Loris || Go easy on me

Revenir en haut
Aller en bas

Le Deal du moment :
Tome 34 édition collector de My Hero Academia : ...
Voir le deal
17.25 €

 

- Loris || Go easy on me -

Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Galleria Veraci
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Leia ChandraLa figue, fruit de l'amour
Leia Chandra
https://www.ciao-vecchio.com/t9539-leia-chandra https://www.ciao-vecchio.com/t5161-ca-me-fait-une-belle-jambe
ID : Cilaos
Pronom : Elle.
Faceclaim : Diana Penty : moi ; Signa : Mars
Sujets sensibles : //
Thème·s abordé·s : Abandon, amputation
Loris || Go easy on me Hedgehoglove-hedgehog
Âge : 35 ans
Métier : Designer textile
Messages : 793 Style RP : Pronoms RP : Elle
Flashback : Oui
RPs hot : avant/après. Pas le pendant.
Longueur :sans pression.

Loris || Go easy on me Empty
# Sujet: Loris || Go easy on me ( le Dim 29 Mai 2022 - 0:26 )
Go easy on meLoris & Leia
Cette soirée avait commencé par un dîner tout ce qu’il y avait de plus simple. Une ambiance de séduction, presque romantique flottait dans l’air. Leia souriait, faisait la conversation et malgré le rouge qui lui montait souvent aux joues, elle ne se démontait pas. Parfois, elle se surprenait à ramener doucement sa main sur la table pour qu’elle puisse effleurer celle de l’homme assis en face d’elle. A la fin du repas, sa chaise s’était dangereusement rapprochée de celle de ce dernier. La voix plus basse, iels s’échangeaient des paroles plus intimes, par moments, les souffles se mélangeaient et des doigts s’entrelaçaient sous la table. « C’est quoi ça…? » Un sourire en coin, le regard à la fois illuminé et intrigué, le rencard de Leia avait glissa sa main sur la cuisse de la jeune femme et sentait quelque chose qui avait piqué sa curiosité. Aussitôt, elle se raidit sur sa chaise et avec un rire nerveux, dégagea sa main. « Qu’est-ce que ? » Elle ne répondait pas, son regard se perdit dans son verre de vin qu’elle tenait nerveusement entre les doigts. « Leia… » La voix insistante, Leia poussa un soupir. Elle allait devoir aborder ce sujet qu’elle redoutait depuis le début de la soirée. Le plus naturellement possible, la jeune femme entreprit de lui expliquer la situation. Elle essayait de prendre la voix la plus légère possible, de dédramatiser au maximum les choses alors que son cœur battait à tout rompre dans sa poitrine et que ses mains devenaient moites. Sa voix se brisait ici et là, mais elle ne se démontait pas pour autant. Plus elle parlait et plus elle voyait que l’attitude du jeune homme changeait à ses côtés. Doucement, il avait commencé à mettre de la distance entre elleux. Ses mains qui cinq minutes plus tôt ne pouvaient pas s’empêchaient de toucher l’Indienne, étaient comme à des kilomètres d’elle. Très vite, une avalanche d’excuses s’abattit sur Leia qui impuissante, regardait cet homme se lever pour prendre ses affaires. Pendant un court instant, elle avait essayé de le rassurer, mais au son de sa voix qui ressemblaient plus à des suppliques qu’à de la réassurance, elle se faisait pitié elle-même. Les larmes au bord des yeux, elle le regarda filer au loin et croisa son regard qui, avec un air de dégoût, s’était attardé à l’endroit où était sa main.

Le cœur lourd, Leia s’était éclipsée du restaurant dans lequel elle avait passé la soirée avec un sourire triste au coin des lèvres. Elle avait payé l’addition et n’avait pas demandé son reste, se sentant assez humiliée par la situation. L’Indienne avait croisé le regard désolé de la serveuse qui avait sûrement tout entendu de la conversation. Ce soir, elle avait eu un rencard. Le premier depuis des mois qu’elle n’osait plus sortir de chez elle comme ça. Après quelques semaines passées à discuter par message, iels avaient décidé de se rencontrer pour de vrai pour la première fois dans un endroit public. Pour la blague, Leia se disait que au moins si en vrai il ne lui plaisait pas, elle pourrait toujours prétexter quelque chose pour s’en aller. Mais c’était sans se douter que les choses allaient arriver, mais de façon inversée.

Arrivée dehors, quelques larmes coulèrent le long de ses joues et elle les essuya avec le revers de la main. Elle ne voulait pas pleurer. Du moins pas tant qu’elle serait dans la rue. Elle avait commencé à marcher sans but pour se calmer, avant de se rendre compte que ses pieds l’avaient mené jusqu’à la galerie de Loris. Un regard rapide fit comprendre à Leia qu’il était encore présent malgré la note fermée. Comme à son habitude, elle essaya l’entrée principale qui par chance, n’était pas encore verrouillée. Elle espérait juste que Loris ne la prenne pas pour un cambrioleur parce que malgré le bruit de ses pas qui n’étaient pas discrets, elle ne s’annonçait pas. Les lèvres serrées, après la soirée qu’elle venait de passer, elle savait que si elle ouvrait la bouche il n’y aurait que des sanglots qui s’en échapperaient. Elle croyait savoir où il était et se dirigea aussitôt vers l’arrière de la galerie où elle entendait du mouvement au loin. « Salut… » Lança Leia d’une voix chargée de tristesse avec un sourire qui se voulait cacher sa peine, pour faire remarquer qu’elle était là. « Je te dérange pas ? » Sa question était suppliante qu’il lui dise non, qu’elle ne le dérangeait pas. Elle avait besoin d’être ici avec lui, et nulle part ailleurs.  




‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Pretty hurts. You shine a light on whatever's worst. Perfection is a disease of a nation. Pretty hurts, pretty hurts. Pretty hurts. You shine a light on whatever's worst. Tryna fix something but you can't fix what you can't see. It's the soul that needs a surgery. // par mars.
Revenir en haut Aller en bas
 
- Loris || Go easy on me -
Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Galleria Veraci
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut