Ne me quitte pas. // Morgana

Revenir en haut
Aller en bas

Le deal à ne pas rater :
Sexy Cosplay Doll : Tome 8 Collector de Sexy Cosplay Doll avec artbook
10.80 €
Voir le deal

 

- Ne me quitte pas. // Morgana -

Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Hôpital de Maria di Loreto Nuovo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Zelda RizzoL'abricot, fruit du bonheur
Zelda Rizzo
https://www.ciao-vecchio.com/t9429-zelda-rizzo https://www.ciao-vecchio.com/t9435-zelda-55-ans-ecrivaine#302604
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Michelle Gomez ©Proserpine
Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Abus sexuel, drogue, traitement par électrochoc.
Ne me quitte pas. // Morgana Mary-wardwell-caos
Âge : 55 ans
Métier : Ecrivaine
Messages : 30 Style RP : Pronoms RP : Elle
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Ne me quitte pas. // Morgana Empty
# Sujet: Ne me quitte pas. // Morgana ( le Dim 29 Mai 2022 - 15:43 )
Zelda avait passé une bonne journée dans l’ensemble, elle avait réussi à finir le premier brouillon de son prochain libre et le relisait tranquillement en buvant une tasse de thé vert fait par sa petite fille qui étudiant sagement à l’étage. Ou pas. Mais elle n’était pas du genre à jouer la police avec Idgy, elle préférait la laisser faire et tracer son propre chemin. C’était la meilleure façon pour elle d’apprendre, tout en sachant que jamais elle ne dirait non pour l’épauler, la conseiller et prendre soin d’elle. Jamais. Elle était la prunelle de ses yeux et l’avoir élevé avec la femme de sa vie ne rendait pas le tout que meilleur. En parlant de Morgana, elle savait que sa femme ne tarderait pas et il lui tardait de l’embrasser, de la serrer contre elle : Zelda était en manque facilement. Les années ne changeront pas cet amour, cet attachement qui pendant trop longtemps avait été muselé pour la société. Aujourd’hui, elles vivaient pleinement cette idylle pour son plus grand bonheur et elle espérait celle de sa compagne. Une vie sans Morgana n’en était pas une. Elle le savait. Qu’importe Idgy. Qu’importe sa propre fille. Qu’importe leur meilleure amie. Respirer sans son âme-sœur n’était pas une possibilité.

En entendant son portable, elle glissa ses yeux vers ce dernier et son cœur s’arrêta en voyant le numéro de l’hôpital. Tremblante, elle prit le cellulaire, décrocha et porta l’appareil à son oreille. Il ne fallu que quelques secondes pour que son monde s’écroula sous ses pieds. Se retenant à sa chaise qu’Idgy surnommait : le trône ; Zelda sentit sa respiration se couper. Elle se leva précipitamment, hurla le prénom de sa petite fille qui dévala les marches. Ni une, ni deux, après avoir expliqué elle attrapa sa veste et conduisit sa grand-mère à l’hôpital : cette dernière étant incapable de prendre la route dans cet état.

Tremblante, à peine la voiture garée que Zelda s’élança dehors : courant vers l’hôpital en cassant son talon au passage. Tant pis. Elle jeta ses chaussures qu’Idgy récupéra. Essoufflée, elle se présenta à l’accueil, son cœur se serrant de ne pas pouvoir dire sa femme, mais ce n’était pas important. Pas en cet instant. Un docteur remplissait les papiers devant la chambre de Morgana.

“Madame Rizzo ?” Plantée devant lui, il comprit à son regard qu’il allait falloir faire attention à la suite. “Madame Hartmann à eu un traumatisme crânien.” La respiration de Zelda se coupa. “Il semblerait qu’elle pense que nous sommes en 2002.” Elle mit sa main sur son cœur. Cela voulait dire que toutes ces années de bonheur ? De combats… Morgana ne s’en souviendrait pas. Idgy arriva peu de temps après et força sa grand-mère à s’asseoir. “Il va falloir y aller doucement…” L’homme tourna quelques papiers : “Vous êtes son contact d’urgence et de ce que je peux lire… Vous vivez ensemble ?” Zelda hocha la tête, elle ne remarqua même pas le regard qui juge. Comme toujours. “Je vois…” Cela n’échappa pas à sa petite fille qui retroussa son nez de colère. “Très bien… Quand vous serez prête, rentrer, Morgana reprend doucement conscience… Il sera bon de voir des visages qu’elle connait, mais il se peut qu’elle n’ait aucun souvenir de vous.” Cela en fut trop pour Idgy qui se leva : “Thanks Docteur obvious !” Cracha-t-elle. Zelda leva sa main : “Idgy… Ce n’est pas sa faute… - Non, mais ses commentaires à la con il peut se les carrer là où je pense !” Piqué au vif, le docteur fit un sourire forcé et partit avec un pas lourd.

Il fallut quelques minutes pour qu’elle rassemble ses idées. Poussée par sa petite-fille, elle prit une longue inspiration et se leva. Zelda rentra à pas feutré dans la chambre. Son regard ne manqua pas de détailler toutes ces machines : elle regrettait en cet instant ne pas avoir fait des cours de médecines, elle pourrait savoir ce que tout cela veut dire… Au lieu de cela, elle s’approcha pieds nus vers le lit où reposait sa dulcinée. Profitant qu’elle ait les yeux fermés, elle posa sa main sur sa bouche pour cacher son émotion alors que des sanglots sortaient de sa gorge.

“Oh Morgana…” Reniflant bruyamment, elle continua de poser un pas après l’autre jusqu’à arriver au lit. Attrapant sa dextre avec ses deux mains, elle la serra doucement : “Mon amour…” Elle se racla la gorge. Pouvait-elle l’appeler comme ça ? Si elle avait perdu les souvenirs de ces vingt dernières années, comme pourrait-elle savoir qu’elles sont ensemble ? “C’est Zelda… Tu te souviens de moi ?” Allait-elle seulement se réveiller ? Au fond, l’écrivaine se moquait que Morgana se souvienne de leur couple, tant qu’elle se réveillait, tant qu’elle pouvait poser ses yeux dans les siens. “Je suis là… Je ne bouge pas…” Inutile de dire qu’Idgy attendait à l’intérieur… Elle ne se souviendrait peut-être pas d’elle.


Woman up.
Alors c’est ça être adulte, avoir un compteur qui affiche 210 et ne jamais dépasser le 60 ? ▬ Jeux d'Enfants + @bat'phanie.
Revenir en haut Aller en bas
 
- Ne me quitte pas. // Morgana -
Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Hôpital de Maria di Loreto Nuovo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut