[Syjad] Douce France

Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment :
Soldes chez LACOSTE : jusqu’à 50% de ...
Voir le deal

 

- [Syjad] Douce France -

Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Le reste du monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Louise BellecourL'abricot, fruit du bonheur
Louise Bellecour
https://www.ciao-vecchio.com/t5572-louise-nobody-puts-baby-in-a- https://www.ciao-vecchio.com/t5608-louise-sweet-dreams-are-made-of-this
ID : BW, Marie
Pronom : Elle
Faceclaim : Sarah Gadon @visenya-den
Style RP : Pronoms RP : Elle/Louise
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant et après tant qu'on en discute ensemble
Longueur : Cela dépend des sujets, je m'adapte facilement. Aucune pression

Thème·s abordé·s : Pression familiale
Messages : 695 [Syjad] Douce France 858f0fc94394acfb4275aea9a6763434ca6df304
Âge : 33 printemps (17/12/86)
Métier : Ancienne danseuse étoile, elle a tout laissé tomber pour s'acheter un fond de commerce et faire son petit salon de thé.
[Syjad] Douce France Empty
# Sujet: [Syjad] Douce France ( le Mer 24 Nov 2021 - 14:48 )
Douce France
@Syjad Rahotep & Louise Bellecour
C’est dans les rues pavées de la Capitale Française que Louise avait fait ses premiers pas, accompagnée de sa gouvernante au grand cœur. Et même si l’ancienne danseuse avait aimé cette femme comme sa propre mère, elle ne voulait pas répéter ce schémas avec son fils. Non, si elle avait eu un enfant, c’était pour passer du temps à ses côtés et le voir évoluer de ses propres yeux et non à travers les clichés d’une gouvernante. C’est donc naturellement que la blonde avait fermé le salon de thé durant 5 jours afin de partir pour leurs premières vacances en famille : dans la ville de son enfance. Louise avait de merveilleux souvenirs des promenades au jardin des tuileries, des escapades sur la butte Montmartre où les artistes animent les rues de leurs accordéons. Le temps automnale ne la dérangeait pas, au contraire, et c’est paré de son plus radieux sourire que la blonde sortit de la salle de bain de la chambre d’hôtel qu’elle avait réservé pour l’occasion. Ce séjour avait été une surprise pour Syjad jusqu’au dernier moment. Elle lui avait simplement demandé de prendre quelques jours de repos afin de passer du temps en famille. La Française enfila son bonnet avant de regarder son compagnon de vie «  J’ai tellement de choses à te montrer ! » Elle était heureuse d’être ici, chose qu’elle ne pouvait cacher. Syjad connaissait la ville mais pas à travers les yeux de la blonde, et cela ferait toute la différence. « J’ai mis des gants et un bonnet pour Maël si tu veux bien lui enfiler avant de sortir, il risque de faire un peu froid pour lui » Elle vérifiait d’ailleurs le contenu du sac à langer pour être certaine de ne rien oublier pour la journée. Maël dormirait dans la poussette. « J’ai pensé qu’on pouvait aller au jardin des plantes, qu’en penses-tu ? Il y a le musée d’histoire naturelle juste à côté si on veut aller un peu à l’intérieur pour le déjeuner » Elle sourit « Il faut commencer à éduquer ce jeune homme tu ne crois pas ? » Elle rigolait bien sûr, même si elle pensait que ce genre d’endroit était bénéfique pour l’enfant.

Fin prête, et le bébé chaudement installé dans la poussettes, Louise ouvrit la porte de la chambre après avoir volé un baiser à son homme. « On peut y aller à pieds, ça prendra à peine 20minutes d’ici. Ce sera plus agréable que le métro ou le bus » Puis elle ne se lassait jamais de marcher dans les rues de cette ville.

code by exordium.




Million dreams

≈ Sometimes, life gives you a second chance

Revenir en haut Aller en bas
Syjad RahotepL'abricot, fruit du bonheur
Syjad Rahotep
https://www.ciao-vecchio.com/t5800-une-bonne-bibliotheque-est-le https://www.ciao-vecchio.com/t5812-syjad-suis-ton-coeur-aussi-longtemps-que-tu-vis#183480
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Mena Massoud @Longanis + littlewolf
Style RP : Pronoms RP : Il
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Ethique vegan.
Messages : 845 [Syjad] Douce France Tumblr_ps9nx7ps2M1y0ry57o1_540
Âge : 35 ans
Métier : Traducteur pour l’ambassade Egyptienne de Rome et le consulat Egyptien de Milan.
[Syjad] Douce France Empty
# Sujet: Re: [Syjad] Douce France ( le Ven 31 Déc 2021 - 21:18 )
Syjad avait posé des jours de congé pour aller en France avec Louise et leur fils. Il devait connaître ses origines maternelles comme il devrait aller au Caire rencontrer sa famille paternelle. Ils étaient déjà tous gagas de ce bébé métisse aux yeux bleus. Le plus beau des petits garçons selon les dires du père qui était complètement sous le charme de cette union parfaite entre la femme de sa vie et lui. Il n’aurait pas pu demander mieux et plus belle preuve d’amour. Enfin… Il ne savait pas où ils allaient. Jusqu’au dernier moment, Louise avait gardé le secret. Lui qui n’aimait pas les cachotteries, avait apprécié la surprise. “Je suis certain que j’ai avec moi le meilleur des guides. Si ce n’est pas le meilleur, le plus joli.” Syjad sourit et prit les affaires pour habiller Maël qui souriait presque tout le temps. Il avait définitivement pris de leur caractère calme et posé. Ce bébé était déjà un charmeur. “C’est une excellente idée.” Dit-il en embrassant les joues de l’enfant qui rigolait. “On sera mieux sans la poussette, cela ne me dérange pas de le porter : il pourra tout voir au moins.” Syjad était bien trop heureux de pouvoir avoir leur fils contre lui à la moindre occasion. “C’est Tobias qui sera heureux d’entendre ça ! On enverra une photo à Safiya tout à l’heure.” Le traducteur répondit au baiser. Il la tenait au courant évidemment. Les deux étant pris par leur travail en ce moment. Louise installa Maël dans la poussette, mais Syjad le sauva de cette dernière. “Avec papa !” Il rigola et accrocha le porte-bébé correctement pour que le garçon puisse voir le monde qui l’entoure. “Tu es bien une fille de la ville.” Il la taquinait évidemment. Il laissa Louise fermer la porte de leur chambre et prit les marches : commençant dès maintenant à faire grimper le nombre de pas sur sa montre connectée. “Tu as prévenu tes parents qu’on est en ville ?” Une question légitime après tout. “Peut-être qu’ils veulent voir Maël ?” Ou pas. Grand bien leur fasse si ce n’était pas le cas. “On n’est pas obligé d’aller les voir si tu ne veux pas hein ?”


Love is the way
Life is a journey, not a destination ✻ Laisser son cœur prendre les reines, c’est aussi s’ouvrir et se laisser agréablement surprendre par des gens déjà présents dans notre vie.
Revenir en haut Aller en bas
Louise BellecourL'abricot, fruit du bonheur
Louise Bellecour
https://www.ciao-vecchio.com/t5572-louise-nobody-puts-baby-in-a- https://www.ciao-vecchio.com/t5608-louise-sweet-dreams-are-made-of-this
ID : BW, Marie
Pronom : Elle
Faceclaim : Sarah Gadon @visenya-den
Style RP : Pronoms RP : Elle/Louise
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant et après tant qu'on en discute ensemble
Longueur : Cela dépend des sujets, je m'adapte facilement. Aucune pression

Thème·s abordé·s : Pression familiale
Messages : 695 [Syjad] Douce France 858f0fc94394acfb4275aea9a6763434ca6df304
Âge : 33 printemps (17/12/86)
Métier : Ancienne danseuse étoile, elle a tout laissé tomber pour s'acheter un fond de commerce et faire son petit salon de thé.
[Syjad] Douce France Empty
# Sujet: Re: [Syjad] Douce France ( le Sam 1 Jan 2022 - 17:52 )
Douce France
@Syjad Rahotep & Louise Bellecour
Alors qu’elle enfilait ses vêtements chauds, Louise sourit en entendant le compliment de son compagnon. Elle leva le doigt pour rectifier « La meilleure ET la plus jolie. Tu as tiré le gros lot Syjad » Son rire cristallin vint enrober la pièce et elle s’approcha pour déposer ses lèvres sur celles du métis. Après tout, elle connaissait sa ville natale par cœur et ne ratait jamais une occasion d’en faire découvrir les plus belles rues aux personnes l’accompagnant. Mais aujourd’hui c’était différent, parce qu’elle venait avec sa famille et elle voulait absolument que Syjad voit toutes les beautés de cette ville.

La poussette restant finalement dans la chambre de l’hôtel, Louise sortit pour prendre le chemin du jardin des plantes. Elle savait d’avance que Syjad allait adorer l’endroit, et le musée adjacent ne serait que la cerise sur le gâteau. « Non je ne leur ai rien dit. Je n’avais pas envie de mettre cette pression sur nos premières vacances en famille » Elle tourna la tête vers le traducteur et lui prit doucement la main « Je n’ai eu aucune nouvelle après l’envoi des faire-part de naissance. Pourtant je sais qu’ils l’ont reçu car il fallait une signature et j’ai l’accusé de réception » Elle avait alors décidé de ne pas insister. Louise n’avait jamais eu la meilleure relation avec sa famille de toute manière, alors autant qu’elle se concentre sur celle qu’elle avait créé. « Et puis ils ne feraient que de me parler de la danse et d’Antoine » Son ex-fiancé qu’ils adoraient. « Je n’ai vraiment pas envie de t’infliger ça. Ou à moi-même d’ailleurs  » Ses parents ne comprendraient jamais ses choix de vie, elle l’avait accepté. D’un geste tendre, elle caressa la joue de son fils qui regardait les passant avec des yeux émerveillés. « Tu es la plus belle chose qui me soit arrivé. Et par extension cette petite merveille. Je ne veux aucune négativité »  Malgré le sujet, la Française ne perdait pas son sourire, au contraire. « Mais ne t’en fais pas, je vous ai concocté un programme chargé, tu n’auras nullement le temps de t’ennuyer » Elle accéléra légèrement le pas avant de rire « En avant…MARCHE ! »

Longeant les bords de la Seine, la petite troupe arriva finalement devant l’entrée. « On a de la chance, il n’y a pas grand monde » Louise avait l’impression qu’elle avait 10 ans à nouveau et ne lâchant pas la main de Syjad, elle tira dessus « Je me demande si le marchand de crêpes est toujours là »


code by exordium.




Million dreams

≈ Sometimes, life gives you a second chance

Revenir en haut Aller en bas
Syjad RahotepL'abricot, fruit du bonheur
Syjad Rahotep
https://www.ciao-vecchio.com/t5800-une-bonne-bibliotheque-est-le https://www.ciao-vecchio.com/t5812-syjad-suis-ton-coeur-aussi-longtemps-que-tu-vis#183480
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Mena Massoud @Longanis + littlewolf
Style RP : Pronoms RP : Il
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Ethique vegan.
Messages : 845 [Syjad] Douce France Tumblr_ps9nx7ps2M1y0ry57o1_540
Âge : 35 ans
Métier : Traducteur pour l’ambassade Egyptienne de Rome et le consulat Egyptien de Milan.
[Syjad] Douce France Empty
# Sujet: Re: [Syjad] Douce France ( le Dim 2 Jan 2022 - 18:04 )
“Excuse-moi…” Il se racla la gorge pour prendre un air faussement sérieux : “Je suis certain que j’ai avec moi la meilleure, la plus jolie des guides.” Rectifia-t-il avant de rire. Répondant au plaisir doucement, en rouvrant ses yeux, il se permit de l’admirer quelques secondes. Se sachant chanceux de l’avoir dans sa vie.

Maël bien attaché contre son père, le bonnet bien mit sur sa tête, Syjad laissa Louise fermer la porte de leur chambre avant d’aller prendre l’ascenseur. L’aventure Parisienne pouvait commencer et comme sa compagne l’avait si bien fait remarqué : ils étaient entre de bonnes mains. Le traducteur se permit de demander si les parents de la jolie blonde à ses côtés étaient au courant de leur venue ici. Il savait que ce sujet était délicat, mais il devait l’aborder. Cela ne le dérangeait pas de ne pas aller les voir, mais si Louise voulait que Maël voie ses grands-parents : qui était-il pour dire quelque chose ? Il sera doucement sa main :

“On fait comme tu veux hm ?” C’était important qu’elle sache. “Quoique tu décides, je serais là.” Il serra un peu plus sa main en entendant que la famille de Louise n’avait pas répondu au faire-part de naissance. “S’ils ne veulent pas rencontrer leur petit fils… C’est leur problème écoute. Au moins on ne peut pas te reprocher de ne pas avoir fait le premier pas.” Son propre père n’avait pas encore avalé la pilule. “T’en fais pas pour moi hm ? Le principal c’est que toi tu n’en souffres pas.” Syjad avait l’habitude avec son père, il ne prenait plus ça personnellement. Pourtant, il savait que Louise le protégeait comme il la protégeait des commentaires de son géniteur. Lâchant la main de Louise, il passa son bras autour de ses épaules pour embrasser sa tempe : “Je t’aime.” Souffla-t-il en français dans le creux de son oreiller. “Ce bébé surprise n’était pas aussi effrayant que je le pensais.” Tout du moins pour l’instant, il était encore incertain sur tellement de choses. Il rigola en entendant Louise affirmer avoir tout préparé : “Montre-moi donc cette liste ?” Syjad savait qu’elle ne devait pas être loin. “Tu entends ça Maël ? On n’a pas notre mot à dire.” L’enfant n’en avait rien à faire, il souriait à tous les passants en bougeant ses pieds dans le vide.

Syjad suivit Louise dans le jardin des plantes, la laissant parler à l’entrée : son français étant bien rouillé même s’il parlait souvent la langue maternelle de son fils avec sa compagne. Il est vrai qu’il n’y avait presque personne, de quoi ravir Syjad qui pouvait ainsi profiter pleinement de ces instants volés au bonheur.

“Un marchand de crêpes ?” Il rajouta rapidement : “Dit moi qu’il a un béret et une moustache ?” Syjad imaginait le vendeur. “Il est temps pour Maël de goûter à sa première crêpe !” Ils étaient tous les trois gourmands, même si le traducteur savait déjà qu’il ne pourrait pas en manger une. En le voyant au loin, il le pointa du doigt : "Il est encore là, regarde." Ne perdant pas de temps, il s'approcha et commanda une crêpe au sucre avant de payer. Leur fils comprit rapidement ce qu'il se passait : il se mit à gesticuler et à gazouiller : ses grands yeux ne quittant pas les gestes du vendeur.


Love is the way
Life is a journey, not a destination ✻ Laisser son cœur prendre les reines, c’est aussi s’ouvrir et se laisser agréablement surprendre par des gens déjà présents dans notre vie.
Revenir en haut Aller en bas
Louise BellecourL'abricot, fruit du bonheur
Louise Bellecour
https://www.ciao-vecchio.com/t5572-louise-nobody-puts-baby-in-a- https://www.ciao-vecchio.com/t5608-louise-sweet-dreams-are-made-of-this
ID : BW, Marie
Pronom : Elle
Faceclaim : Sarah Gadon @visenya-den
Style RP : Pronoms RP : Elle/Louise
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant et après tant qu'on en discute ensemble
Longueur : Cela dépend des sujets, je m'adapte facilement. Aucune pression

Thème·s abordé·s : Pression familiale
Messages : 695 [Syjad] Douce France 858f0fc94394acfb4275aea9a6763434ca6df304
Âge : 33 printemps (17/12/86)
Métier : Ancienne danseuse étoile, elle a tout laissé tomber pour s'acheter un fond de commerce et faire son petit salon de thé.
[Syjad] Douce France Empty
# Sujet: Re: [Syjad] Douce France ( le Jeu 20 Jan 2022 - 11:50 )
Douce France
@Syjad Rahotep & Louise Bellecour
Alors qu’ils se promenaient dans les rues de son enfance, Louise savait que le sujet de ses parents viendrait sur le tapis. Cela ne la dérangeait pas, ce n’était plus un sujet tabou avec Syjad. Elle ne voulait rien lui cacher, et encore moins lui mentir. Bien sûr, elle était toujours peinée de savoir que sa famille n’accepterait jamais son conjoint, l’homme qui la rendait bien plus heureuse que tout ceux ayant essayé avant. Louise était épanouie, autant dans son travail que dans son rôle de maman et de femme. Non ils n’étaient pas mariés, mais ce n’était qu’une passade administrative aux yeux de la Française. Qu’importe la bague manquante sur son doigt, elle savait que Syjad était l’homme de sa vie. Mais non, ses parents ne voulaient pas être témoins de ce bonheur. Parce que ce n’était pas le bonheur qu’ils avaient envisagé pour leur fille. Et le fait qu’elle prenne ses propres décisions, ternissant l’image des Bellecour était insoutenable à leurs yeux.  Tournant le regard vers Maël qui souriait à tout va, Louise retrouva sa joie. « Tu sais, c’est eux qui sont perdant au final. Parce que moi je vous ai vous »

Le baiser de Syjad, ainsi que ses mots doux en Français, finnisèrent d’enlever les dernières traces de morosité sur le visage de la jeune maman. « Tu es un excellent papa, mais je n’en ai jamais douté. Maël à beaucoup de chance de t'avoir comme modèle » Elle se mit même à rire quand il parla de la fameuse liste. Il la connaissait si bien…Et évidemment qu’elle en avait une. Frappant dans ses mains comme une enfant surexcitée, elle plongea la main dans la poche de son manteau pour brandir fièrement le petit calepin. « Tadam » L’organisation c’était son truc. « J’ai marqué toutes les belles choses à voir. Bien sûr on aura pas le temps de tout faire alors quand on prendra un café on pourra regarder ensemble si tu veux ? »

Dans le jardin des plantes, Louise se remémora quelques souvenirs : et plus particulièrement les crêpes qu’elle venait souvent déguster le mercredi après-midi. « Un béret, une moustache et il joue même de l’accordéon avec une baguette sous le bras à ses heures perdues ! » Bien sûr qu’elle le taquinait, poussant le stéréotype jusqu’au bout.  Mais Syjad trouva le marchant et ils se dirigèrent vers l’homme en question. Elle laissa le jeune père découper un petit morceau de crêpe et le donner à Maël, immortalisant le moment avec son téléphone. Elle s’approcha pour montrer la photo « Regarde comme vous êtes beau » Elle lui vola un baiser avant de s’asseoir sur un banc pour manger à son tour. Bien sûr, elle garda quelques morceaux de côté pour son fils qui semblait aussi gourmand qu’elle. « Et juste en face, c’est le musée » Elle essuya sa main avec une serviette puis la passa amoureusement dans les cheveux de Syjad « Je suis vraiment heureuse de faire tout ça avec toi tu sais ? Qu’on prenne ce temps pour nous »



code by exordium.




Million dreams

≈ Sometimes, life gives you a second chance

Revenir en haut Aller en bas
Syjad RahotepL'abricot, fruit du bonheur
Syjad Rahotep
https://www.ciao-vecchio.com/t5800-une-bonne-bibliotheque-est-le https://www.ciao-vecchio.com/t5812-syjad-suis-ton-coeur-aussi-longtemps-que-tu-vis#183480
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Mena Massoud @Longanis + littlewolf
Style RP : Pronoms RP : Il
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Ethique vegan.
Messages : 845 [Syjad] Douce France Tumblr_ps9nx7ps2M1y0ry57o1_540
Âge : 35 ans
Métier : Traducteur pour l’ambassade Egyptienne de Rome et le consulat Egyptien de Milan.
[Syjad] Douce France Empty
# Sujet: Re: [Syjad] Douce France ( le Jeu 20 Jan 2022 - 19:49 )
Avec Louise, il y avait toujours cette entente silencieuse, si elle ne voulait pas répondre : Syjad ne s’en serait pas offusqué. Elle avait le droit de ne pas parler de certains sujets et cela était plus que raisonnable. Il était important à ses yeux qu’elle soit heureuse, qu’il puisse lui donner un environnement où elle peut librement parler et s’exprimer sans se sentir brimée ou juger. Safiya lui avait donné de bonnes bases et avait fait de lui cet homme sensible à la cause féminine.

“Je le pense aussi. Ils ne savent pas ce qu’ils perdent.” Et dans le lot, il incluait également son père qui n’avait pas réellement donné signe de vie en dehors des contrats officiels qu’il traitait et que Syjad devait traduire. Un mal pour un bien ? Certainement. Il s’était fait une raison : il ne pourrait jamais retrouver une relation avec son géniteur. Si relation, il y avait eu un jour de toute façon. On ne pouvait pas dire qu’ils avaient toujours été proches. Syjad s’était principalement construit avec Safiya et heureusement. Sans quoi, il aurait été encore plus terrifié de devenir père.

Une condition qu’il se permit de mentionner, mais seulement pour en dire du bien. Louise avait su le rassurer, lui donner les clés pour qu’il puisse trouver une certaine paix en ayant ce titre. Syjad ne prenait pas cette responsabilité à la légère : bien au contraire.

“Il a surtout une chance incroyable d’avoir une maman qui sait cuisiner et faire des gâteaux !” Dit-il en rigolant, préférant largement mettre en avant sa compagne plutôt que lui. “Pour sûr qu’on mourra jamais de faim et qu’on se léchera toujours les babines !” Syjad n’imposait pas son mode de vie à Louise et il ne le ferait pas à Maël.

Sachant parfaitement les “travers” de sa petite-amie, il rigola de plus belle en la voyant toute heureuse de sortir sa liste. Il savait qu’elle n’était pas loin et cela l’amusait. Absolument pas méchamment, bien au contraire, l’organisation est ce qui manquait le plus dans sa vie.

“Est-ce un défi que tu es en train de me lancer ?” Parce qu’il était game ! Cela ne lui faisait pas peur. “On a pas eu tellement de repos depuis que tu as ouvert le salon et qu’on a Maël : moi je dis on peut partir à l’aventure sans se soucier de savoir si ça va faire trop !” Pourquoi se priveraient-ils ? Ils étaient dans la ville de Louise : ils ne devaient pas se gêner.

Jouant sur les stéréotypes, il cherchait inconsciemment du regard quelqu’un avec une moustache et un béret. Louise en avait même rajouté une couche. Peut-être au fond que c’étaient eux qui étaient des enfants et Maël le seul responsable de l’histoire alors qu’ils riaient aux éclats à l’unisson au milieu du jardin des plantes. La crêpe en main, il en coupa un morceau pour le donner à leur fils. Il sourit en entendant le “clic” de la photo. Syjad releva ses yeux pour regarder l’image : “Il faut dire que la photographe est douée ! Faut qu’on en fasse une tous ensemble ! Hors de questions que je sois le seul à poser.” Il n’était pas réellement friand des photos, mais il jouait le jeu pour Louise.

S’installant sur le banc, il coupa des morceaux pour nourrir sa compagne en souriant. Bien trop heureux de ces instants simples passer en famille. Leur famille. “Moi aussi.” Il embrassa l’intérieur de son poignet. “On en avait besoin, se couper de notre travail pour se concentrer sur nous. Et puis sur lui. Je ne pense absolument pas qu’il va se plaindre d’avoir ses parents.” Syjad regarda autour d’eux : “J’ai aucun mal à t’imaginer petite gambader partout. Faudra qu’on revienne quand Maël marchera et sera plus grands. Qu’on créer des souvenirs similaires.” Parce que l’enfance passait trop vite, il l’avait appris par la force des choses. “La liste de tout ce qu’on va la faire, garde la ok ? Et comme ça on fera une tradition : de venir régulièrement faire dans l’ordre ce qu’il y a sur le papier ! Deal ?”


Love is the way
Life is a journey, not a destination ✻ Laisser son cœur prendre les reines, c’est aussi s’ouvrir et se laisser agréablement surprendre par des gens déjà présents dans notre vie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
[Syjad] Douce France Empty
# Sujet: Re: [Syjad] Douce France ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- [Syjad] Douce France -
Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Autour de Naples :: Le reste du monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut