IAN | I wanna be alone with you (terminé)

Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment : -23%
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD ...
Voir le deal
929 €
Le Deal du moment : -23%
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD ...
Voir le deal
929 €

 

- IAN | I wanna be alone with you (terminé) -

Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Fuorigrotta
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Laoise GaleoneLe citron, fruit du mensonge
Laoise Galeone
https://www.ciao-vecchio.com/t9240-laoise-galeone
ID : Hitirere
Pronom : Elle
Faceclaim : Florence Pugh (mooningemini)
Thème·s abordé·s : maltraitance infantile ; mort ; deuil ; maladie ; maltraitance animale
Messages : 18 IAN | I wanna be alone with you (terminé) 6af14c9f88cd453e9a0a50c5c45775baae154c89
Âge : 25 ans
Style RP : Rp hot : ok selon feelings et contexte -- FB : ok -- Longueur : whatever. Dévoreuse de feels que je suis, j'aime les dramas et les liens compliqués alors hésites pas. Je joue de tout.
IAN | I wanna be alone with you (terminé) Empty
# Sujet: IAN | I wanna be alone with you (terminé) ( le Mer 3 Nov - 6:06 )
Inspiration. Expiration en latence. Des flopées d’air qui se coincent dans la gorge, incapables de se glisser entre les barrières de ses lippes. Les ongles râpent religieusement la pulpe de ses doigts. L’âme n’est pas tranquille, aux abois. Torture dans les errances d’un psyché qui déraille, qui s’oppose entre vérité et mensonge. Entre les déguisements dont elle revêt son corps, son esprit et son cœur. Les sourires déguisés, suintant de bienveillance fabriquée de toute pièce. Pourvu que le mensonge perdure. Pourvu que les vérités ne s’écaillent pas sur cette surface bouillonnante. Pour la millième fois, Laoise lisse son pantalon en jean, défait les plis qui s’y se sont greffés. Pourtant pas du genre à se formaliser de son apparence, d’avoir rien à faire de comment le commun des mortels réagit à sa dégaine mais elle lisse les plis comme elle voudrait lisser l’anxiété qui monte en elle à mesure que les mètres de goudron se font dévorés. Lisser encore et encore. Comme si un pli révéleraient la supercherie à Ian, lui donnant enfin la vue sur toutes les armes que la sauvage essaie de fabriquer de ces peurs, ces angoisses qu’elle essaie de connaître. De lui arracher sans le moindre scrupule les sources qui causeraient souffrance. Creuser à mains nues dans son être pour en extirper l’essence qui lui ferait mal. Si mal. Parce qu’elle le voudrait à genoux, Ian. A agoniser, souffrant et peiné d’un chagrin qui offrirait désespoir même au temps, vecteur de ce réconfort en sablier capricieux. Elle cadenasse les souvenirs d’un passé, avant que l’affection devienne infection. Quand il était ce point de repère dans les océans de douleurs, quand son dos était une torture trop lourde à porter seule alors à deux, c’était moins dense. Parce que tout faisait un peu moins peur quand il était là, le pan de sa blouse dans le creux de sa paume. Ressouvenances euthanasiées pour le bien de son saint plan, la rancoeur en seule ligne de conduite. Loi du Talion : lui prendre comme il lui a pris, d’un frère à du néant.

Son Uber se gare sur le parking du parc d’attraction. Le coeur s’embrouille de battement désordonnés puis parfois manquant. Elle se plaît à croire que les manqués doivent rejoindre ceux d’Ivano qui bat dieu seul sait où. Loin d’elle, ça c’est la seule certitude qu’il lui reste. Expiration saccadée alors que ça s’extirpe du véhicule, plissant son jean pour la dernière fois, mains moites contre tissu rêche pour se calmer. S’immoler dans les faux-semblants bienveillants et amicaux qu’elle cultive au formol de son désir de revanche. Ravaler la bile des ires dévastatrices, s’auréoler dans des lumières plus joviales de force et ça fait toujours bombarder son coeur de s’arracher ses sombres pour Ian mais elle n’en oublie pas les desseins manigancés. C’est l’impulsion qu’il lui faut pour conjurer les sorts, faire graver à ses lippes carnassiers le sourire des beaux jours qui n’existent finalement pas. La main quitte le tissu rêche de son jean pour héler et indiquer sa présence à Ian qu’elle vient d’apercevoir l'attendant. Retenir de quelque dents enfoncées dans la chair de sa langue le rictus mauvais qui voudrait prendre en otage son faciès. Se dépêcher à rejoindre sa compagnie quand tout son être se révulse d’être aussi proche du meurtrier de son frère. 3,2,1 … le top départ est donné : son bras s’enroule autour du sien l’emportant dans son sillon, aux impossibilités de s’arrêter dans la cadence rythmée de son pas. « Salut touaaaah ! Ca fait longtemps que tu attends ? Si c’est le cas, c’est normal, les stars se font toujours attendre » Laoise meuble les silences, prend les devants et les commandes comme pour se donner l’illusion d’avoir un contrôle sur la situation, sur les mensonges qu’elle tisse. « C’est bon j’ai ton billet avec moi » Car même si son plan est de se rapprocher au plus de lui pour sonder ses points faibles, sa fierté refuse qu’il lui paye, offre quoique ce soit, préférant toujours sortir de sa propre poche s’il le faut malgré ses revenus ô combien catastrophiques. Le tirant dans le tourbillon qu’elle devient, passer le tourniquet en fer de l’entrée, lui redonnant liberté quand pourtant ses griffes sont plantées dans son dos depuis le premier jour où elle a forcé leur rencontre. Leur retrouvaille pour le meilleur en apparence mais pour le pire surtout. Maintenant dans le parc, le regard léchant chaque attractions devant elle. Epaule contre épaule avec le meurtrier de son frère, tourner lentement son visage vers lui. « Et maintenant quoi ? » La question qui résonne souvent dans son crâne fêlé, moment après moment passé avec lui. Le regard qui se pose sur le visage d’Ian est froid, dur, pupille fustigeant quand pourtant son sourire menteur vient briser l’ambiance funèbre, fait briller un peu de soleil sur les terres désertes et arides. « Tu veux faire quoi en premier ? » Lui laisser le choix quand bientôt, elle ne le lui laissera plus. Quand elle aura récolté assez d’info pour fomenter ce plan qui le fera souffrir jusqu’à regretter d’être venu au monde.

@Ian Carson
Revenir en haut Aller en bas
Ian CarsonLa cerise, fruit de la réussite
Ian Carson
https://www.ciao-vecchio.com/t8725-ian-carson https://www.ciao-vecchio.com/t8726-ian-o-35-ans-o-medecin-generaliste-a-l-hopital
ID : Proserpine, Aurélie
Pronom : elle/iel
Faceclaim : Ben Barnes © Proserpine
Thème·s abordé·s : santé
Messages : 327 IAN | I wanna be alone with you (terminé) 960f912f3ed3cbecac80f19d080383dd
Âge : 36 ans (31/08/1985)
Métier : Titulaire en médecine interne à l'hôpital
Style RP : Pronoms RP: j'écris en il
RPs hot : Selon le feeling
Longueur : Selon l'inspiration, pas de pression

IAN | I wanna be alone with you (terminé) Empty
# Sujet: Re: IAN | I wanna be alone with you (terminé) ( le Mer 3 Nov - 7:23 )
Il n'aura pas fallu demander deux fois pour obtenir quelques jours de congé. Si Ian avait été surpris dans un premier temps, il avait très vite compris que sa présence à l'hôpital n'était pas indispensable, voire plus la bienvenue à mesure que l'étau se resserrait autour de lui. Il y a encore un an, il fallait batailler pendant des semaines pour ne serait-ce que pour obtenir deux jours de repos consécutifs. Les chambres ne désemplissaient pas, jamais d'ailleurs, il était donc inconcevable qu'un médecin comme lui, titulaire depuis peu au final, s'absente deux jours. Les choses avaient apparemment changé. Le souhait de prendre trois jours est exaucé alors qu'il a été à peine formulé. S'il en avait été ravi au début, il se sentait maintenant mis à l'écart. Et à juste titre, du moins pour celleux qui ne savaient rien, c'est-à-dire tout le monde. Ian contre le reste du monde, c'était le titre du biopic que l'on pourrait faire sur sa personne. Le premier jour passé à ruminer dans son canapé, l'anglais décide de prendre les choses en main et de passer le reste de ses congés dans la bonne humeur. Après quelques courses qui lui font voir autre chose que les murs de son appartement, il s'y terre de nouveau, la morosité encore plus pesante. Il en était même rendu à espérer que Garrett ou Lilith débarquent, mais iels squattaient toujours lorsqu'il s'y attendait le moins, il ne fallait donc pas compter dessus. De nature active et volubile, Ian se dit que ces jours de repos tombaient au mauvais moment, n'ayant pas l'impression d'en profiter jusqu'à ce qu'un message change la donne. Laoise lui proposait une excursion au parc d'attractions et Ian n'attend pas très longtemps pour sauter sur l'occasion, donnant une réponse plus que positive. Bien décidé à déjouer cet ennui qui le prenait en tenaille, le médecin avait également très envie de revoir la jeune femme qui lui faisait toujours oublier, d'une façon ou d'une autre, ce qui tournait en boucle dans son esprit. Sa spontanéité avait un pouvoir étrange sur lui, à tel point qu'il la rechercherait presque. Elle l'embarquait avec elle tel un maelström qui engloutissait tout ce qui se trouvait autour et Ian n'était plus tellement à ça près et il ne croyait pas si bien dire.

L'optique de cette sortie le remet d'aplomb, un sourire de hâte s'étend sur son visage alors qu'il sort de la voiture, parcourant déjà la foule des yeux à la recherche de la jeune femme. Laoise était presque sortie de nulle part après toutes ces années et s'il ne l'avait pas connue il y a cinq ans de cela, Ian aurait trouvé cela bizarre. Mais avec ce qu'iels avaient partagé -à modeste échelle-, après son accident, il n'était presque pas surpris et l'avait accueilli dans sa vie avec plaisir. Le hasard faisait tristement bien les choses, car c'était au moment où il avait le plus besoin de s'évader que la blonde apparaissait. La crédulité. Les mains dans les poches, pour les protéger du froid, Ian attend sagement près de l'entrée. Les minutes passent, de longues minutes qu'il passe sur l'écran de son smartphone comme n'importe qui dans sa situation désormais. Il jette un œil sur le dernier message, espérant ne pas s'être trompé d'heure, mais il avait été parfaitement ponctuel. Puis il la voit au loin et de nouveau, un sourire s'installe sur ses lippes alors qu'il la regarde s'approcher. Il ne s'étonne même pas de la voir enrouler son bras autour du sien et ne fait rien pour l'en empêcher. « Salut ! Non, je viens juste d'arriver, pas de chance pour toi ! » Il n'allait certainement pas lui dire qu'il avait poireauté pendant une demi-heure, même s'il pouvait et lui faire des reproches sur sa ponctualité, mais il n'en avait pas envie, il voulait juste profiter du moment à venir. « Merci... je suppose ? » Pas tellement habitué à ce qu'on lui paye quelque chose, encore moins une femme, il laissait couler, sa fierté de toute manière intacte. Iels avancent tranquillement en direction de l'entrée, côte à côte, le médecin a déjà l'esprit dans les attractions qui, il l'espérait, allaient lui retourner la tête et possiblement lui faire oublier ses soucis. « Hmm ? » Elle le sort de ses pensées alors qu'il tourne la tête vers elle et se heurte à ce regard qui pourrait en déstabiliser plus d'un.e, mais il ne s'en formalise pas longtemps, il l'avait connu dans des moments plus durs encore. « Quelque chose qui bouge bien ? Je n’ai pas encore mangé donc il faut en profiter et je t'avoue que j'ai besoin d'être secoué dans tous les sens. » Il penche la tête sur le côté avant de faire une légère grimace. « Façon de parler bien entendu, ne va pas t'imaginer des choses. » Il l'en croyait capable. « Ça ! » De son bras libre, il lui pointe du doigt une attraction visible de l'extérieur du parc, une espèce de bras articulé qui bougeait dans tous les sens et d'où on entendait le public hurler de là où iels étaient. « A moins que ce soit trop pour toi et que tu veuilles aller sur le carrousel pour enfants ? » Petit sourire taquin sur le coin des lèvres, Ian la savait intrépide et connaissait déjà sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
 
- IAN | I wanna be alone with you (terminé) -
Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Fuorigrotta
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
 Sujets similaires
-
» Athenais || Girls just wanna have fun
» (terminé) Athenais || Hello, is it me you're looking for.
» [Terminé] Dante || And I need you...
» (terminé) C'est qui Agatha ? // Ugo
» [Terminé] Thomas | Pas si discret que ça