Misako || Fade to black

Revenir en haut
Aller en bas

Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où et quand vont sortir les coffrets EB10.5 ...
Voir le deal

 

- Misako || Fade to black -

Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Moira Le LézardLa cerise, fruit de la réussite
Moira Le Lézard
https://www.ciao-vecchio.com/t8093-moira-lazzari https://www.ciao-vecchio.com/t8117-moira-o-32-ans-o-responsable-d-evenementiel
ID : Cilaos
Pronom : Elle
Faceclaim : adelaide kane, hidden falls
Sujets sensibles : //
Thème·s abordé·s : famille recomposée
Âge : 31 ans
Métier : responsable d'événementiel
Messages : 1483 Style RP : Pronoms RP : Elle
Flashback : Oui
RPs hot : avant/après. Pas le pendant.
Longueur :sans pression.

Misako || Fade to black  Empty
# Sujet: Misako || Fade to black ( le Lun 6 Juin 2022 - 0:40 )
Fade to blackune petite citation qui va bien
Encore un matin où Moira se réveillait avec la boule au ventre et la gorge nouée. Son thermos à la main, elle l’avait rempli de caféine pour se donner un peu de courage pour affronter une nouvelle journée qui serait aussi horrible que la précédente. Ces derniers mois pour la jeune femme, les jours se ressemblaient et c’était bien le problème. Les jours se ressemblaient. Une tragédie prend place, on en parle pendant quelques temps et l’histoire tombe aussi vite dans l’oubli. Ce n’était malheureusement pas le cas pour elle. Moira elle, vivait chaque jours avec le poids des souvenirs et de la culpabilité qui ne faisait que grandir lorsqu’elle voyait le monde avancer dans l’indifférence la plus totale. Pour ne pas oublier, elle avait trouvé quelque chose ; chaque matin avant de faire quoi que ce soit d’autre, elle disait à voix haute le nom des personnes qui ont perdu la vie lors de ce drame, par sa faute. Elle prenait cinq minutes où elle restait dans son lit après ça, où elle se laissait envahir par le silence et ses pensées intrusives qui finissaient de rajouter une couche à sa culpabilité. Ce rituel la bouffait. Mais elle se l’infligeait parce qu’elle savait que personne d’autre ne le faisait. Ou alors, en mémoire de leur proche disparu.

Dans un soupir, elle avala une autre gorgée de son café qui arrivait à faire taire ses pensées le temps que le liquide chaud ne descende le long de sa gorge. Elle n’était pas encore sortie de chez elle qu’elle savait déjà que la journée allait être longue. Depuis sa fenêtre, elle regardait la circulation aussi bien automobile que pédestre et laissa ses pensées se balader. Et comme à chaque fois qu’elle le faisait, son esprit se rejouait la même scène qu’il y avait déjà quatre ans. Sans s’en rendre compte, elle avait commencé à serrer les doigts autour de son thermos tiède. Le cœur battant à tout rompre dans sa poitrine, des petits tremblements secouaient son corps. Elle ferma les yeux aussi forts que possible et pris de grandes inspirations. Au bout de quelques secondes, elle rouvrit les yeux pour se situer dans l’espace et dans le temps. Une fois calmée - bien que pas totalement - elle ne perdit pas plus de temps et enfila ses chaussures pour sortir de chez elle. Elle se dirigea vers la sortie de son immeuble et décida de marcher aujourd’hui, ça lui fera du bien.

Le vent frais qui secouait ses cheveux arrivait à lui procurer un peu de bien. Elle se mettait déjà en condition pour commencer sa journée de courses pour le boulot. Elle travaillait sur ce projet qui lui tenait à cœur et il était hors de question qu’elle laisse des évènements extérieurs lui gâcher ça.

Pendant de longues minutes, elle traversa Naples dans tous les sens pour cocher sa liste mentale de choses à faire. Prochain arrêt : des fleurs qu’elle allait commander. Ce n’était pas pour le boulot, mais pour elle. Pour décorer l’intérieur de chez elle et rajouter une touche de couleur. Une habitude qu’elle avait pris depuis qu’elle savait que Misako travaillait dans une boutique de fleurs. Quelle coïncidence.

Un mince sourire aux lèvres, elle alla jusqu’à la boutique et fut quelque peu ralentie par la circulation. Les gens marchaient trop lentement à son goût, et elle avait beau souffler, personne ne semblait vouloir se dépêcher. Pourtant, il n’y avait que dix mètres qui la séparaient de l’entrée de la boutique. « Mais c’est pas possible… » Commença à râler la jeune femme.

A peine eut-elle le temps de finir cette phrase, qu’un bruit étouffé comme un coup de feu retentit dans la rue. Aussitôt, elle lâcha tous les sacs qu’elle tenait pour se recroqueviller sur elle-même. Les mains sur les oreilles comme pour couvrir le bruit, elle n’entendit plus que le bruit de son cœur battre dans ses tympans. Le souffle court, elle avait du mal à bien respirer alors que les larmes roulaient déjà le long de ses joues. Elle ne saurait pas le dire avec exactitude, mais elle avait dû pousser un cri aiguë qui avait fait remonter des souvenirs qu’elle aurait préféré laisser enfouis.


J'aimerais que le temps s'arrête lorsqu'on se parle et qu'apparaisse en plein jour dans le ciel un milliard d'étoiles, pour que je fasse un vœu sans que mon soleil se voile.Et qu'on puisse être à nouveaux deux sans se faire ce mal.
Revenir en haut Aller en bas
Misako CortesiLa myrtille, fruit obscure
Misako Cortesi
https://www.ciao-vecchio.com/t5924-la-bougie-ne-perd-rien-de-sa- https://www.ciao-vecchio.com/t5926-la-fleur-qui-sepanouit-dans-ladversite-est-la-plus-rare-et-la-plus-belle-de-toutes-misako
ID : Sharky // Ingrid
Pronom : Elle
Faceclaim : Karen Fukuhara @longanis (<3) @Genius Panda the best & Gifs by butterfly
Sujets sensibles : Validisme, Zoophilie ainsi que la violence animale en générale et la psychophobie.
Thème·s abordé·s : Dépression ; mutilations ; idées suicidaires.
Misako || Fade to black  Fc6f387758613728f378a3e5577f9ac80056ff22
Âge : 34 ans
Métier : Fleuriste
Messages : 671 Style RP : Pronoms RP : Elle / Misa / Misako
Flashback : Oui.
RPs violent : Oui.
RPs hot : Avant, pendant, après, pas de soucis. Les rps de ce genre ne me dérange pas.
Longueur : J'écris sans pression, comme ça me vient et je sais m'adapter au besoin.

Misako || Fade to black  Empty
# Sujet: Re: Misako || Fade to black ( le Mar 7 Juin 2022 - 19:26 )
Misako avait toujours autant de mal à se lever le matin, à mettre un pas devant l’autre, mais certains jours étaient moins difficiles que d’autres. Comme ceux où Moira venait à la boutique. Elle était de retour dans sa vie, avec elle : ce sont de beaux moments au Japon, aux odeurs de fleurs de cerisiers. Une personne avait tout changé dans sa vie, sous les yeux de Moira : elle était née à nouveau. Elle qu’on ne voyait pas, que seule Emiko prenait soin, qui avait trouvé sa place auprès de quelqu’un. Pour ça, jamais elle ne pourrait l’oublier, elle s’y refusait. Alors, quand elles se sont revues à Naples, Misako faisait son possible pour passer du temps avec elle. Évidemment, elle ne ratait jamais ses visites. Elle se prépara donc avec soin, plus que d'habitude tout du moins et attacha ses cheveux avec une épingle japonaise avec au bout une fleur de cerisiers. Est-ce que Moira s’en souvenait ? Misako sentait son cœur s’emballer un peu plus à chaque seconde. L’idée qu’elles puissent à nouveau se retrouver si proche… Avalant sa salive, elle secoua sa tête avant de se lever et d’aller se préparer.
Arrangeant quelques bouquets derrière avec le nouvel arrivage de fleurs, elle sortit dehors pour les mettre sur la devanture et inonder d’une douce odeur la rue passagère. Regardant sa montre, Misako fut étonnée de ne pas voir encore Moira, normalement… Elle serait déjà là. Soufflant longuement, l’excitation et la joie de la voir laissait la place à l’anxiété. Elle avait peur maintenant. En entendant un pot d'échappement pété, elle sursauta. Quand elle entendit un cri, elle s’élança à travers la rue. Moira était à quelques mètres d’elle.

“Moira !” Elle se jeta à genoux pour passer ses bras autour d’elle. “Je suis là… Chut… Tu n’es pas seule… C’est finit…” Misako embrassa ses cheveux en la serrant contre elle. “C’est Misako hein ? Tu es tout proche de ma boutique, tu connais cette rue, ce n’était rien : c’était un pot d'échappement, c’est tout.” Elle espérait que ces mots fassent écho dans le cœur de son amie, de celle qui avait fait battre son cœur plus que n’importe qui.




Feels like I'm going insanedisturbia
Revenir en haut Aller en bas
 
- Misako || Fade to black -
Ciao Vecchio :: Naples, Italie :: Le Coeur de Naples :: Rues du centre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut