouvé mais ça, il n’avait pas à le savoir. Elle le regarda encore quelques instants avant de tourner les yeux vers le poste de télévision qui jouait toujours. « Au fait comment tu t’appelles ? »


Mariti subsidiis nobilitas virginis cum et patris et filia liberis pauperis Valerius amicorum filia erubesceret adultae diuturnum causa amicorum cum alitur Reguli Reguli nobilitas patris liberis.


Dernière édition par Daina Veraci le Lun 25 Oct - 19:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tomi LesothoLa pomme, fruit libéré
Tomi Lesotho
https://www.ciao-vecchio.com/t9206-tomi-lesotho#298814 https://www.ciao-vecchio.com/t9209-tomi-o-32-ans-o-chirurgien-cardio-vasculaire#298825
ID : Sandrine
Pronom : Elle
Faceclaim : Trevante Rhodes ©artacide
Style RP : Pronoms RP : j'écris en Il. Flashback : non. RPs hot : avant/après. Pas le pendant. Longueur : sans pression. Autre : je ne lis pas le "Tu" qui m'est trop intrusif et je n'aime pas qu'on c/c mes dialogues dans les RP. Je n'écris plus avec les hommes que je ne connais pas.
Thème·s abordé·s : automutilation, tentative de suicide, violences sexuelles.
Messages : 54 Âge : 32 ans.
Métier : chirurgien cardio-vasculaire.
Daina | Un nouveau colocataire Empty
# Sujet: Re: Daina | Un nouveau colocataire ( le Sam 16 Oct - 23:47 )


Revenir en haut Aller en bas
Daina VeraciLa pomme, fruit libéré
Daina Veraci
https://www.ciao-vecchio.com/t8592-daina-veraci https://www.ciao-vecchio.com/t8679-daina-o-30-ans-o-caissiere#290135
ID : Cilaos
Pronom : Elle
Faceclaim : Denise Mercedes ; bébé
Style RP : Pronoms RP : Elle
Flashback : Oui
RPs hot : avant/après. Pas le pendant.
Longueur :sans pression.

Sujets sensibles : .grossophobie
Thème·s abordé·s : grossophobie, deuil
Messages : 663 Daina | Un nouveau colocataire Haribo-doigt-d-honneur
Âge : 30 ans
Métier : Caissière
Daina | Un nouveau colocataire Empty
# Sujet: Re: Daina | Un nouveau colocataire ( le Lun 25 Oct - 19:00 )
Daina ouvrit la bouche prête à lui répondre avant de la refermer. Elle n’avait pas à se justifier auprès de lui. Et elle n’était pas ennuyante. Elle avait juste une personnalité discrète lorsqu’on ne la connaissait pas et n’aimait pas vraiment recevoir chez elle. Sauf peut-être une fois de temps en temps mais ce n’était pas de sa faute si elle préférait le calme de son chez soi à la compagnie des gens. Une fois, il lui est même arrivé d’appeler la police pour tapage nocturne à sa propre fête parce que les invités ne débarrassaient pas le plancher assez vite. Une anecdote qu’elle comptait bien garder pour elle pour le moment. Elle poussa un simple soupir et s’intéressa au jeune homme et à ses habitudes à lui.

- Malin, commenta la jeune femme. Une alternative qu’elle n’avait pas vraiment envisagée. Et de toute façon, elle n’aimait pas assez les gens pour organiser quoi que ce soit. Que ce soit chez elle ou en extérieur. Oui je vois. C’est la même chose pour moi si jamais j’invite des gens. Même si je suis ennuyante, je trouve des gens avec qui m’ennuyer. Elle haussa les épaules d’un air détaché alors que son regard continuait d’être attiré par l’écran qui jouait un programme qu’elle ne connaissait pas. Mais ce n’était pas le moment pour elle de changer de chaîne alors qu’elle se servait de l’écran uniquement pour éviter de croiser le regard du jeune homme, et garder un minimum de contenance.

La situation semblait tellement irréelle pour Daina qui ne comprenait pas vraiment ce qu’il passait. De base, elle cherchait juste quelqu’un qui aurait pu l’aider à payer la moitié de son loyer et au final, ça parlait d’un « nous » alors qu’il n’avait même pas encore posé officiellement bagages. Prenant une profonde inspiration, la jeune femme cita un de ses critères qu’elle venait tout juste d’inventer puisque visiblement il fallait poser des bases dès le début. Avec le peu de confiance qu’elle avait pu récupérer, elle soutint son regard et lui annonça la couleur. En toute honnêteté, Daina ne savait pas s’il avait dit ça pour plaisanter ou s’il était vraiment sérieux mais elle avait utilisé le même ton que lui et espérait que ses joues qu’elle sentait rosir ne la trahiraient pas trop.

- Crois ce que tu veux, elle haussa les épaules avec un sourire au coin des lèvres qui se voulait malicieux. Au moins tu sais pourquoi tu ne goûteras jamais à ma cuisine. J’ai pas envie de prendre le risque que, enfin tu vois… Son regard croisa un instant le sien avant de se détourner à nouveau pour se concentrer à nouveau sur l’écran. Sa cuisine était beaucoup trop personnelle pour qu’elle la partage avec lui. Elle ne faisait pas autant d’efforts en cuisine pour n’importe qui.

Elle fit un pas de côté pour le laisser explorer un peu plus le logement alors qu’elle essayait de se faire discrète. La jeune femme fois lui emboîta le pas sans pour autant le coller et le regarda faire sa petite visite en restant disponible au cas où s’il avait des questions. Lorsqu’il s’approcha de sa chambre, elle se rapprocha comme pour le retenir de tourner la poignée mais fut soulagée de ne pas avoir eu à le faire.

- Ma chambre. La tienne est en face. Elle pointa du doigt une porte opposée à la sienne. Enfin, la tienne ou celle d’un autre. Son ton se voulait détaché parce qu’elle ne voulait pas qu’il pense que tout était acquis. Daina avait beau être dans l’urgence et n’allait pas lui dire non. Dans sa tête, vu comment Tomi avait déjà pris ses aises, il était évident que ce serait lui le colocataire. Mais il n’avait pas besoin de le savoir ça. Comme pour être sûre qu’il ne s’aventure pas dans sa chambre, elle se posta devant sa porte pour bloquer la poignée. Pourquoi t’as choisi Peonia Città pour t’installer ? Y a pas de loyers abordables à Naples ?  Tu fais quoi dans la vie d’ailleurs ? J’ai cru comprendre que t’étais chirurgien ou un truc comme ça ?


Mariti subsidiis nobilitas virginis cum et patris et filia liberis pauperis Valerius amicorum filia erubesceret adultae diuturnum causa amicorum cum alitur Reguli Reguli nobilitas patris liberis.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Daina | Un nouveau colocataire Empty
# Sujet: Re: Daina | Un nouveau colocataire ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Daina | Un nouveau colocataire -
Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Peonia Città :: Résidences :: Via Stelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut