This time. // Darcy

Revenir en haut
Aller en bas

Le deal à ne pas rater :
Fauteuil gaming CGM à 99€ (Appui-tête et oreiller lombaires – ...
99.99 €
Voir le deal

 

- This time. // Darcy -

Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Peonia Città :: Résidences :: Via Lucciola d'oro
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Martial CraneLa cerise, fruit de la réussite
Martial Crane
https://www.ciao-vecchio.com/t9005-martial-crane https://www.ciao-vecchio.com/t9009-martial-48-ans-doubleur-de-voix
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Idris Elba @longanis (<3)
Style RP : Pronoms RP : Il / Martial
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Racisme, discrimination, stérilité.
Messages : 88 This time. // Darcy Tenor
Âge : 48 ans
Métier : Doubleur italien pour film d'animations, il fait de temps des doublures pour des films et séries.
This time. // Darcy Empty
# Sujet: This time. // Darcy ( le Sam 15 Jan 2022 - 12:16 )
Darcy était parti tôt ce matin-là, avant l’arrivée du facteur, elle n’avait pas donc vu la longue enveloppe qui avait été glissée dans leur boîte aux lettres. Commençant le travail plus tard qu’elle, Martial s’était octroyée une petite grâce matinée au lit même si cela était bien moins agréable sans sa femme. Il faut dire que plusieurs fois cette nuit il avait eu des appels incessants. Jusqu'au point où il a mit son téléphone en silencieux. Malheureusement, il avait l'habitude de ce genre de comportement. Surtout que le souffle inquiétant qui se faisait entendre s'il décrochait était famillier. Martial se refusait de vivre dans le peur cependant. Il réglerait ce problème, plus tard.

Enfilant sa robe de chambre, il descendit pour se faire un café. C’est en passant devant la porte d’entrée qu’il vit la longue lettre avec tampon en haut à droite : un tampon qu’il connaissait que trop bien. Tremblant, il la prit et alla dans la cuisine. Avant toute chose, il devait se faire un café. Et après, il prendrait son courage à deux mains pour l’ouvrir. Cela pouvait être une mauvaise nouvelle ou une bonne. Martial savait qu’il n’y avait pas d’entre deux. Leur avocat avait confirmé que la prochaine lettre qu’ils auraient serait celle de la réponse.

Installé sur le canapé, l’enveloppe sur la table près de son café, il joignit ses mains. Il voulait attendre Darcy, mais une part de lui voulait également l’ouvrir avant qu’elle ne le puisse pour pouvoir, le cas échéant, faire passer plus facilement la pilule. Si cela était une mauvaise nouvelle, il voulait qu’elle l’apprenne de sa bouche. Martial lui avait promis après tout de s’occuper des papiers à partir de maintenant, voyant que toute la procédure pesait de plus en plus sur l’esprit de la femme de sa vie. Il ne pourrait probablement jamais comprendre ce sentiment, il ne pouvait faire qu’essayer et être présent pour elle. Buvant presque cul sec son café pour se donner du courage, il attrapa l’ouvre l’enveloppe et la glissa dans la petite ouverture avant d’arrêter son geste. L’ouvrir sans Darcy n’était pas… Normal. Son cœur se serra. Il reposa l’outil et le papier avant de se lever et d’aller s’habiller. Martial décida d’attendre sa femme. C’était une aventure à deux, ils devaient lire la réponse ensemble.

La journée passa lentement, bien trop à son goût. Il avait rapidement terminé l’enregistrement de plusieurs scènes pour pouvoir rentrer chez eux. L’acteur comptait bien cuisiner le repas favori de sa dulcinée. Soit pour fêter la nouvelle, soit pour tenter de la consoler. Lui aussi serait dévasté si la réponse était négative, mais il était hors de question qu’il mette son mal-être devant celui de Darcy. Ils souffriraient tous les deux. Les lasagnes au four, le cheesecake dans le réfrigérateur : il se réinstalla sur le canapé. Son regard était focalisé sur l’enveloppe. Cette fameuse enveloppe. En entendant les clés dans la porte, il se leva et alla à la rencontre de sa femme. Attendant qu’elle referme la porte, il s’approcha et l’embrassa tendrement :

“Buonasera mi amore.” Il caressa sa joue de son pouce : “Tu as passé une bonne journée ?” Martial ne se lassait jamais d’entendre sa femme parler de son travail. Darcy rendait tout passionnant de toute façon. Remettant une mèche de cheveux derrière son oreille, il sourit en coin : “On a reçu la lettre.” Elle comprendrait. “Mais je ne l’ai pas ouvert, je t’ai attendu.” Malgré la tentation, malgré son envie de potentiellement protéger Darcy : Martial voulait croire que la réponse était bonne et qu’ils allaient devoir fêter ça. Ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
 
- This time. // Darcy -
Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Peonia Città :: Résidences :: Via Lucciola d'oro
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut