EROS | burning hour

Revenir en haut
Aller en bas

-38%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable Gamer – LENOVO Legion 5 15ACH6H – 15,6″FHD (RAM 8Go)
799 € 1299 €
Voir le deal

 

- EROS | burning hour -

Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences :: Via Posillipo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Séléné CosgraveLa myrtille, fruit obscure
Séléné Cosgrave
https://www.ciao-vecchio.com/t9461-selene-cosgrave https://www.ciao-vecchio.com/t9472-selene-o-33-ans-o-proprietaire-d-une-galerie-d-art-et-d-une-boutique-de-fleurs#top
ID : boneecho
Pronom : elle
Faceclaim : Marine Vacth (c) fassilover
Thème·s abordé·s : pornographie ; mort ; deuil ; harcèlement ; mutilation ; suicide ; relation violente
EROS | burning hour 87b4afcf11cb252aa3b3737b5da0f3d884b0e64a
Âge : 33 ans
Métier : propriétaire d'une galerie d'art ; le Refuge.
Messages : 18
EROS | burning hour Empty
# Sujet: EROS | burning hour ( le Mar 17 Mai 2022 - 12:30 )
Le soleil embrasse le voilage des rideaux, s'infiltre lentement dans la pièce et prend ses droits. Dévore l'obscurité de la nuit qui tombe en poussière. La lumière entre, lèche ses pieds et pourtant Séléné reste éteinte. Si éteinte. Le regard planté sur un coin de la fenêtre, accroché à la branche qui déambule dans la brise du matin. La pointe des pieds effleure le sol et elle deviendrait presque un spectre qui hante la demeure. S'endort dans les murs pour n'oser  murmurer qu'entre deux lunes pour ne pas déranger. Les doigts glissent sur le plan de travail pendant que l'estomac se noue, que l'appréhension devient une corde qui s'enroule autour de sa gorge. Verse le lait d'amande dans le bol, minutieusement. Puis le café et le sucre. Deux carrés comme elle aime, Maman. Puis les tartines qui chantent leur chant, croustillent chauds en chatouillant le beurre qui fond sur leurs surfaces craquantes. Une touche de couleur avec la confiture de fraise qu'elle étale, fait des formes : des fleurs pour décorer le quotidien de Mylena. Séléné s'exécute, y met tout son coeur et trompe sa solitude en cherchant à faire plaisir à sa mère. Se gaver le coeur de pensées positives, se dire que tout ira bien. Se dire qu'on s'habituera à tout, même à cette nouvelle vie. Même à la maladie.

Inspiration. Expiration. Le stress en bord coeur, Séléné prend son envol. Migre vers la grande chambre de sa mère, plateau entre les mains. Son coeur prie pour que son humeur soit posé, calme. Ne l’a pas entendu s’agiter alors elle espère. Encore et encore. Quand elle passe la porte, sa mère est déjà réveillée, assise et le visage tendu. Inspiration. Expiration. « Bonjour Maman » Aucune réponse. Elle lui en veut. N’est pas venue assez vite lui servir son petit déjeuner, la brune le sent, l’entend presque. Et pourtant hier, elle lui reprochait d'être venue trop tôt. « J’espère que tu as bien dormi » Inspiration. Expiration. Ses mains tentent de ne pas trembler quand le plateau est déposé comme une offrande. « Je t’ai préparé des tartines et des œufs sur le plat ce matin » Inspiration. Exp… La main qui s’abat sur la tablette la fait sursauter avant de reculer d’un pas quand Mylena renverse son plateau d’un geste brusque. Séléné tente de rattraper les éléments du plateau avec son corps et gauchement. Le lait se renverse sur son t-shirt, la tartine se colle à son épaule et le jaune d’oeuf s’écrasant contre sa tempe l’achève de surprise. Aveuglée d’un œil, l’autre aperçoit sa mère, la main pleine du second œuf, furibonde, prête à le lui lancer. Elle oublie d’inspirer. Ne sait plus expirer et sursaute encore une fois quand la sonnerie de la porte retentit. Ne se fait pas prier pour prendre la poudre d’escampette pendant que Mylena s’agite, irritée et secoue sa tablette à roulette. Séléné pose une main sur la poignée, n’a pas pensé à déposer le plateau chaotique sur le passage et ouvre la porte sur une fille arrosée de lait, tâchée de confiture avec un œil plein de jaune d’oeuf.

Elle a oublié à quoi elle ressemble, ne subsiste que l’émotion vive et en tenaille qui monte lentement le long de son ventre. De sa gorge. Pique ses yeux. « Bonjour Eros » Se décaler pour le laisser passer mais laisser échapper le bol qui se brise sur le sol à ses pieds. « Je suis désolée, c’est le chantier ce matin. Je vais m’occuper de tout cela, maman est dans sa chambre, un peu agitée » Rictus désolé et stressé sur le visage avant de s’éclipser pour ne pas le gêner. Surtout pour se planquer. Battre en retraite dans la cuisine et tout lâcher dans l’évier. Les dents s’enfoncent dans la chair de sa joue alors que sa main droite serre la tartine abîmée. Quand colère embrase la tristesse, quand la frustration griffe tout sur son passage puis que vient le désespoir comme une prison. Le soleil peut briller que la nuit est déjà tombée. Que la solitude se plante dans son dos comme des lames traîtres. Pourquoi, parfois, les plus simples choses sont-elles les plus difficiles ? Pourquoi la vie fait si mal par instant ? Voile de larmes dans le regard, tâtonner presque à l’aveugle quand elle tente de revenir dans l’entrée et nettoyer les bris de verre. Du rouge qui se répand, de la douleur familière qu’elle connaît pour se l’infliger souvent, se rendre compte qu’elle s’est coupée en ramassant un bout de verre mais ne pas sourciller. Pas une seconde. C’est bien fait, Séléné. Bien fait pour toi. Toi qui n’arrive pas à rendre ta mère heureuse. Toi qui ne sait pas lui faire plaisir. Toi qui ne sait t’en occuper. Toi qui finiras toute seule.

@Eros Lazzari EROS | burning hour 3858275945
Revenir en haut Aller en bas
Eros LazzariLa pomme, fruit libéré
Eros Lazzari
https://www.ciao-vecchio.com/t9493-eros-lazzari#303329 https://www.ciao-vecchio.com/t9496-eros-37-ans-infirmier-liberal#303360
ID : Sandrine
Pronom : Elle
Faceclaim : Stanley Weber ©gif bone_echo
Thème·s abordé·s : pédocriminalité, meurtre, sang, terreur nocturne.
EROS | burning hour JIvctbN
Métier : infirmier libéral.
Messages : 28 Style RP : Pronoms RP : j'écris en Il. Flashback : non. RPs hot : avant/après. Pas le pendant. Longueur : sans pression. Autre : je ne lis pas le "Tu" qui m'est trop intrusif et je n'aime pas qu'on c/c mes dialogues dans les RP. Je n'écris plus avec les hommes que je ne connais pas.
EROS | burning hour Empty
# Sujet: Re: EROS | burning hour ( le Lun 6 Juin 2022 - 18:31 )


It's getting hard to hide this tainted lullaby. I'm talking in my sleep, the sky is falling down. It's getting closer now, It's getting hard to breathe.
Revenir en haut Aller en bas
 
- EROS | burning hour -
Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Bord de la Tyrrhénienne :: Posillipo :: Résidences :: Via Posillipo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut