Autour d'un café. // Louise

Revenir en haut
Aller en bas

-38%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable Gamer – LENOVO Legion 5 15ACH6H – 15,6″FHD (RAM 8Go)
799 € 1299 €
Voir le deal

 

- Autour d'un café. // Louise -

Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Adonis ContiniLa myrtille, fruit obscure
Adonis Contini
https://www.ciao-vecchio.com/t5395-j-aurais-du-cette-lettre-ne-p https://www.ciao-vecchio.com/t5408-quand-le-rideau-tombe-adonis
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Henry Cavill @Proserpine & littlewolf (sign)
Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Prison ; violence physique par son ancienne femme.
Autour d'un café. // Louise Tumblr_inline_p3piitAfAG1t8bm8b_250
Âge : 40 ans
Métier : Danseur de ballet professionel, il est remonté sur les planches, enfin.
Messages : 503 Style RP :
Pronoms RP : Il / Adonis
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Autour d'un café. // Louise Empty
# Sujet: Autour d'un café. // Louise ( le Ven 31 Déc 2021 - 21:22 )
Adonis avait reçu une proposition alléchante. N’importe quel danseur comme lui, qui voulait reprendre une carrière au plus haut niveau aurait accepté une telle offre. Mais il hésitait. On lui proposait de jouer le rôle du Chapelier Fou dans un ballet. Le thème d’Alice Aux Pays Des Merveilles était intéressant, il avait toujours aimé ce comte. Cependant, Adonis avait eu le temps en prison de lire, de relire le comte, mais surtout d’apprendre des choses sur Lewis Caroll qu’il avait vérifié une fois sorti. Les allégations sur ce dernier de pédophilie avaient refroidi Adonis. Sa carrière reprenait doucement, mais sûrement, malgré tout : il était bien loin d’être au niveau auquel il était avant la prison. Ce rôle du Chapelier Fou était une chance inespérée. Il savait que ses parents, surtout son père, avait dû tirer des ficelles pour lui obtenir un tel rôle. Le refuser serait le mettre dans une position plus que délicate. Adonis avait fait assez de mal à ses parents et pourtant, il savait qu’il devait vivre pour lui-même. Cela ne serait pas son géniteur qui devrait danser dans un ballet se basant sur une œuvre écrite par un homme exécrable aux yeux d’Adonis. Il n’avait jamais caché son opinion sur ces derniers et avait même assisté une fois à un règlement de comptes de la part de prisonnier sur un autre accusé de telle chose ignoble. C’est l’esprit plein de questions qu’il avait décidé d’envoyer un message à Louise. Sa première fois. Une personne qui avait gardé une place si particulière dans son cœur. En toute amitié, cela allait de soit. Ni l’un, ni l’autre n’éprouvaient des sentiments amoureux. Plus maintenant tout du moins. Ils étaient tous les deux heureux avec d’autres personnes, Louise étant même devenue maman.

Laissant un mot à Daria, il enfila son épais manteau et prit ses clés pour refermer l’appartement avant de marcher vers le salon de thé. Il privilégiait bien souvent ses jambes à un quelconque autre moyen de locomotion. Il avait été trop longtemps privé de pouvoir aller et venir comme bon lui semblait que marcher était un plaisir redécouvert à sa sortie. Il rentra dans le salon de thé, sourit à la serveuse avant de s’approcher du comptoir et de commandé un café avant de faire demander la gérante.

“Elle ne devrait pas tarder.” Sans en dire plus, il paya et alla s’installer sur une table libre. Il enleva son manteau et croisa ses jambes, puis ses mains sur la table en admirant l’endroit. Tout était élégant, reposant : à l’image de Louise. Il pouvait voir les goûts de la jeune femme partout. Adonis espérait pouvoir rencontrer Maël, le fils de son amie : l’imaginer en tant que mère n’était pas une chose difficile. Il avait toujours ressentit en elle cette douceur maternelle. Quand enfin, il la vit passer la porte, il lui offrit un immense sourire et lui fit un signe de la main. Son café arriva en même temps, il en profita donc pour remercier la serveuse avant de se lever et d'accueillir dans une étreinte l’ancienne danseuse étoile.

“Quel plaisir de te revoir.” Dit-il en français. “Ton établissement est à ton image. On s’y sent bien dès qu’on y arrive.”


Sans toi les émotions d’aujourd’hui ne sont que la peau morte
des émotions d’autrefois.
Revenir en haut Aller en bas
Louise BellecourL'abricot, fruit du bonheur
Louise Bellecour
https://www.ciao-vecchio.com/t5572-louise-nobody-puts-baby-in-a- https://www.ciao-vecchio.com/t5608-louise-sweet-dreams-are-made-of-this
ID : BW, Marie
Pronom : Elle
Faceclaim : Sarah Gadon @Proserpine (merci<3)
Sujets sensibles : Auto-mutilation
Thème·s abordé·s : Pression familiale
Autour d'un café. // Louise 858f0fc94394acfb4275aea9a6763434ca6df304
Âge : 33 printemps (17/12/86)
Métier : Ancienne danseuse étoile, elle a tout laissé tomber pour s'acheter un fond de commerce et faire son petit salon de thé.
Messages : 704 Style RP : Pronoms RP : Elle/Louise
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant et après tant qu'on en discute ensemble
Longueur : Cela dépend des sujets, je m'adapte facilement. Aucune pression

Autour d'un café. // Louise Empty
# Sujet: Re: Autour d'un café. // Louise ( le Mer 19 Jan 2022 - 12:16 )
Autour d'un café
@Adonis Contini & Louise Bellecour
En recevant le sms d’Adonis, un sourire s’était dessiné sur le visage de Louise. Depuis son arrivé à Naples, elle n’avait malheureusement pas eu le temps de revoir son vieil ami. Il y a des rencontres qui marquent, et celle avec le danseur faisait évidemment partie de celles-ci. Il n’y avait plus de sentiments amoureux entre eux, mais toujours une profonde amitié liait les deux passionnés de ballet. Alors la Française avait organisé sa journée pour avoir le plus de temps possible à consacrer à son ancien partenaire de planches. Bien entendu elle avait prévenu Syjad qu’elle rentrerait plus tard que prévu du salon de thé. Il avait évidemment accepté de garder Maël afin que la jeune maman puisse pleinement se concentrer sur la conversation. Après tant d’années, elle voulait être totalement présente. Louise savait qu’elle aurait tout le temps de présenter son fils plus tard, si Adonis en avait envie.

Le rendez-vous fut donc organisé en fin de journée, au salon. La propriétaire demanda à sa serveuse de nettoyer les dernières tables pendant qu’elle allait chercher un colis à la poste. Elle prévenu également qu’un ami devrait passer, mais qu’il était le seul client pouvant entrer à cette heure tardive.

En revenant dans la boutique, Louise eu le plaisir de voir Adonis installé à l’une des tables. Louise prit le temps de remercier son employée et lui dit qu’elle pouvait partir plus tôt, qu’elle s’occuperait de fermer. La blonde déposa les lettres sur le comptoir avant de répondre à l’étreinte de son ami. Elle sourit en l’entendant utiliser sa langue maternelle et répondit « Ca fait bien trop longtemps » En voyant qu’il était déjà servi, elle se fit une tasse de thé « C’est gentil. Je suis contente que ça te plaise,j’y ai mis tout mon cœur » Et presque toutes ses économies, mais elle n’avait jamais regretté ce choix. « Tu veux une part de gâteau ? Il en reste quelques-unes et elles sont faites avec amour ! » Louise mettait toujours tout son cœur à l’ouvrage, qu’importe ce qu’elle entreprenait. « Je suis tellement contente de te revoir. Tu as l’air en forme » Le thé servit, elle alla poser la tasse sur la table et tourna le petit panneau sur la porte pour annoncer que le salon était fermé. « Et voilà, on va pouvoir discuter tranquillement. Comment tu vas ? »

code by exordium.




Million dreams

≈ Sometimes, life gives you a second chance

Revenir en haut Aller en bas
Adonis ContiniLa myrtille, fruit obscure
Adonis Contini
https://www.ciao-vecchio.com/t5395-j-aurais-du-cette-lettre-ne-p https://www.ciao-vecchio.com/t5408-quand-le-rideau-tombe-adonis
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Henry Cavill @Proserpine & littlewolf (sign)
Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Prison ; violence physique par son ancienne femme.
Autour d'un café. // Louise Tumblr_inline_p3piitAfAG1t8bm8b_250
Âge : 40 ans
Métier : Danseur de ballet professionel, il est remonté sur les planches, enfin.
Messages : 503 Style RP :
Pronoms RP : Il / Adonis
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Autour d'un café. // Louise Empty
# Sujet: Re: Autour d'un café. // Louise ( le Jeu 20 Jan 2022 - 19:06 )
Adonis, bien trop heureux, de retrouver son amie se leva et la serra rapidement dans ses bras avant de la laisser s’éloigner et faire sa propre boisson chaude. Complimentant l’endroit, il sourit : “Je n’en attendais pas moins de toi.” Ce n’était pas souvent qu’il pouvait parler en français et cela était toujours agréable pour lui. “Tu sais me prendre par les sentiments, je mangerais moins ce soir pour compenser !” Louise savait après tout que les danseurs comme lui devaient suivre une diète spécifique. Elle avait elle-même été dans ce monde impitoyable ou l’apparence est parfois bien plus importante que le talent. “Plutôt oui, je me suis à peu près habituer pleinement à sentir l’air frais.” Il se réinstalla quand Louise fit de même, restant debout plutôt que de s'asseoir sans son amie. “Il y a des hauts et des bas, mais j’ai trouvé un quotidien apaisant grâce à Daria.” Croisant ses jambes, il entrelaça ses doigts pour agripper son genou. “Mon père a réussi à m’avoir un contrat assez incroyable.” Et le ton utilisé, bien que léger, était teinté du doute. “Mais je ne sais pas si je vais accepter.”

Libérant une de ses mains, il prit la tasse pour la porter à ses lèvres : “Et toi alors ? Maman hein ?” Il rigola : “Cela te va si bien. Maël est le plus chanceux des enfants ! Tu as une photo ?” Ils pourraient plus tard de ce rôle qui le stressait et qui donnait un goût amer à la chance qu’il avait d’avoir eu cette audition. En attendant, il préférait clairement voir le petit bout de chou que son amour de jeunesse avait fait. “Le salon de thé marche bien ? Ton compagnon t’aide ?” Après tout, il n’avait jamais rencontré ce fameux Syjad même si Louise lui avait envoyé une photo d’eux lors de leur expédition à Paris.


Sans toi les émotions d’aujourd’hui ne sont que la peau morte
des émotions d’autrefois.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Autour d'un café. // Louise Empty
# Sujet: Re: Autour d'un café. // Louise ( le )
Revenir en haut Aller en bas
 
- Autour d'un café. // Louise -
Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut