Heureuse coïncidence. // Leonora

Revenir en haut
Aller en bas


 

- Heureuse coïncidence. // Leonora -

Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Santa Lucia :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Harry LowellLa cerise, fruit de la réussite
Harry Lowell
https://www.ciao-vecchio.com/t9308-harry-lowell https://www.ciao-vecchio.com/t8929-diana-o-38-ans-o-pompier#295013
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Paul Bettany @Proserpine & @Sandrine
Style RP : Pronoms RP : Il
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : TBC
Messages : 1626 Âge : 45 ans
Métier : Maïeuticien
Heureuse coïncidence. // Leonora Empty
# Sujet: Heureuse coïncidence. // Leonora ( le Dim 2 Jan 2022 - 16:53 )
Harry avait déposé Athena, la cadette de ses nièces, chez une amie. Il avait décidé de profiter d’être dans le voisinage pour aller voir une patiente qui avait récemment quitté l’hôpital. Il était important pour le maïticien de s’assurer que tout allait bien pour les jeunes parents, notamment la mère. Faire un suivit permettait d’en rassurer beaucoup, il y avait de quoi avoir peur et se sentir submergé, encore plus quand les femmes souffraient de post-partum. Quelque chose qui n’était pas un mythe. Harry était toujours aussi décidé à donner la parole aux femmes et à donner les clés nécessaires à celle qui vont devenir maman. Il y avait encore trop de non-dits, trop de choses inconnues pour beaucoup. En tant qu’homme, cela était souvent mal venu pour lui de parler de telles choses. Malgré tout, il le faisait. Sans se mettre à leur place, sans parler en leur nom : Harry les guidait du mieux qu’il pouvait grâce à ses années de savoir. Il y avait encore un long chemin à faire dans le monde médical pour les femmes. Un combat que sa soeur avait elle-même menée au cours de ses grossesses, c'est d'elle d'ailleurs que le docteur avait beaucoup appris. Le maïticien était le premier à mettre les pieds dans le plat et à empêcher certaines pratiques inutiles qui n’avaient pas lieu d’exister de base, mais qui persistaient.

Se garant devant chez sa patiente, il sortit du coffre un petit sac en papier avec quelques douceurs sous forme de biscuits et de chocolats. Des petites attentions qui faisaient de lui un docteur apprécié par ses patientes dont certaines insistaient pour qu’il soit là lors de leur accouchement. Un honneur, une consécration pour cet homme qui n’hésite jamais à faire des heures supplémentaires pour prendre soin des nouveaux-nés et de leur mère. Tirant sur sa veste de costume pour enlever quelques plis apparus durant la conduite, il monta les quelques marches et alla frapper à la porte de la maison. La patiente était prévenue, il ne venait pas à l’improviste comme ça : sans leur consentement.

En voyant Leonora ouvrir, son cœur s’arrêta et immédiatement, un immense sourire se dessina sur ses lèvres. “Bonjourno.” Il ne s’attendait pas à la voir ici, encore moins aussi rapidement après leur première rencontre. “Est-ce que Philippa est ici ?” Une femme tenant un nourrisson dans les bras arriva finalement : “Docteur Lowell, j’étais contente de recevoir un message de vous !” Elle le fit rentrer : “Voici mon ami-e, Leonora. Leo, voici le docteur Lowell dont je t’ai parlé.” Harry sourit : “On s’est déjà rencontré. C’est un plaisir de vous revoir.” Il était sincère. Il n’était pas le genre de personnes à dire des choses qu’il ne pensait pas. Reportant son attention sur la jeune mère, il tendit le petit sac : “Tenez, c’est pour vous. - Mais… Il ne fallait pas, merci ! - Comment vous allez ? Louna va bien ? - Justement, j’ai quelques questions à vous poser, mais avant toute chose : vous voulez quelque chose à boire ? - Rien, merci. Reposez-vous donc.” Le bébé ne semblait pas de cet avis puisque rapidement elle se mise à pleurer. Philippa s’excusa pour aller la changer. Harry reporta son attention sur iel : “Comment vous allez depuis notre dernière rencontre ?” L'oncle gaga qu’il était pour Althea et Athena ne pourrait jamais assez remercier Leonora d’avoir ramené sa nièce à bon port.


if you can dream it you can do it
Revenir en haut Aller en bas
 
- Heureuse coïncidence. // Leonora -
Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Santa Lucia :: Résidences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut