Hippolyte || Bon appétit.

Revenir en haut
Aller en bas


 

- Hippolyte || Bon appétit. -

Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Chiaia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Vasco SoleLa myrtille, fruit obscure
Vasco Sole
https://www.ciao-vecchio.com/t8160-vasco-sole https://www.ciao-vecchio.com/t8215-vasco-o-37-ans-o-professeur-des-ecoles
ID : Cilaos
Pronom : Elle
Faceclaim : Aditya Roy Kapur, ealitya + gif de profil : proserpine
Style RP : Pronoms RP : Elle
Flashback : Oui
RPs hot : avant/après. Pas le pendant.
Longueur :sans pression.

Sujets sensibles : //
Thème·s abordé·s : Abandon, adoption, racisme, harcèlement scolaire, deuil
Messages : 407 Hippolyte || Bon appétit.  ZibJu7q4_o
Âge : 37 ans
Métier : Professeur des écoles
Hippolyte || Bon appétit.  Empty
# Sujet: Hippolyte || Bon appétit. ( le Lun 11 Oct 2021 - 23:13 )
Ce n’était pas tout le temps que l’Indien pouvait aller au restaurant et ça, sans avoir à débourser le moindre euro. En recevant l’invitation pour deux personnes, il sauta bien entendu sur l’occasion. Il ne lui fallut pas longtemps pour se décider à inviter Hippolyte. Cela faisait bien trop longtemps qu’ils n’avaient pas passé un moment que tous les deux. Et son ami lui manquait. Ce n’était pas non plus souvent que Vasco arrivait à reconnaître lorsque ses amis lui manquaient, mais aujourd’hui c’était le cas. Il avait de la chance de ne pas avoir perdu ce dernier de vu une fois qu’ils avaient quitté le lycée. Et vu les évènements qui avaient suivi la remise de diplômes, s’éloigner aurait été compliqué. Il avait bien connu le canapé de ce dernier. Son dos ne lui en avait pas souvent remercié. Mais Vasco lui, savait qu’il lui devait une fière chandelle. Que ce soit Hippolyte ou Varun, sans eux il ne sait pas ce qu’il serait devenu.

Bien apprêté pour l’occasion, le jeune homme avait donné rendez-vous directement au restaurant à son ami pour qu’il le rejoigne. Il ne s’était pas renseigné sur la carte, souhaitant se garder la surprise. Mais il était tombé sur quelques commentaires qui ne disaient que du bien de la cuisine. Une carte surprenante. Un accueil irréprochable. Vasco voulait voir ça. Il avait fait exprès d’arriver plus tôt que l’heure convenu avec Hippolyte. De ce fait, une fois devant l’enseigne il l’attendit avec un mince sourire aux lèvres. Les gens levaient les yeux sur son passage et se demandaient sûrement ce que faisait cet inconnu à faire les cent pas devant le restaurant, mais il s’en fichait pas mal. Il comptait passer un bon moment en très bonne compagnie, et manger jusqu’à s’en faire péter l’estomac et tout ça, gratuitement. Que demande le peuple ?


Des images me reviennent comme un souvenir tendre d'une ancienne ritournelle autrefois en décembre. Je me souviens il me semble des jeux qu'on inventait ensemble. Je retrouve dans un sourire la flamme de mes souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
Hippolyte LissandroL'abricot, fruit du bonheur
Hippolyte Lissandro
https://www.ciao-vecchio.com/t8796-hippolyte-lissandro https://www.ciao-vecchio.com/t8829-hippolyte-lissandro-35-ans-enseignant-chercheur
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Sam Claflin @Doriana the Wonderwoman & ©Exodrum & @Cinderella
Style RP : Pronoms RP : Il
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Abandon, strip tease, dépression, victime de maltraitance étant enfant, cancer.
Messages : 1039 Hippolyte || Bon appétit.  0954b6cc99befd5ac495307e871076a904f3c4eb
Âge : 35 ans
Métier : Enseignant-chercheur à l'université de Naples en Psychologie, sa spécialité est l'étude des criminelles ainsi que le rapport entre l'Homme et la violence
Hippolyte || Bon appétit.  Empty
# Sujet: Re: Hippolyte || Bon appétit. ( le Jeu 14 Oct 2021 - 12:06 )
La dernière fois qu’il avait été au restaurant, c’était avec Clelia. Tellement de choses s’étaient passées depuis cet échange qu’il avait l’impression que cela faisait des mois. Hippolyte avait d’abord vu Loris, puis son ancienne petite amie faire partie de la liste des survivants du psychopathe. En plus de cela, il n’avait pas arrêté de prendre soin de Clelia : lui faisant ses courses et s’assurant qu’elle ne manquait de rien. Ce n’était pas son rôle, pas du tout même, pourtant : il le faisait. Un sms d’elle et il allait la voir pour apporter ce dont elle avait besoin. Trop bon, trop con. C’est ce qu’il se répétait en se regardant dans le miroir, mais tant pis. Il était né comme ça, il allait mourir comme ça. Il s’était fait une raison. On ne changeait pas, pas à son âge. Autant dire que la proposition de Vasco pour se retrouver au restaurant n’avait pas mis de temps à recevoir une réponse positive. Évidemment qu’il acceptait de passer du temps avec son ami !

Toujours bien habillé, il inaugurait un costume que Thomas et lui avait acheté récemment. Pensant à donner de la pâtée pour chats à celui qui miaule sous sa fenêtre depuis des semaines, il laissa également la gamelle d’eau et referma la fenêtre. Il prenait soin de lui, ce n’était pas pour autant qu’il allait le laisser rentrer. Il n’aimait pas les animaux de compagnie. Décidant de prendre le métro pour rejoindre Vasco, il regardait avec anxiété sa montre : ne supportant pas d’être en retard. C’est pour cela qu’il arrivait toujours une demi-heure en avance quand il avait classe. Hippolyte était le genre d’homme qui ne laissait rien au hasard.

Il n’eut aucun mal à reconnaître son ami qui faisait les cent pas devant le restaurant. Ce qui le fit sourire et une fois à sa portée ce dernier se transforma en rire : “Tu vas faire un trou dans le bitume si tu continues à marcher comme ça.” Une boutade, évidemment. Il ouvrit ses bras pour lui offrir une accolade : “Tu vas bientôt me faire croire que je suis en retard, que ça va faire une heure que tu attends.” Hippolyte s’arrêta de rire pour regarder sa montre : “Je suis pile à l’heure, regarde.” Il mit en évidence la preuve avant de regarder le restaurant : “La devanture à l’air sympa, tu as déjà regardé le menu ?”




Il y a une différence entre connaître le chemin et arpenter le chemin.
- Matrix, Morpheus.
Revenir en haut Aller en bas
 
- Hippolyte || Bon appétit. -
Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Chiaia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut